Language selection

Recherche

Optimisation de hauts fourneaux

CanmetÉNERGIE, organisation relevant de Ressources naturelles Canada et chef de file canadien en matière de recherche et développement dans le domaine de l'énergie propre, a mis au point une technique qui permettra aux producteurs d'acier d'améliorer leur efficacité globale en affinant leurs procédés de production d'acier en vue de les rendre plus efficients, plus efficaces sur le plan énergétique et plus respectueux de l'environnement. Par l’intermédiaire d'un programme de recherche de CanmetÉNERGIE financé et soutenu par la Canadian Carbonization Research Association, le Groupe des innovations industrielles de CanmetÉNERGIE a mis au point une technique novatrice unique au monde pour déterminer l'efficacité de l'utilisation de nouveaux combustibles dans les hauts fourneaux.

Poussière du haut fourneau pour analyse

Poussière du haut fourneau pour analyse

Cette technique comprend l'analyse de la poussière dégagée par le haut fourneau pour déterminer la quantité de charbon pulvérisé utilisée dans le procédé de fabrication d'acier et la quantité évacuée comme résidu sous forme de poussière.  

Ces données permettront aux producteurs de fonte et d'acier d'optimiser le ratio de combustibles requis en sidérurgie et d'obtenir ainsi un procédé plus efficace et plus économique. Le charbon pulvérisé est le moins cher des combustibles dont disposent les producteurs d'acier, et cette nouvelle technique aidera ceux-ci à maximiser son utilisation.

La technique mise au point par CanmetÉNERGIE fait également office d’outil de diagnostic pour contrôler les conditions de combustion à l'intérieur du haut fourneau d'une manière fiable et uniforme, ce qui aide les producteurs d'acier à cerner les lacunes en matière d'efficacité et à modifier en conséquence la quantité de charbon pulvérisé qui est injectée. Cette technique est actuellement mise en œuvre à Hamilton par la société ArcelorMittal Dofasco pour la surveillance de ses hauts fourneaux.

« Nous dépensons 30 millions de dollars par année pour l'injection de charbon pulvérisé. Ce procédé sert à compenser le coke, plus coûteux, qui est nécessaire pour le procédé de réduction du fer dans le haut fourneau. Notre objectif est de maximiser les taux d'injection de charbon pulvérisé. C'est pourquoi nous avons besoin de savoir si le charbon qui est injecté est bien consumé dans le haut fourneau. Cette technique nous permettra d'optimiser la quantité de charbon à injecter dans nos hauts fourneaux », a déclaré Ted Todoschuck, chercheur principal d'ArcelorMittal Dofasco.

Un document portant sur cette technique, rédigé par les chercheurs scientifiques de CanmetÉNERGIE Louis Giroux, Ka Wing Ng et Tony MacPhee avec des collaborateurs d'ArcelorMittal Dofasco, sera présenté à la conférence de cette année de l'Association for Iron and Steel Technology (AISTech), à Indianapolis (États-Unis), où l'on présentera la technique aux représentants du secteur de la sidérurgie.

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :