Language selection

Recherche

Entrée d'un bâtiment

Utilisation prévue

ee4

Le logiciel EE4 a été conçu comme outil de vérification du rendement énergétique d’un bâtiment et non comme outil de conception. EE4 vérifie le rendement énergétique selon les critères fournis par le Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments (CMNÉB) de 1997 et le guide de Conformité des bâtiments par la méthode de performance (CMNÉB/SC, NRC 1999). Cela dit, EE4 incorpore des hypothèses particulières au CMNÉB concernant l’infiltration d’air, le fonctionnement du ventilateur de soufflage et du ventilateur d’extraction, la densité d’occupation, les horaires d’utilisation, la performance des appareils de chauffage et de climatisation à charge pleine ou partielle, le flux thermique et les gains de chaleur, et les pertes de chaleur au-dessous du niveau du sol. Le Code ne requiert pas que l’EE4 tienne compte des stratégies courantes d’automatisation, dont l’optimisation des départs et arrêts d'appareils, la réduction de la charge de pointe, le contrôle de la ventilation par le niveau de CO2, la modulation de la température intérieure, et l’optimisation de la synergie entre les appareils.

Directives pour l’entrée d’un bâtiment

Aux fins de conformité avec la validation de la conception des bâtiments neufs de Ressources naturelles Canada (RNCan), des règles de modélisation et des hypothèses simplifiées supplémentaires (qui traitent de certaines des stratégies de contrôle énoncées plus haut) ont été définies. Des explications écrites décrivant vos intrants et vos omissions relativement à la simulation sont essentielles pour mener l’examen et elles doivent être fournies.

Les projets présentés doivent respecter les directives suivantes :

  1. Le bâtiment doit être zoné selon les règles énoncées dans le Guide de modélisation du logiciel EE4.  Il est important de fournir des explications concernant les stratégies de zonage (orientation, systèmes, zones de chauffage et de climatisation, etc.) en plus d’un diagramme indiquant le zonage du bâtiment.
  2. Toutes les parties du bâtiment exposées aux éléments doivent être simulées, y compris les murs ou dalles sous le niveau du sol, et les dalles au sol.
  3. Il faut décrire les caractéristiques de chaque espace défini au sein des zones, en relevant les éléments principaux tels que les murs, les toits, les portes, les planchers en surplomb, les fenêtres, l’éclairage et les aires sous le niveau du sol qui définissent l’espace. Ces caractéristiques seront résumées à l’aide d’une feuille de calcul électronique qui indiquera la longueur, la largeur et la hauteur des éléments de l’espace, aux fins de vérification du dossier.
  4. Il est nécessaire de décrire la géométrie des avant-toits surplombant les fenêtres si elle est mentionnée dans les plans.
  5. Il faut décrire la composition des éléments de l’enveloppe couche par couche, à moins d’expliquer par écrit pourquoi il a été impossible d’utiliser cette approche.
  6. Il importe de décrire tous les espaces compris à l’intérieur de l’enveloppe chauffée, y compris les sous-sols, les cages d’escalier, les locaux techniques, les couloirs, les plates-formes de chargement et les aires de stockage (voir définition du CMNÉB 1.1.3.2 Surface de plancher). Il est possible d’omettre les espaces contigus non chauffés tels que les garages, les aires de services, et les locaux à poubelles et recyclage, pourvu que les surfaces mitoyennes aux espaces chauffés soient décrites dans la simulation comme étant des partitions.
  7. Il est possible d’omettre les équipements d’exploitation (comme les comptoirs réfrigérés), pourvu qu’ils incorporent leurs propres systèmes de chauffage, de refroidissement et de ventilation, et qu’ils n’utilisent pas de systèmes propres au bâtiment à ces fins.
  8. Il faut soumettre les documents de construction tels que les plans et spécifications aux fins de vérification de la simulation. Il importe d’inclure les données du manufacturier de fenêtres concernant la valeur U et le coefficient d’ombrage. Les spécifications du manufacturier pour les appareils tels que les refroidisseurs, les unités de traitement de l’air, les ventilateurs à récupération de chaleur, les pompes et les tours de refroidissement doivent également être fournies.
  9. Les tables ASHRAE Fundamentals Handbook sont utilisées pour déterminer les caractéristiques thermiques des fenêtres dans le cas où ces caractéristiques ne sont pas fournies par le manufacturier, ou qu’il faut les calculer à l’aide du logiciel FRAMEplus on-line ou Windows 4/THERM , auquel cas il faut fournir un exemplaire de l’extrant.
  10. Une explication écrite des déviations adoptées par rapport aux valeurs par défaut du CMNÉB doit être présentée, notamment en ce qui concerne les horaires et la densité d’occupation, le taux minimal d’apport d’air neuf ou toute autre valeur implicite d’EE4.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :