Language selection

Recherche

Stratégie de captage, d’utilisation et de stockage du carbone

Conscients que le captage, l’utilisation et le stockage du carbone (CUSC) peut jouer un rôle essentiel dans la transition vers une économie nette zéro prospère, nous sommes à la tête de l’élaboration d’une stratégie de CUSC fédérale qui permettra à l’industrie canadienne du CUSC d'atteindre ses réductions des gaz à effet de serre et son potentiel commercial.

Qu’est-ce que le captage, l’utilisation et le stockage de carbone?

Le CUSC est un ensemble de technologies qui capte le CO2 dans les installations, notamment industrielles et les applications d’alimentation, ou directement dans l’atmosphère. Une fois le CO2 capté, il est comprimé et transporté afin d’être stocké de manière permanente dans des formations géologiques sous-terraines (p. ex. aquifères salins et réservoirs de pétrole) ou utilisé pour créer des produits tels que du béton et des carburants synthétiques à faible teneur en carbone. Les technologies de CUSC peuvent atteindre des « émissions négatives » en retirant le CO2 de l’air (captage direct dans l’air) ou de sources d’énergie tirées de la biomasse, en stockant ensuite le CO2.

version textuelle

Ce graphique montre la chaîne de valeur du captage, de l'utilisation et du stockage du carbone (CUSC) comme un réseau d'installations interconnectées situé dans un paysage plat, entouré de forêts. Une coupe transversale révèle des couches géologiques profondes sous le sol. La chaîne de valeur commence par le captage du carbone qui est illustré à plusieurs sites différents. Le dioxyde de carbone (CO2) déjà présent dans l'atmosphère est capté à partir d'une installation de captage direct dans l'air et retiré naturellement de l'air par la biomasse représentée par la forêt environnante. Le CO2 est également capté à partir de sources ponctuelles : dans une installation de production d'hydrogène, dans des centrales électriques utilisant la biomasse ou des combustibles fossiles, dans des installations de l'industrie lourde (par ex. ciment, fer & acier, produits chimiques) et dans une usine de traitement du gaz naturel. Des flèches indiquent que le CO2 capté à chacune de ces installations est transporté par des pipelines, des navires ou des camions soit vers un site d'injection de CO2 où le CO2 est injecté sous terre et stocké de manière permanente dans des formations géologiques (par ex. des aquifères salins ou des réservoirs de pétrole), soit vers une installation industrielle où le CO2 est utilisé dans des processus tels que la création de produits à base de CO2 (par ex. des carburants, des produits chimiques, des matériaux de construction).

Concevoir la stratégie du Canada en matière de captage, d’utilisation et de stockage du carbone

Le Canada est en bonne position pour faire progresser notre leadership mondial en matière de CUSC. Nous collaborerons avec les intervenants et partenaires clés à concevoir une stratégie associée à une vision et à un ensemble de champs d’action afin d’aider l’industrie du CUSC à atteindre son plein potentiel.

Nous souhaitons connaître l’opinion des Canadiens intéressés à mesure que notre équipe élabore la stratégie. Le CUSC sera un élément clé de l’avenir économique et environnemental du Canada, alors que nous travaillons à atteindre notre objectif de carboneutralité d’ici 2050.

Pourquoi est-ce essentiel?

Le CUSC est un des quatre secteurs de technologie clés pour atteindre nos objectifs mondiaux en matière de climat et d’énergie. Il faut prendre de toute urgence des mesures pour accélérer de beaucoup le déploiement du CUSC. L’Agence internationale de l’énergie a clairement indiqué qu’il sera pratiquement impossible d'atteindre cet objectif net-zéro sans le CUSC. Sa feuille de route net-zéro d’ici (en anglais) indique que, pour diminuer les émissions à un niveau net-zéro, il faudrait capter 7,6 Gt de CO2 à l’échelle mondiale, soit 190 fois plus qu’en ce moment.

Le CUSC est une occasion importante pour le Canada, tant en terme de possibilités économiques que d’action sur les changements climatiques. Veiller à la croissance de notre industrie du CUSC permettra de :

  • Contribuer à une croissance économique propre et inclusive
  • Élargir les occasions de marché et de commerce à l’international
  • Faire face aux émissions des secteurs les plus difficiles à réduire, mais essentiels de l’économie du Canada
  • Faire place à d’autres parcours essentiels à la décarbonisation (p. ex. électrification, hydrogène)
  • Réaliser le retrait de dioxyde de carbone grâce aux technologies à émissions négatives de CUSC

Le CUSC est essentiel aux six parcours clés vers une économie nette zéro prospère au Canada

Décarboniser les industries lourdes
Énergie répartissable décarbonisée
Technologies à émissions négatives pour soutenir le retrait du dioxyde de carbone
Hydrogène faible en carbone
Industries fondées sur le CO2
Secteur pétrolier et gazier plus propre

En savoir plus sur la recherche en cours sur le CUSC dans les laboratoires de RNCan.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :