Évaluation préliminaire de la capacité en matière d’énergie renouvelable à Prince George, Colombie-Britannique

Auteurs:

David Flanders, Collaborative for Advanced Landscape Planning, Université de la Colombie-Britannique
Ellen Pond, Collaborative for Advanced Landscape Planning, Université de la Colombie-Britannique
Jon Salter, Collaborative for Advanced Landscape Planning, Université de la Colombie-Britannique
Kristi Tatebe, Collaborative for Advanced Landscape Planning, Université de la Colombie-Britannique

Date de publication : Mars, 2009

Vers le site web externe : http://calp.sites.olt.ubc.ca/files/2012/05/CALP_PG_Renewable-Energy-Report_FINAL_REPORT.pdf

Résumé

Le présent rapport porte sur le travail du Collaborative for Advanced Landscape Planning (CALP), de l’Université de la Colombie-Britannique, visant à contribuer et à ajouter de la valeur aux études sur les gaz à effet de serre (GES) et les systèmes à l’énergie renouvelable menées pour le processus Smart Growth on the Ground (SGOG) à Prince George, en Colombie-Britannique, en 2008‐2009. En collaboration avec la Ville, les employés et les partenaires du SGOG ont entrepris des estimations préliminaires de la capacité éventuelle en matière d’énergie renouvelable du paysage local. Le rapport présente un cadre élaboré par le CALP pour évaluer l’approvisionnement en énergie renouvelable à l’échelle communautaire. La section sur l’étude de cas du rapport porte sur le potentiel en matière d’approvisionnement en énergie renouvelable à Prince George et présente une méthode pour quantifier et spatialiser cet approvisionnement à l’échelle communautaire en explorant, par exemple, les possibilités offertes par la biomasse dans la région et le chauffage de l’eau à l’énergie solaire au cœur du centre-ville.

Bien que les possibilités de production d’énergie avec la biomasse et l’énergie solaire soient les deux centres d’intérêt du rapport, le cadre d’évaluation de l’approvisionnement en énergie renouvelable à l’échelle communautaire doit être transférable à d’autres sources. Ainsi, même si le travail est préliminaire et exploratoire, il commence à établir une méthode dans les collectivités qui permettra à ces dernières de mieux comprendre leurs options en matière d’approvisionnement local en énergie renouvelable. Le rapport présente aussi un examen initial de l’acceptabilité sociale des mesures axées sur l’énergie de remplacement et la réduction du carbone, en s’attardant tout particulièrement sur les obstacles et les approches pour les éliminer. Le rapport sera utile pour les décideurs, les chercheurs et les citoyens de Prince George ainsi que pour les chercheurs des domaines de l’énergie et de l’atténuation du carbone d’autres collectivités, alors que ces dernières s’efforcent de réduire les émissions de GES et de répondre aux objectifs nécessaires de stabilisation du climat et d’avenir viable.

Ce projet a obtenu un soutien financier du Programme de recherche et de développement énergétiques.