Language selection

Recherche

L’Enjeu : Bâtir l‘efficacité énergétique, édition certification

Volume 6, numéro 3

Répercussions de la COVID-19 sur le programme ENERGY STAR

Découvrez les changements apportés aux exigences de certification ENERGY STAR et aux règles de visite du site.

Bulletin d’été

Nous sommes ravis de vous faire part du numéro d’été de notre bulletin Bâtir l’efficacité énergétique. Les derniers mois ont été quelque peu difficiles en raison de toutes les précautions qui ont été prises à cause de la COVID-19. Il est plus important que jamais de maintenir un certain niveau de normalité dans le travail que nous faisons. Tout comme nous, nous espérons que vous avez hâte à la nouvelle saison et aux nouveaux débuts qui en découleront. Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce nouveau numéro!

Racontez-nous une histoire

Nous voulons entendre de vos nouvelles! Envoyez-nous votre article ou les sujets que vous aimeriez voir abordés dans l’un des bulletins de cette année.

Restez forts

En ces temps difficiles, nous tenons à vous remercier de votre soutien et de votre engagement sans cesse renouvelés envers l’efficacité énergétique.

Afin de nous aider à poursuivre notre croissance en tant que communauté, nous vous serions reconnaissants de transmettre nos bulletins à vos réseaux.

Dites-nous ce que vous en pensez

Nous nous engageons à fournir à nos abonnés les dernières nouvelles et mises à jour sur l’efficacité énergétique et nous voulons continuer à nous améliorer. Nous vous invitons à envoyer vos commentaires à nrcan.buildings-batiments.rncan@canada.ca.


Le Fonds municipal vert comble le déficit de financement des programmes d’énergie résidentielle

Date limite de présentation des demandes : 30 juin 2020

Une initiative de 300 millions de dollars aidera les gouvernements locaux à offrir des programmes de financement écoénergétique pour les immeubles résidentiels de faible hauteur.

Le programme de financement de l’énergie communautaire de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) est ouvert à toutes les administrations municipales canadiennes et à leurs partenaires afin de financer des programmes municipaux qui à leur tour, financent les réaménagements écoénergétiques et l’énergie renouvelable dans les habitations de faible hauteur existantes. Le programme est administré par l’entremise du Fonds municipal vert de la FCM et financé par le gouvernement du Canada.

Le Fonds est destiné spécifiquement aux programmes du Property assessed clean energy (PACE) et aux programmes de prêts par des tiers. Ces derniers bénéficient notamment d’un soutien municipal, comme le financement des factures de services publics et les produits de prêts non garantis, et appuieront l’efficacité énergétique, les améliorations dans le domaine de la santé et de la sécurité et les installations d’énergie renouvelable.

Les bénéficiaires retenus échangeront avec leurs pairs les pratiques exemplaires et les leçons apprises, et recevront un soutien financier pour participer à des activités ciblées de renforcement des capacités conçues pour renforcer les compétences et améliorer la réussite du programme.

Découvrez si votre collectivité est admissible aux programmes de financement de l’efficacité communautaire.


BOMA Canada lance la troisième édition annuelle du Défi net zéro

Date limite de présentation des demandes : 21 août 2020 (prolongée à partir du 15 juillet 2020)

Les bâtiments constituent une source importante de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre au Canada, ce qui explique d’ailleurs pourquoi Ressources naturelles Canada ne cesse d’investir dans des projets et des programmes novateurs qui aident à atteindre les objectifs du pays en matière de changements climatiques.

En mai, la Building Owners and Managers Association of Canada (BOMA Canada) a annoncé la troisième édition annuelle du Défi net zéro. Malgré les défis changeants que présente la pandémie de la COVID-19, les partenaires sont restés déterminés à procéder à l’attribution des prix nationaux de cette année afin de mettre en valeur à la fois la résilience de l’industrie et sa capacité de collaborer en vue de promouvoir la durabilité, même en ces périodes d’incertitude.

Le Défi net zéro 2020, qui permettra aux participants de soumettre des demandes en ligne et de recevoir une approbation à distance, reconnaît le leadership des propriétaires, des promoteurs et des concepteurs et/ou des gestionnaires de bâtiments qui font état de progrès importants réalisés menant à une consommation énergétique zéro et à un monde neutre en carbone.

« L’efficacité énergétique est un élément essentiel pour bâtir notre avenir énergétique propre. Alors que nous œuvrons à contenir la pandémie de la COVID-19 et à protéger les Canadiens, notre gouvernement demeure déterminé à atteindre l’objectif de consommation énergétique nette zéro d’ici 2050 », a déclaré l’honorable Seamus O’Regan, ministre des Ressources naturelles du Canada.

En cette période économique difficile, le gouvernement fédéral continue de travailler avec ses partenaires pour stimuler l’économie, créer de bons emplois et soutenir les secteurs des ressources naturelles. Il s’agit notamment de rendre les bâtiments plus écoénergétiques et durables. 

La date limite pour soumettre une demande est le 15 juillet 2020. Les participants peuvent présenter une demande pour les trois catégories de prix : Meilleur de sa catégorie, Meilleure amélioration et Innovation. Les noms des gagnants seront annoncés au Gala des prix nationaux de cette année lors du Sommet BOMEX 2020.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site Web BOMAcanada.ca.


Rénovations écoénergétiques majeures des immeubles résidentiels à logements multiples (IRLM)

Les immeubles résidentiels à logements multiples, ou IRLM, sont les résidences de millions de Canadiens, propriétaires et autres locataires. Dans de nombreuses villes au Canada, les immeubles résidentiels sont à l’origine d’une importante proportion des émissions locales. Dans la région du Grand Toronto et de Hamilton, par exemple, tous les immeubles, y compris les IRLM, représentent près de la moitié (44 p. 100) des émissions locales.

The Atmospheric Fund a entrepris une analyse de rentabilisation difficile en vue d’effectuer des rénovations écoénergétiques majeures de deux immeubles résidentiels à logements multiples à faible revenu à Toronto et à Hamilton. Tous les intervenants ont pu participer à l’établissement d’un modèle intégré de conception de rénovations, et les travaux ont permis de faire la démonstration de nouvelles technologies et de techniques, ainsi que de mener plusieurs microprojets pilotes.

Le TAF a été créé en 1991 par la Ville de Toronto, à l’aide d’un fonds de 23 millions de dollars. La province de l’Ontario et le gouvernement du Canada ont également fourni des dotations de 17 millions et de 40 millions de dollars, respectivement.

Bon nombre des quelque 2 000 gratte-ciel résidentiels construits entre 1950 et 1980 dans la région du Grand Toronto et de Hamilton sont vieux et inefficaces; pourtant, on s’attend à ce qu’ils soient toujours habités en 2050. S’ils ne sont pas modernisés, ils demeureront une source de gaspillage d’argent et d’énergie.

Il peut toutefois être difficile de rénover les IRLM. Avant de prendre les mesures voulues, les propriétaires d’immeubles veulent une preuve vérifiable que celles-ci porteront leurs fruits. Il se peut que les résidents ne veuillent pas être dérangés ou, si les services publics sont inclus dans leur loyer, ils ne voient peut-être pas les avantages à prendre part à ces projets. Il est aussi possible que les professionnels de l’industrie ne comprennent pas pleinement tous les facteurs en jeu ou les avantages à en tirer.

« Il est difficile de justifier les rénovations écoénergétiques majeures en s’appuyant sur de simples retombées économiques », explique Devon Calder, coordonnateur du programme TowerWise de l’Atmospheric Fund (TAF) établi à Toronto. Dans le cadre de ce projet, le TAF a déterminé qu’une rénovation écoénergétique majeure produisait des économies de 40 p. 100 ou plus comparativement à la consommation de référence de l’immeuble.

Les rénovations écoénergétiques majeures des IRLM peuvent permettre de réaliser plusieurs objectifs économiques, sociaux et environnementaux. Elles peuvent réduire les coûts d’ensemble par le renouvellement de systèmes en fin de vie utile et la prolongation de la durée de vie des immeubles, diminuer les émissions de carbone et les coûts opérationnels, réduire les factures d’électricité, ainsi qu’améliorer la santé et le confort des résidents.

En collaboration avec les services publics, deux organismes de logement communautaire de la région du Grand Toronto et de Hamilton et des résidents, le TAF a mené un projet visant à moderniser deux appartements destinés aux personnes à faible revenu. Bien que certaines difficultés aient retardé la mise en œuvre à grande échelle des deux projets de rénovation, ils ont pu mener plusieurs microprojets pilotes qui ont contribué à atténuer l’incertitude technologique et à trouver des solutions aux obstacles courants.

Points saillants du projet

  • Projets pilotes de modernisation avec thermopompes à air électriques dans les deux IRLM, et une douzaine de microprojets pilotes visant à mettre à l’essai des systèmes de commande sans fil dans certains logements.
  • Rénovations écoénergétiques majeures de 120 logements dans l’immeuble de Toronto. Parmi les mesures prises, mentionnons le remplacement des plinthes chauffantes et des conditionneurs d’air par des thermopompes à air électriques, la rénovation de certaines fenêtres, ainsi que l’installation de toilettes à haute efficacité et de thermopompes sélectives pour la production d’eau chaude. Le remplacement de toutes les fenêtres se fera au cours des deux prochaines années.
  • Un projet pilote consistant à installer des contre-fenêtres en acrylique dans l’immeuble de Hamilton a permis de tester les fuites d’air et la résistance thermique sans devoir remplacer les fenêtres au complet.
  • D’autres systèmes de surveillance, y compris des données sur l’utilisation d’énergie résidentielle, fournissent des données sur la qualité de l’air intérieur et le rendement des rénovations de façon continue et en temps réel, qui éclaireront les projets à venir.

Le projet de rénovations écoénergétiques majeures d’immeubles résidentiels à logements multiples du TAF est l’un des huit projets multisectoriels financés en partie par l’Office de l’efficacité énergétique de Ressources naturelles Canada, afin de stimuler la demande en matière d’efficacité énergétique et d’économie d’énergie sur le marché de l’habitation canadien.

1. Les IRLM sont des immeubles de faible hauteur (au moins 2 étages au-dessus du sol), de hauteur moyenne (4 à 9 étages) ou de grande hauteur (10 étages et plus). http://bomacanada.ca/fr/bomabest/resourcesupdates/buildingdefinitions/

2. The Atmospheric Fund, Inventaire des émissions de carbone de 2015 (en anglais seulement), publié en juillet 2018. http://taf.ca/wp-content/uploads/2018/09/TAF_GTHA_Emissions_Inventory_Report_2018-Final.pdf

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :