Andrew Wigston

a man smiling

Titre : Géoscientifique principal
Groupe : Combustibles fossiles propres, équipe des milieux de subsurface
Technologie : Stockage de CO2, technologie géothermique, pétrole et gaz de réservoirs étanches

Andrew Wigston détient une maîtrise en sciences de la Terre de l’Université Carleton et est spécialisé en sédimentologie, en géochimie et en hydrogéologie. Il est membre du groupe des milieux de surface de CanmetÉNERGIE-Ottawa.

Dans le cadre de ses travaux, Andrew examine essentiellement les répercussions souterraines des impuretés dans les flux de CO2 afin de déterminer les normes de pureté acceptables en vue de réduire les coûts de capture et de purification. Pour ce faire, il doit exposer des échantillons de matériaux du réservoir, de la roche couverture et du trou de forage à divers flux de CO2 à l’aide du système de réacteur statique à haute température et du dispositif de balayage sur carotte. Andrew procède également à des modélisations géochimiques ainsi qu’à des analyses d’échantillons liquides, gazeux et solides en employant diverses méthodes de caractérisation.

Andrew s’affaire également à améliorer les activités de R. et D. relatives à l’intégrité des trous de forage dans le but de réduire les émissions de méthane fugitives. Andrew codirige actuellement, avec un partenaire de l’industrie, une Feuille de route technologique visant à réduire les fuites des trous de forage et étudie les nouvelles méthodes d’assainissement des trous de forage, y compris la précipitation de calcite microbienne.

Avant de se joindre à l’équipe de CanmetÉNERGIE, Andrew a travaillé comme géologue spécialisé en évaluations et en restaurations de sites contaminés dans une firme de services d’expertise-conseil. Il a grandement contribué au programme de caractérisation géoscientifique du site du dépôt en formations géologiques profondes pour les déchets de très faible activité au site de production d’énergie nucléaire Bruce situé à Tiverton, en Ontario.