Évaluation de la performance d’un système combiné par zone à haute vélocité au Centre canadien des technologies résidentielles

Authors :

J. Sager (RNCan)
M. Armstrong (CNRC)
F. Szadkowski (RNCan)

Date de publication : Mai 2013

Les systèmes combinés par zone à haute vélocité assurent à la fois le chauffage des pièces et de l’eau. Leur empreinte, leurs conduits et leur distribution par zone étant plus petits, ces systèmes conviennent bien aux logements en rangée, aux logements attenants et aux immeubles à logements multiples plus récents où l’espace pour les installations techniques est restreint et où il peut être difficile de maintenir un confort uniforme entre les étages supérieurs et inférieurs. 

Le système combiné à deux zones à haute vélocité mis à l’essai dans le cadre de l’étude était un appareil monobloc à condensation assurant le chauffage des pièces. La configuration B à rendement supérieur était combinée à un réservoir tampon pour le chauffage de l’eau. Comparativement à un générateur d’air chaud à condensation sans zone et un chauffe-eau sans condensation ordinaire, le système avait une consommation d’énergie moins élevée pour le chauffage des pièces et de l’eau et procurait un confort équivalent. 

Le système combiné par zone à haute vélocité de la configuration A incluait un réservoir indirect d’eau chauffée par un chauffe-eau instantané soit directement ou par boucle de retour de l’air chaud des pièces. Aucune différence importante avec le système ordinaire n’a été remarquée pour cette configuration.

Le système combiné par zone à haute vélocité a également été testé dans une configuration sans zone C, avec les registres d’approvisionnement aux deux zones complètement ouverts et seulement le thermostat du premier étage activé. Bien que la consommation d’énergie était moins élevée que celle du système ordinaire, le système offrait un confort inférieur à celui des systèmes par zone en configuration de zone puisqu’il avait tendance à procurer un chauffage excessif au deuxième étage et insuffisant au sous-sol lorsqu’il assurait le chauffage au premier étage.

Un programme de jour a été utilisé dans la maison chauffée par zone en vue d’examiner les économies d’énergie et les avantages en matière de confort pouvant être réalisés en éliminant le chauffage dans les pièces inoccupées et en ne chauffant que les pièces occupées au cours de la journée. Ceci visait à éliminer tout chauffage excessif au deuxième étage, en particulier au cours des journées de gains solaires élevés, comparativement au même système dans une configuration sans zone. Toutefois, on a constaté peu, voire aucun changement lié aux zones seules comparativement au système ordinaire probablement en raison de certains facteurs, notamment les gains solaires au cours de la journée contribuant au chauffage du deuxième étage, la circulation d’air continue et le relativement grand puits d’escalier ouvert entre les étages permettant à l’air chauffé de monter au deuxième étage et de mélanger/transférer la chaleur entre les zones.

Il est probable que plusieurs de ces mêmes facteurs annulant les possibilités d’économies d’énergie du programme de jour au deuxième étage des systèmes par zone en mode chauffage pourraient être utilisés pour souligner les possibilités d’économie d’énergie des systèmes par zone en mode de climatisation (avec un programme pour le deuxième étage). D’autres essais seraient requis pour confirmer cette hypothèse. 

Pour télécharger le document complet, communiquez avec le bureau d’affaires de CanmetÉNERGIE-Ottawa.