Language selection

Recherche

L’adaptation au changement climatique au Canada

On observe déjà un changement du climat au Canada. La hausse des températures, les perturbations du régime des précipitations, les phénomènes météorologiques extrêmes et l’élévation du niveau de la mer ne sont que quelques-uns des changements qui influent déjà sur de nombreux aspects de notre vie.

Les changements dans le climat persisteront et, dans bien des cas, s’intensifieront au cours des prochaines décennies. Cela aura d’importantes répercussions sur les communautés canadiennes, que ce soit sur le plan de l’économie, du bien-être social (santé, culture, etc.) ou de l’environnement. Nous devons comprendre ces répercussions et les solutions qui s’offrent à nous si nous voulons renforcer la résilience par l’adaptation, réduire les risques et les coûts liés aux répercussions du changement climatique, et favoriser une prise de décision éclairée.

Qu’est-ce que l’adaptation au changement climatique?

L’adaptation consiste en toute activité réduisant les répercussions négatives du changement climatique ou aidant les gens à y faire face, ou encore toute activité tirant parti des nouvelles possibilités offertes par le changement climatique.

Les activités d’atténuation réduisent le rythme et l’ampleur du changement climatique, tandis que l’adaptation vise les répercussions du changement climatique qui ne peuvent être évitées. Une adaptation réussie ne permettra pas d’éliminer les répercussions négatives, toutefois ces dernières seront moins graves que s’il n’y avait pas eu de mesures d’adaptation.

L’adaptation consiste à modifier nos décisions, nos activités et notre façon de penser en raison des changements dans le climat. Dans le cadre de nos efforts d’adaptation, nous cherchons à comprendre l’incidence du changement climatique sur les personnes vivant au Canada, à savoir quelles approches sont les plus efficaces en matière de répercussions du changement climatique et d’adaptation, et à identifier les lacunes en matière de connaissances et d’action.

Régions touchées par le changement climatique au Canada

En raison de la situation septentrionale du Canada, le changement climatique s’y fait sentir deux fois plus rapidement que le taux moyen à l’échelle mondiale. Cela rend l’adaptation particulièrement importante dans certains secteurs canadiens si nous voulons qu’ils soient plus résilients aux effets du changement climatique et en mesure d’en tirer parti. Explorez la recherche et le travail en cours à Ressources naturelles Canada pour en apprendre davantage sur le changement climatique et les stratégies d’adaptation éventuelles dans le Nord ainsi que pour les côtes et les forêts du Canada.

Le Nord du Canada

​​Le Canada se réchauffe plus rapidement que l’ensemble du monde — à plus de deux fois le taux à l’échelle mondiale — et l’Arctique canadien se réchauffe à environ trois fois le taux à l’échelle mondiale. En raison de ce réchauffement rapide, il est attendu que la détérioration de la glace de mer et les changements dans le pergélisol mettront en danger les communautés et l’infrastructure du Nord. Il est essentiel de comprendre les conditions actuelles du pergélisol et de la glace de mer et la façon dont elles peuvent évoluer en réponse à un climat changeant pour évaluer les répercussions du changement climatique et élaborer des stratégies d’adaptation dans le Nord du Canada. La Commission géologique du Canada (CGC) effectue de la recherche géoscientifique pour informer les planificateurs de l’utilisation des terres, les administrations locales et les dirigeants communautaires, l’industrie et les organismes de réglementation qui doivent s’adapter aux environnements changeants du Nord canadien. Ils utilisent cette information pour créer des communautés et de l’infrastructure plus résilientes et pour saisir les possibilités d’exploiter les ressources naturelles.

Les régions côtières

Le Canada est bordé de trois océans : Pacifique, Arctique et Atlantique. Le changement climatique aura des répercussions sur beaucoup de propriétés des océans, notamment la température, la glace de mer, le niveau de la mer, l’acidité et l’oxygène dissous. L’élévation du niveau de la mer et l’accroissement des crues extrêmes augmenteront le risque d’inondation dans certaines communautés côtières. Ces changements auront des répercussions plus importantes sur les villes dans l’avenir, à moins qu’une adaptation et une gestion des risques appropriées ne soient mises en œuvre. La CGC a produit des prévisions du niveau relatif de la mer pour le Canada afin d’appuyer des outils de planification et d’adaptation comme l’Outil canadien d’adaptation aux niveaux d’eau extrêmes de Pêches et Océans Canada.

Les forêts

Les forêts du Canada couvrent une plus grande superficie et stockent plus de carbone que les forêts de presque tout autre pays. La façon dont le Canada gère ses forêts est donc une préoccupation mondiale. C’est pourquoi le Service canadien des forêts (SCF) s’efforce de trouver des solutions pour que le secteur forestier du Canada puisse s’adapter au changement climatique. De nouvelles connaissances aident les aménagistes forestiers à réduire les risques des effets négatifs du changement climatique sur les écosystèmes et le secteur forestier. Elles aident également les aménagistes à optimiser les avantages qui pourraient découler du changement climatique. Le SCF travaille également avec les provinces, les territoires, les universités et l’industrie pour élaborer des outils d’aide à la décision pour les gestionnaires et les décideurs.

Aller de l’avant en matière d’adaptation au changement climatique

De bonnes pratiques d’adaptation continuent d’émerger, mais de grandes lacunes subsistent dans la préparation du Canada au changement climatique. Nous en voyons le résultat dans les catastrophes naturelles, comme les inondations et les feux de forêt, causées par des phénomènes météorologiques extrêmes.

Il est essentiel pour le bien-être économique et social du Canada que nous prenions rapidement des mesures d’adaptation. Il s’agit de travailler ici, au pays, et de regarder au-delà de nos frontières aux répercussions du changement climatique ainsi qu’aux mesures d’adaptation et d’atténuation qui existent ailleurs dans le monde et qui pourraient grandement influer sur la disponibilité des aliments, le commerce et l’immigration ici, au pays.

C’est pourquoi Ressources naturelles Canada, de concert avec Environnement et Changement climatique Canada, Sécurité publique Canada et Infrastructure Canada, élabore une stratégie nationale d’adaptation qui servira à protéger les Canadiens partout au pays contre les conditions météorologiques extrêmes et les nouveaux risques climatiques. Cette stratégie fait partie du plan climatique renforcé, Un environnement sain et une économie saine.

Dans le budget de 2021, le gouvernement du Canada a engagé 1,4 milliard de dollars sur 12 ans pour le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes; 63,8 millions de dollars sur trois ans pour compléter les cartes d’inondation dans les zones à haut risque; 100,6 millions de dollars sur cinq ans pour améliorer la préparation aux feux de forêt dans les parcs nationaux du Canada et 28,7 millions de dollars sur cinq ans pour accroître la cartographie des régions du Nord canadien susceptibles aux feux de forêt.

Le gouvernement continue de travailler avec les provinces, les territoires, les municipalités, les organisations et communautés autochtones, et d’autres intervenants pour accroître la résilience du Canada au changement climatique.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :