Concepts clés: efficacité énergétique

Bien que les concepts décrits ci-dessous ne soient pas nouveaux pour les personnes qui participent déjà à la gestion de l'énergie, il importe de les comprendre et de les adopter si vous voulez vraiment maximiser le rendement énergétique de votre bâtiment. Que ce soit pour concevoir un nouveau bâtiment ou pour rénover votre bâtiment existant, ces principes sont les mêmes que ceux qu'utilisent les chefs de file en matière de gestion de l'énergie dans le monde pour rendre leurs bâtiments plus fonctionnels, durables, productifs et rentables.

Économie d'énergie c. efficacité énergétique

Économie d'énergie c. efficacité énergétique

On confond souvent « l'économie d'énergie » et « l'efficacité énergétique », alors qu'il existe des différences entre ces deux concepts. À la base, l'économie d'énergie signifie consommer moins d'énergie, une décision qui entraîne généralement un changement de comportement, comme d'éteindre les lumières et de baisser le thermostat. L'efficacité énergétique signifie plutôt consommer l'énergie plus efficacement, ce qui entraîne souvent un changement technologique. L'efficacité énergétique mesure les différences entre la quantité d'énergie consommée pour offrir le même niveau de confort, de rendement ou de commodité par le même type de produit, bâtiment ou véhicule.

Certes, l'économie d'énergie en réduit la consommation, mais ce n'est pas toujours la meilleure solution car une telle économie peut influer sur le niveau de confort ou même de sécurité. L'efficacité énergétique, elle, permet de conserver le même niveau de puissance (p. ex., niveau d'éclairage, température) mais en consommant moins d'énergie pour y parvenir.

Une combinaison de mesures d'économie d'énergie et d'efficacité énergétique permet d'en arriver à la solution idéale.

Par exemple :

Pour économiser l'énergie, vous pouvez baisser votre thermostat de plusieurs degrés. Vous utiliserez ainsi moins d'énergie, mais vous aurez peut-être froid. Pour améliorer votre efficacité énergétique, installez un chauffage plus éconergétique et une meilleure isolation. Avec la même quantité d'énergie, vous pourrez alors régler votre thermostat passablement plus haut. Pour tirer le meilleur des deux approches, utilisez le chauffage et l'isolation les plus efficaces mais baissez votre thermostat de quelques degrés seulement. Vous conserverez alors le même confort mais consommerez moins d'énergie.

Conception intégrée

Conception intégrée

La conception intégrée est une approche qui permet de réunir des intervenants clés et des professionnels de la conception technique afin qu'ils puissent collaborer et interagir dès la première étape de planification jusqu'à la phase d'occupation du bâtiment, lors de la conception d'un nouveau bâtiment à haut rendement énergétique ou de la mise en œuvre d'importants projets de rénovations. Cette approche est axée sur une conception holistique du bâtiment. La structure, les systèmes et l'emplacement sont perçus comme un seul et même système interdépendant qui contribue au développement de collectivités durables. Le processus ne contient aucun élément radicalement nouveau mais il intègre des approches prouvées dans un effort systématique total (ou holistique). Il s'agit d'un processus collaboratif qui :

  • met l'accent sur la conception, la construction, l'exploitation et l'occupation d'un bâtiment tout au long de son cycle de vie utile;
  • vise à permettre au client et aux intervenants clés d'élaborer et d'atteindre des buts et des objectifs fonctionnels, environnementaux et économiques clairement définis et ambitieux;
  • fait appel à une équipe de conception multidisciplinaire qui comprend ou qui acquiert les compétences requises pour répondre à tous les enjeux liés à la conception qui découlent des objectifs;
  • part de stratégies de systèmes de bâtiments considérés dans leur globalité puis progresse vers des niveaux de spécificité de plus en plus précis en vue de réaliser les solutions les plus parfaitement intégrées.

Source : Processus de conception intégrée, site Web de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Opter pour un processus de conception intégrée, c'est investir dans une solution qui profitera autant à la génération actuelle que celles du futur. Découvrez-en plus à propos de la conception intégrée dans nos sections sur l'Efficacité énergétique pour les nouveaux bâtiments et sur les Ressources de renforcement des capacités.

Le cycle de vie d'un bâtiment

Le cycle de vie d'un bâtiment

Diagramme qui montre les phases du cycle de vie d’un bâtiment, tel que décrit dans le texte qui l’accompagne

L'énergie se consomme à toutes les phases du cycle de vie d'un bâtiment, depuis sa conception et sa planification jusqu'à sa mise hors service. La gestion de l'énergie implique plus que de simplement surveiller les factures mensuelles des services publics. Bien que la surveillance de ces factures est la mesure qui mobilise le plus d'attention, les phases de conception, de construction, de commissioining, d'exploitation et de mise hors service ont toutes des incidences sur l'énergie et sur l'environnement. Il est possible, durant ces cinq phases, de tirer profit des coûts les plus bas tout au long de la durée de vie du bâtiment. Depuis la phase de l'approvisionnement en matériaux de construction en passant par la phase d'occupation du bâtiment jusqu'à sa déconstruction, vous pouvez intégrer des stratégies et des meilleures pratiques de gestion de l'énergie afin de réduire la consommation d'énergie et son impact sur l'environnement. La clé pour gérer l'énergie de façon efficace est de bien comprendre la consommation qui en est faite à chaque phase.

Aux phases de conception et de construction, l’utilisation d’un processus de conception intégrée et des méthodes de construction qui conforment aux normes et aux règlements les plus sévères auront une incidence positive sur le rendement énergétique de votre nouveau bâtiment. La phase d’exploitation et d'entretien, la plus longue du cycle de vie de votre bâtiment, est aussi la période de la plus forte consommation d'énergie. Votre engagement à adopter de bonnes pratiques enclenchera un cycle d'amélioration continue et une meilleure gestion de l'énergie. Et lorsqu'un bâtiment atteint en bout de ligne la fin de sa vie utile, vous pouvez également vous efforcer d'être le plus éconergétique possible au moment de la déconstruction et de la mise hors service. Les cinq phases d'un bâtiment sont décrites ci-dessous et sont accompagnées de stratégies qui devraient vous aider à maximiser votre efficience :

1. Phase de la conception

La phase de la conception représente le meilleur moment pour commencer à évaluer les options en matière d'efficacité énergétique. Un processus de conception intégrée permet de s'assurer que les intervenants participants travaillent tous dès le départ à l'atteinte des objectifs d'efficacité énergétique.

Outils que vous pouvez utiliser :

  • Le Code de l’énergie du Canada 2011 exige que les bâtiments soient construits selon une norme élevée de rendement énergétique
  • Le logiciel de modélisation de l'énergie CAN-QUEST de Ressources naturelles Canada est une application gratuite qui peut vous aider à concevoir un bâtiment éconergétique et à vous assurer que votre concept respecte le plus récent code de l'énergie.
  • Commissioning vous permet de veiller à ce que votre bâtiment et vos systèmes de bâtiment fonctionnent comme prévu.

Pour en savoir plus, lisez les sections sur l'Efficacité énergétique pour les nouveaux bâtiments et sur les Ressources externes : Nouveaux bâtiments.

Liens externes

2. Phase de la construction

Les impacts environnementaux, les coûts des matériaux de construction et les méthodes de construction contribuent à la durabilité globale d'un bâtiment. On a démontré que des pratiques de construction de haute qualité permettent de diminuer les besoins d'entretien futurs d'un bâtiment et qu'investir dès le début pour obtenir un bon rendement énergétique coûte moins cher à long terme. La plupart des bâtiments ont une durée de vie de 50 à 70 ans ou plusNote de bas de page 1; il est donc logique d'employer du matériel, des systèmes et de l'équipement éconergétiques dès le départ.

Outils que vous pouvez utiliser :

Pour en savoir plus, lisez les sections sur l'Efficacité énergétique pour les nouveaux bâtiments et sur les Ressources externes : Nouveaux bâtiments.

Liens externes

3. Phase de commissioning

La phase initiale du commissioning, bien qu’elle vienne en troisième place dans la liste, débute en même temps que la phase de conception, se poursuit pendant la phase de construction et se termine peu après le début de la phase d’exploitation. Le processus de commissioning prévoit une vérification minutieuse visant à assurer que tous les systèmes du bâtiment fonctionnent ensemble comme prévu, une formation du personnel d’exploitation pour qu’il sache comment utiliser tout le matériel, et une planification du prochain processus de commissioning pour veiller au maintien d’une exploitation efficace du bâtiment tout au long de sa durée de vie.

Outils que vous pouvez utiliser :

Liens externes

4. Phase de l'exploitation et de l'entretien

Mobilisez vos occupants. La plupart de l'énergie que votre bâtiment consommera au cours de sa vie utile sera consommée durant cette phase. C'est pour cette raison que l'appui de la haute direction à des activités ainsi qu'un entretien de haut niveau peut mener à des améliorations impressionnantes du rendement, même si votre bâtiment n'a pas été construit selon des normes d'efficacité élevées.

Outils que vous pouvez utiliser :

  • L'appui de la haute direction dans le cadre de l'engagement de votre organisation à adopter des meilleures pratiques de gestion de l'énergie contribuera à mettre en place un cadre de travail solide pour votre stratégie de gestion de l'énergie.
  • La mise en œuvre d'un programme d'entretien planifié, régulier et complet contribuera au cycle d'amélioration continue de votre organisation et à maximiser ainsi le rendement et l'efficacité de vos systèmes et pièces d'équipement. Pour en savoir plus sur l'entretien de routine, lisez la section Gestion de l'énergie et des activités.
  • En insistant sur le changement de comportement des occupants de votre bâtiment grâce à un programme de sensibilisation des employés (Mise en œuvre d’un programme de sensibilisation à l’efficacité énergetique [PDF - 1,6 Mo]), vous renforcerez l'engagement de votre organisation en matière de l’utilisation responsable de l’énergie.
  • La formation en gestion de l'énergie est une occasion à ne pas négliger. Des employés bien informés peuvent offrir une foule d'avantages, sans parler des coûts d'exploitation et de production plus faibles.
  • Le suivi de la consommation d'énergie, à l'aide de l'analyse comparative énergétique constitue un élément important de vos activités qui vous aidera à économiser jusqu'à 15 pour cent de vos coûts d'énergie. Notre adaptation canadienne de l'outil d'analyse comparative ENERGY STAR Portfolio Manager de l'Environmental Protection Agency des États-Unis facilitera votre travail de surveillance et de suivi de votre rendement énergétique.
  • Le recommissioning permet de ré-optimiser le rendement énergétique de votre bâtiment afin d'obtenir un meilleur confort et des économies d'énergie. Consultez notre Guide de recommissioning pour les propriétaires et les gestionnaires de bâtiments.
  • La rénovation est une amélioration substantielle de l'infrastructure de votre bâtiment existant pour en améliorer le rendement énergétique, le confort, la sécurité, la santé et la durabilité.

Pour en savoir plus, lisez les sections sur l'Efficacité énergétique pour les bâtiments existants et sur les Ressources externes : Bâtiments existants.

Liens externes

5. Phase de la déconstruction et de la mise hors service

Finalement, même si votre bâtiment a été bien entretenu, il atteindra la fin de sa durée de vie utile. Toutefois, vous pouvez encore économiser l'énergie au moment de la mise hors service et de la déconstruction. Le terme déconstruction renvoie à une méthode permettant de démonter un bâtiment en vue de maximiser de façon sécuritaire et efficace la réutilisation et le recyclage des matériaux. Alors que l'on récupère généralement les fenêtres, les portes et les luminaires dans le cadre des pratiques normalisées de démolition, la déconstruction vise également à conserver et à réutiliser les planchers, le bardage, la toiture et l'ossature lorsque ces matériaux ont conservé leur valeur.

Liens externes

Nous offrons des conseils, des techniques et de l'information pour améliorer le rendement énergétique de votre bâtiment nouveau, existant ou fédéral, du début jusqu'à la fin de son cycle de vie. En concevant votre bâtiment en prenant en compte les impacts environnementaux possibles, en utilisant des matériaux éconergétiques, en procédant au commissioning et au recommissioning afin de vous assurer que tout fonctionne comme prévu, vous maximiserez votre efficacité et économiserez. Continuez de parcourir notre site pour en savoir plus.

Meilleures pratiques de gestion de l'énergie

Meilleures pratiques en gestion de l'énergie

Les meilleures pratiques de gestion de l'énergie sont fondées sur une approche structurée que l'on peut adopter pour gérer l'énergie dans les bâtiments existants. Cette approche intègre divers éléments généralement négligés. Elle va au-delà du simple investissement dans des changements technologiques, tels que des rénovations pour améliorer le rendement énergétique, et reconnaît l'incidence majeure de la culture organisationnelle et du comportement des occupants du bâtiment sur la consommation globale d'énergie.
Avantages liés à la mise en œuvre d'une approche de meilleures pratiques de gestion de l'énergie :

  • permet de promouvoir un cycle d'amélioration continu;
  • lève les obstacles à une gestion de l'énergie couronnée de succès;
  • intègre le comportement des occupants, la culture organisationnelle et les solutions technologiques dans la gestion de l'énergie.

Pour en savoir plus, lisez notre section sur les Meilleures pratiques de gestion de l'énergie. Vous y trouverez des renseignements sur notre matrice de gestion de l'énergie et sur les étapes clés d'intégration des meilleures pratiques.

Analyse comparative énergétique

Analyse comparative énergétique

Profitez dès aujourd'hui des économies possibles grâce à l'analyse comparative de vos données énergétiques à l'aide de l'outil ENERGY STAR Portfolio Manager. Visitez notre page sur l'analyse comparative énergétique ou accédez directement à Portfolio Manager en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Page d’accès ENERGY STAR Portfolio Manager

Ce que l'on veut gérer doit être mesuré. L'analyse comparative énergétique change la façon dont les organisations effectuent le suivi de leur consommation énergétique et la gèrent. Les bâtiments qui procèdent régulièrement à une analyse comparative de leur rendement énergétique font des économies d'énergie. Dans une étude menée de 2008 à 2011 et portant sur plus de 35 000 bâtiments, ceux-ci ont réalisé des économies annuelles moyennes de 2,4 pour cent pour un total de 7,0 pour centNote de bas de page 2.

Avantages de l'analyse comparative énergétique

Comprendre la consommation d'énergie de votre organisation est le point de départ lorsque vous souhaitez entreprendre des mesures d'efficacité énergétique. Les avantages de l'analyse comparative énergétique sont nombreux. Elle permet notamment :

  • d'établir un système national normalisé géré par des tiers permettant de mesurer les améliorations en matière de consommation d'énergie;
  • de fournir une plateforme commune pour divers outils de transformation du marché (codes, programmes, politiques, etc.);
  • d'identifier les bâtiments à faible rendement aux fins d'investissement ciblé;
  • de démontrer l'engagement d'un propriétaire de bâtiment à respecter l'environnement;
  • d'effectuer des allégations vérifiables au sujet de la valeur marchande accrue des bâtiments verts éconergétiques.

Pour en savoir plus, visitez notre section Analyse comparative énergétique.

Formation en gestion de l'énergie

Formation en gestion de l'énergie

La formation en gestion de l'énergie est un élément essentiel de votre boîte à outils de gestion de l'énergie. Pourtant, cette importante composante est rarement prise en compte malgré le fait que les économies d'énergie annuelles réalisées, de 4 à 20 pour centNote de bas de page 3, couvrent plusieurs fois le montant du coût des programmes de formation efficaces.

La formation offre aux personnes de tous niveaux des solutions pratiques permettant d'améliorer le rendement énergétique de divers types de bâtiments dont les besoins énergétiques diffèrent. Elle fournit aux participants des explications détaillées sur une foule de sujets, dont les règlements sur les bâtiments ainsi que les enjeux technologiques, organisationnels et comportementaux connexes à l'efficacité énergétique.

Nous offrons une mine de renseignements sur la formation, dont des liens vers d'autres formations pour répondre à tous vos besoins en formation dans le domaine. Découvrez-en plus sur l’analyse de rentabilisation de la formation en gestion de l'énergie.

Commissioning et recommissioning

Commissioning et recommissioning

Le commissioning et le recommissioning sont des éléments clés pour une optimisation du rendement énergétique global de votre bâtiment, car ces processus vous permettent de vous assurer que votre bâtiment fonctionne tel que conçu et prévu. Le commissioning s'applique généralement aux nouveaux bâtiments, alors que le rétrocommissioning et le recommissioning sont des processus similaires mais applicables aux bâtiments existants.

Le commissioning

Le commissioning est un processus de gestion de la qualité qui commence dès la conception d'un nouveau bâtiment et se poursuit pendant sa construction et son exploitation. Le commissioning comprend une vérification et une mise à l'essai systématiques de l'ensemble des systèmes et des équipements dans leur interaction, et la correction des problèmes qui se produisent. Il comprend également la formation du personnel et la documentation complète de tous les systèmes. Le commissioning permet de s'assurer que le nouveau bâtiment atteindra ses objectifs d'efficacité énergétique en fonctionnant tel que prévu.

Le rétrocommissioning

Un bâtiment qui n'a pas fait l'objet d'un commissioning alors qu'il était nouveau peut faire l'objet d'un processus de rétrocommissioning. Ceci est une application du processus de commissioning aux bâtiments existants pour améliorer la façon dont l'équipement et les systèmes des bâtiments fonctionnent. Le rétrocommissioning peut contribuer à résoudre des problèmes de conception originale ou de construction, ou à résoudre des problèmes qui sont apparus pendant la durée de vie du bâtiment.

Le recommissioning

Le recommissioning, ou le commissioning des bâtiments existants, est un autre type de processus de commissioning qui s'applique à un bâtiment existant. Même si un bâtiment a fait au départ l'objet d'un commissioning, un nouveau propriétaire ou de nouveaux occupants, de nouvelles exigences d'utilisation, des rénovations incluant de nouveaux équipements, et des systèmes désuets peuvent diminuer son efficacité globale. L'application périodique du processus de recommissioning tout au long du cycle de vie du bâtiment aide à s'assurer que celui-ci fonctionne toujours à son efficacité maximale.

Le commissioning en continu

Après un projet de commissioning or de recommissioning, le rendement optimal des bâtiments existants peut être maintenu dans le temps grâce à des stratégies comme le commissioning en continu. Il s'agit d'un processus assurant la persistance des bénéfices après le commissioning et entre chaque cycle de recommissioning. Il permet ainsi d'éviter la dégradation du fonctionnement des systèmes électromécaniques des bâtiments et de préserver les avantages du commissioning et du recommissioning.

Liens internes :

Liens externes :