Stocks

Pour ajouter de la souplesse à la distribution des produits pétroliers, les raffineurs et les détaillants conservent des stocks des divers produits à des endroits stratégiques tout le long de la chaîne de distribution. Si l'approvisionnement en pétrole brut importé ou canadien était interrompu pour une raison ou pour une autre, ou encore si le réseau de distribution de produits tombait en panne, les entreprises pourraient se rabattre sur leurs stocks afin de répondre aux besoins à court terme pendant qu'elles chercheraient des solutions de rechange.

Les stocks de brut canadien et de produits pétroliers sont relativement stables depuis cinq ans. Pour certains produits, comme l'essence et le mazout de chauffage, le niveau des stocks fluctue considérablement au cours de l'année; la demande est très saisonnière et, durant la période de consommation de pointe, elle peut dépasser la capacité de production des raffineries. Les raffineurs doivent donc parer aux pointes en se constituant des réserves. Les stocks d'essence s'accumulent durant le premier trimestre de l'année et sont écoulés durant les mois d'été pour suppléer à la production des raffineries. Les stocks de mazout de chauffage augmentent à l'automne, et les distributeurs y font des prélèvements durant les mois les plus froids de l'hiver, lorsque la demande est à son maximum.

Les raffineurs constituent également des stocks de tous les produits en prévision des arrêts d'entretien des raffineries. La fréquence des entretiens peut varier d'un par année à un tous les deux ou trois ans. La remise en état d'une raffinerie exige parfois la fermeture complète de l'usine pendant plusieurs semaines. Les raffineurs parent à cette éventualité en constituant des stocks de produits qui pourront être utilisés pendant les périodes où les raffineries seront immobilisées.

Les stocks de brut des raffineurs fluctuent également au cours de l'année, mais les variations sont moins saisonnières et moins marquées que celles des stocks de produits. Les stocks de brut varient considérablement d'une région à l'autre; les raffineurs de l'Ouest, qui traitent du brut canadien, accumulent l'équivalent de 5 à 7 jours d'approvisionnement, et les raffineurs de l'Est du Canada, qui traitent du brut importé, conservent des stocks de 15 à 20 jours.