CVC et systèmes énergétiques

De nouvelles technologies de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) dans les habitations et les bâtiments au Canada (y compris les installations commerciales et récréatives) sont requises afin de créer, d’ici 2030, des solutions à consommation énergétique nette zéro commercialement réalisables et de réduire la demande d’électricité aux périodes de pointe.

La demande d’énergie dans les quelque 450 000 installations commerciales et institutions au Canada a augmenté de plus de 35 % entre 1990 et 2004. Cette hausse est attribuable à l’utilisation d’espaces de plus en plus grands et à l’augmentation de l’utilisation d’équipement auxiliaire. Pendant cette même période, le nombre de résidences a atteint environ 12 millions d’unités et la grosseur des maisons a également augmenté. Par conséquent, la consommation totale d’énergie dans le secteur du logement s’est accrue de 10 %, ce qui représente une facture annuelle d’environ 6 milliards $ (Évolution de l'efficacité énergétique au Canada, Office de l’efficacité énergétique, 2004).

Grâce aux efforts des experts de renommée mondiale de CanmetÉNERGIE, les produits résidentiels et commerciaux de CVC gagnent en efficacité, ce qui permet aux Canadiens de réaliser des économies d’argent et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La consommation d'énergie par utilisation finale des bâtiments résidentiels et commerciaux (2005)
[Cliquez ici pour agrandir]
Version textuelle

Consommation d'énergie par utilisation finale des bâtiments résidentiels et commerciaux (2005) motive la recherche menée par CanmetÉNERGIE. Les pourcentages sont les suivants : moteurs auxiliaires commerciaux 3 %, éclairage 7 %, climatisation des locaux 5 %, chauffage des locaux 56 %, chauffage de l'eau 14 %, appareils électroménagers 7 % (38 % des charges électriques), et équipements auxiliaires commerciaux 7 %.

C’est l’impact que peut avoir notre travail sur la consommation finale d’énergie qui détermine les domaines dans lesquels nous concentrons nos efforts de recherche et d’innovation : systèmes intégrés de chauffage des locaux et de l’eau et de ventilation; équipement de chauffage à condensation très efficace pour les installations commerciales; systèmes de microcogénération, qui sont plus efficaces et dont le potentiel de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) est 3 fois plus élevé que celui des centrales électriques classiques. Pour régler les problèmes découlant de la charge de pointe, nous dirigeons nos efforts vers la gestion de la demande et le déplacement de la demande, et nous étudions différentes solutions : stockage de la chaleur et de l’électricité, dispositifs de régulation, récupération d’énergie en cascade et intégration de technologies des énergies renouvelables. Nous travaillons activement à l’établissement de normes et de règlements pour assurer aux Canadiens un accès sécuritaire à ces équipements.

Nos experts scientifiques sont depuis longtemps renommés pour leurs travaux de R-D en collaboration, dont les résultats sont publiés et présentés à des conférences internationales.

Pour de plus amples renseignements, consultez nos publications ou communiquez avec nous.