Language selection

Recherche

Perspectives liées à l’hydrogène : principales constatations

Le développement d’une économie de l’hydrogène propre à grande échelle, nécessaire pour diversifier notre bouquet énergétique futur, générer des retombées économiques et atteindre la cible de carboneutralité d’ici 2050, constitue une priorité pour le Canada. Il faudra donc opérer une transformation radicale du système énergétique canadien. Tous les ingrédients sont réunis pour développer une économie de l’hydrogène concurrentielle et durable au Canada. Les travaux de recherche et les séances de consultation qui ont mené à l’élaboration de la stratégie relative à l’hydrogène du Canada ont tracé la voie à suivre pour y arriver.

Principes clés

La recherche et les séances de consultation ont fait ressortir les grands thèmes transversaux suivants.

  • Circonstances favorables : L’intérêt à l’endroit de l’hydrogène s’intensifie partout dans le monde. Le Canada doit agir dès maintenant pour ne pas être laissé derrière.
  • Action : Il est possible de concentrer nos efforts dès maintenant sur certains aspects, tel que veiller à la croissance simultanée de l’offre et de la demande et créer des carrefours afin de réunir plusieurs intervenants de l’ensemble de la chaîne de valeurs.
  • Projets phares : Il convient de mettre l’accent sur la création et la mise en œuvre de projets d’envergure dont on pourrait faire la promotion sur la scène internationale.
  • Déploiement national : Le Canada a besoin d’un marché intérieur de l’hydrogène robuste afin de pouvoir tirer parti des possibilités et saisir les opportunités à l’échelle internationale.
  • Faible intensité de carbone : Nos efforts visant à produire de l’hydrogène à l’aide des méthodes ayant le moins d’impact sur l’environnement devront être proportionnels à la progression du marché.
  • Longueur d’avance : L’industrie de l’hydrogène au Canada est en plein essor, ce qui nous procure un avantage concurrentiel important.

Voyez ci-dessous comment ces thèmes s’inscrivent dans les différents segments de la chaîne de valeur de l’hydrogène.

 

Production

Le Canada dispose d’une abondance de matières de base, tel que l’eau, l’électricité, les combustibles fossiles et la biomasse. En plus, ayant une main d’œuvre qualifiée et des infrastructures énergétiques stratégiques, le Canada est en bonne position pour devenir un chef de file mondial en terme de production d’hydrogène propre.

L’ampleur de la demande prévue d’hydrogène requiert le développement de toutes les techniques possibles de production d’hydrogène à faible intensité de carbone partout au pays, et chaque région proposera une offre unique de production reposant sur les ressources locales et les facteurs économiques qui lui sont propres.

Distribution et stockage

Le Canada a de nombreux moyens novateurs pour distribuer et stocker l’hydrogène. Le vaste réseau canadien de gazoducs, jumelé à de nouvelles infrastructures de stockage et de distribution, peut être mis à profit pour transporter l’hydrogène des lieux de production vers les lieux d’utilisation. Pour nous assurer d’être fin prêt à tirer parti des nombreux avantages que présente l’hydrogène, il faut mettre en place les processus requis pour adopter les nouvelles technologies, accélérer l’intégration aux gazoducs et accroître le nombre de stations de ravitaillement d’un bout à l’autre du pays.

Transport

L’augmentation des investissements dans les infrastructures favorisera l’adoption des véhicules à émission zéro, notamment grâce à un plan d’investissement coordonné pour l’infrastructure de ravitaillement en hydrogène, axé sur des carrefours régionaux. Des projets pilotes de haut niveau concernant les véhicules électriques à piles à combustible moyens et lourds contribueront à faire mieux connaître ces types de véhicules et les pratiques exemplaires pour le déploiement des véhicules à émission zéro pour le transport des marchandises et des personnes dans tous les secteurs : transport routier, ferroviaire, maritime et aérien.

Chauffage et électricité

Dans le but de réduire les émissions de carbone des réseaux de gaz naturel, il convient d'une part d’augmenter, de manière sécuritaire, l’intégration d’hydrogène dans le réseau de distribution de gaz naturel et, d’autre part, de concevoir une série d’outils et de ressources accessible au public, pour permettre aux usagers de connaitre les options qui s’offrent à eux en terme d’hydrogène. L’intégration de l’hydrogène à faible intensité de carbone aux réseaux de distribution du gaz naturel au Canada, destiné à la fois à une utilisation dans les milieux industriels et du bâtiment, représente la plus grande source potentielle de demande pour l’hydrogène.

Matières premières pour l’industrie

L’hydrogène peut être employé comme source d’énergie et charge d’alimentation de nombreux procédés industriels. À titre d’exemple, l’hydrogène est un composant essentiel pour la valorisation des sables bitumineux et il peut contribuer à réduire les émissions de carbone du secteur de la fabrication de l’acier. Le gouvernement doit mettre en place des politiques qui favoriseront la certitude à long terme afin d’encourager l’investissement et l’innovation dans le secteur privé. Il existe des possibilités d’établir des synergies entre l’hydrogène et d’autres biocarburants renouvelables, et de créer un marché pour les produits à faibles émissions de carbone utilisés dans l’infrastructure nationale.

Technologies propres et innovation

Le Canada est un chef de file en matière de technologies liées à l’hydrogène et aux piles à combustibles. Soutenir l’innovation de manière constante dans l’ensemble de la chaine de valeur est nécessaire pour que le Canada conserve son avantage concurrentiel. Les activités peuvent être coordonnées par l’entremise de centres de recherche régionaux qui tirent parti des expertises spécifiques et de collaborations essentielles entre les chercheurs des secteurs public et privé, au pays et à l’étranger.

Un débouché prometteur

Au Canada, l’hydrogène produit à partir de ressources abondantes et propres et au moyen de diverses techniques a le potentiel de fournir jusqu’à 30% de notre énergie finale utilisée d’ici 2050. Cela permettrait de réduire jusqu’à 190 mégatonnes (Mt) d’équivalent de dioxyde de carbone (eq. CO2) d’émissions de gaz à effet de serre par le déploiement de l’hydrogène dans tous les secteurs, soit dans les domaines du transport, de la production d’énergie, du chauffage et des applications industrielles.

Avec l’intensification de la demande pour l’hydrogène partout sur la planète, le marché mondial pourrait atteindre plus de 11 billions de dollars d’ici 2050. Chaque région du Canada peut mettre à profit ses ressources uniques pour produire et déployer l’hydrogène au pays, et approvisionner un marché de l’exportation en pleine croissance. L’Europe, l’Asie et les États-Unis ont été identifiés comme étant d’éventuels marchés d’exportation pour l’hydrogène propre canadien. La mise en œuvre de la stratégie relative à l’hydrogène peut contribuer à relancer l’économie et à mener au développement d’un secteur national de l’hydrogène d’une ampleur de 50 milliards de dollars et à créer plus de 350 000 emplois bien rémunérés d’un bout à l’autre du pays.

Liens connexes
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :