Considérations d'ordre financier

Les améliorations aux bâtiments existants se déroulent généralement de manière fragmentée, alors que chaque composante est remplacée individuellement lorsqu'elle atteint la fin de sa vie utile. Bien qu'un grand nombre de propriétaires de bâtiment soient prêts à investir un peu plus afin de remplacer de vieux modèles par des modèles à haute efficacité, ils sont souvent moins enclins à s'engager dans des projets de rénovations profondes et exhaustives.

Ces mesures individuelles consistent souvent en des propositions très attirantes, qui promettent des économies d'énergie qui entraînent de très courtes périodes de récupération économique et qui sont souvent subventionnées par des incitatifs conçus pour promouvoir des mesures d'efficacité énergétique spécifiques. Cependant, les économies offertes par des approches globales font que cela vaut la peine d'envisager de plus importants investissements malgré la différence de coûts initiaux. Un récent réaménagement complet de l'Empire State Building, par exemple, devait permettre des économies d'énergie de l'ordre de 38 pour cent - près de deux fois ce que des mesures individuelles seraient susceptibles de permettreNote de bas de page 1 - et a dépassé de 5 pour cent ses objectifs pour la première année, soit des économies de 2,4 millions de dollars.Note de bas de page 2

Des investissements en efficacité énergétique peuvent également être rentables en d'autres façons. Une étude menée en Californie en 2009 a indiqué que l'amélioration éconergétique de votre bâtiment peut améliorer votre taux moyen de location de 3 pour cent et votre prix de vente dans une proportion pouvant atteindre 16 pour centNote de bas de page 3.

Et ce n'est pas tout, si votre organisation est propriétaire de son bâtiment : les bâtiments éconergétiques peuvent améliorer le rendement des travailleurs. Une étude réalisée en 2009 a indiqué que si vous rendez votre bâtiment plus vert, vos employés pourraient prendre presque 3 jours de moins de congés de maladie par année et leur productivité pourrait augmenter d'une proportion pouvant atteindre 5 pour centNote de bas de page 4. Comme les salaires des employés constituent généralement la plus grosse dépense d'une organisation, ces chiffres représentent d'importantes économies.