Language selection

Recherche

Percé, au Québec, prend des mesures pour réduire l’érosion côtière causée par les changements climatiques

Par John Sommerville et Carolyn Mann

Le rocher Percé, l’une des plus grandes arches en pierre naturelles du monde, s’élève du golfe du Saint Laurent sur la côte est de la Gaspésie, au Québec. Il amène chaque année quelque 400 000 visiteurs à Percé. Cependant, au cours des dernières années, l’élévation du niveau de la mer et de violentes tempêtes ont causé une érosion côtière qui a mis en péril la promenade et le quai de la ville, deux attractions très prisées. Et l’on s’attend à ce que les effets des changements climatiques s’intensifient.

Évaluer le coût de l’érosion

Une étude achevée en 2016 a révélé que si aucune mesure n’était prise, la côte s’éroderait de 15 cm par année, la promenade serait emportée et la Ville devrait faire face à des coûts d’environ 705 millions de dollars au cours des 50 prochaines années. L’étude, menée par l’organisme sans but lucratif québécois Ouranos et l’Université du Québec à Rimouski, a évalué les répercussions économiques de l’érosion causée par les changements climatiques.

Une forte tempête survenue en décembre 2016, qui a détruit le mur de béton protégeant la promenade et les propriétés, motels, restaurants et boutiques avoisinants, est venue renforcer le dossier.

photographie d’une onde de tempête sur la côte de l'Anse du Sud à Percé

Les tempêtes importantes de 2010 et de 2016 ont causé de lourds dommages à la côte de l’anse du Sud de Percé (source : Ville de Percé, https://www.iclr.org/wp-content/uploads/2018/12/6-Perce.pdf) (en anglais).

Restauration du littoral de Percé

Il était urgent d’agir pour protéger le littoral. En s’appuyant sur des données économiques, environnementales et sociales sur la région, des chercheurs ont proposé cinq mesures possibles allant de l’érection d’un mur de béton à des approches fondées sur la nature, comme la recharge de plage. Après avoir consulté sa population, la Ville a opté pour la recharge de la plage, qui consiste à ajouter de grandes quantités de sable ou de sédiments à la plage afin de l’élargir et de lutter contre l’érosion. Cela a permis de prolonger la plage à l’aide de galets pour réduire l’énergie des vagues frappant le littoral en érosion et créer un espace pour les activités récréatives.

Pour ce projet, dont les travaux ont été achevés à l’été 2018, le gouvernement du Québec, le gouvernement du Canada et la Ville de Percé ont investi respectivement 17 millions, 3 millions et 1,1 million de dollars. Bordé par une plage de galets et une nouvelle promenade, le littoral est devenu une magnifique attraction locale qui devrait rapporter des revenus touristiques supplémentaires de l’ordre de 68 millions de dollars au cours des 50 prochaines années. Le projet a reçu un Prix national de design urbain de l’Institut royal d’architecture du Canada.

photographie du rivage restauré et résilient de Percé

Le littoral restauré de Percé, qui résiste mieux aux effets des changements climatiques, devrait rapporter des revenus touristiques supplémentaires de l’ordre de 68 millions de dollars au cours des 50 prochaines années (photo : Don Lemmen).

« L’étude d’Ouranos a permis à la Ville de Percé d’acquérir d’importantes connaissances sur son territoire côtier, la dynamique côtière et les répercussions des changements climatiques », a déclaré Lisa-Marie Gagnon, urbaniste et gestionnaire de projet à la Ville de Percé. « Ces connaissances ont favorisé la conception d’un meilleur projet en collaboration avec les experts concernés. Elles ont également offert les arguments nécessaires pour faire avancer le projet et mettre au diapason tous les intervenants. Cette coordination a permis de mener à bien le projet avec brio et en un temps record », a-t-elle ajouté.

L’étude Analyse coûts-avantages des options d’adaptation en zone côtière à Percé a été financée par le Programme d’adaptation aux changements climatiques de Ressources naturelles Canada. Depuis 1998, ce programme contribue à l’acquisition de connaissances et d’outils qui font progresser la prise de décisions et de mesures en matière d’adaptation au Canada.

Pour en savoir plus

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :