Coûts de la protection contre les feux de forêt

Pour assurer la protection des Canadiens, des résidences privées, des entreprises, de l’approvisionnement en bois et des infrastructures essentielles, les organismes canadiens responsables de la gestion des feux de forêt ont investi entre 800 millions de dollars et 1,4 milliard de dollars annuellement au cours des 10 dernières années.

Le coût de la protection contre les feux de forêt peut être mesuré par l’examen des dépenses en gestion des feux de forêt, qui peuvent inclure les coûts de préparation en cas de feu, d’atténuation, d’intervention et de rétablissement. Nous utilisons le coût de la suppression des feux de forêt comme indicateur du coût de toutes les dépenses en gestion des feux de forêt.

D’après des projections pour l’avenir, le coût de la protection contre les feux de forêt continuera d’augmenter rapidement, surtout dans l’Ouest canadien.

Référez-vous aux définitions fournies sur les indicateurs de coût de la protection contre les feux de forêt

Pourquoi est-il important de faire le suivi du coût de la protection contre les feux de forêt?

Les organismes provinciaux et territoriaux responsables de la gestion des feux cherchent à réduire les dommages que les feux de forêt causent aux communautés tributaires des forêts, aux infrastructures essentielles, à l’approvisionnement en bois et aux autres ressources. Ces efforts demandent beaucoup d’investissements.

Les organismes planifient les budgets en fonction des coûts moyens de suppression des feux de forêt sur une période de plusieurs années. Toutefois, l’activité des feux de forêt et leur gravité varient considérablement d’une année à l’autre, ce qui rend difficile la prévision des coûts futurs. Pour mieux cerner les tendances à long terme, le Service canadien des forêts suit systématiquement les coûts de suppression des feux de forêt (figure 1).

Qu’est-ce qui a changé?

Le coût annuel moyen de la protection contre les feux de forêt au pays a dépassé un milliard de dollars (figure 1) pendant six des dix dernières années. En moyenne, les coûts ont augmenté d’environ 150 millions de dollars par décennie depuis le début de la collecte des données, en 1970. Cette augmentation de coût est liée à de vraies hausses des coûts de suppression et non aux coûts fixes qui permettent d’assurer la gestion du programme et du personnel de lutte contre les feux.

Les années les plus coûteuses ont été celles où l’activité et la gravité des feux dans les zones forestières habitées ont été considérables. Bien des organismes provinciaux responsables de la gestion des feux de forêt interviennent différemment lorsqu’un feu de forêt ne constitue pas un risque pour les communautés et les biens environnants. C’est pourquoi à une année où de gros feux éclatent en dehors de la zone où tous les feux sont activement combattus, une grande superficie annuelle brûlée ne correspond pas nécessairement à un coût élevé de protection contre les feux de forêt (figure 2).

Graphique montrant les récentes tendances canadiennes en matière de dépenses engagées en protection des feux, y compris les coûts fixes, variables et les coûts totaux au cours de la période de 1970 et 2017.

Figure 2 – Coûts de protection contre les feux de forêt au Canada de 1970 à 2017 (en million de dollars canadiens 2017)

Image agrandie [38 Ko]

Carte du Canada montrant la zone d’intervention maximale à l’intérieur de laquelle tous les feux de forêt font l’objet d’une suppression active.

Figure 1 – Zone d’intervention maximale, à l’intérieur de laquelle les feux de forêt font l’objet d’une suppression active au Canada

Image agrandie [85 Ko]

 
Données du graphique
Tableau présentant les coûts de protection contre les feux de forêt au Canada pour chaque année entre 1970 et 2017. Les coûts fixes, variables et les coûts totaux sont indiqués en dollars canadiens de 2017.
Année Dépenses fixes en gestion des feux (x 1 000 000) en $ 2017 Dépenses variables en gestion des feux (x 1 000 000) en $ 2017 Dépenses totales en gestion des feux (x 1 000 000) en $ 2017
1970 191 99 134 90 326 90
1971 205 98 167 98 373 96
1972 150 03 149 69 299 72
1973 160 11 82 86 242 97
1974 166 44 96 21 262 65
1975 181 06 96 23 277 29
1976 196 72 138 77 335 49
1977 217 21 98 57 315 79
1978 202 45 101 72 304 17
1979 164 78 147 90 312 68
1980 186 03 348 74 534 76
1981 223 62 365 96 589 58
1982 229 28 275 51 504 79
1983 317 81 210 18 527 99
1984 285 33 170 98 456 31
1985 295 78 260 26 556 04
1986 242 45 225 43 467 88
1987 232 50 304 99 537 50
1988 238 45 353 55 592 00
1989 232 52 407 55 640 07
1990 261 91 367 15 629 06
1991 313 56 296 08 609 63
1992 299 03 203 15 502 19
1993 280 82 175 24 456 06
1994 292 51 246 35 538 87
1995 285 47 487 35 772 82
1996 276 59 268 45 621 27
1997 272 44 153 20 425 65
1998 364 80 734 95 1 099 75
1999 381 12 428 83 809 95
2000 343 02 204 74 547 76
2001 339 87 293 12 632 99
2002 331 92 506 32 838 24
2003 320 31 810 06 1 130 38
2004 320 29 376 54 696 82
2005 376 32 341 42 717 74
2006 430 97 504 02 934 99
2007 366 21 420 74 786 95
2008 374 74 329 56 704 30
2009 360 53 628 32 988 85
2010 419 29 592 25 1 011 54
2011 378 06 563 96 942 01
2012 374 55 637 08 1 011 63
2013 393 66 434 70 828 36
2014 379 64 643 49 1 023 13
2015 359 99 1 069 95 1 429 94
2016 342 72 604 85 947 57
2017 362 71 1 072 45 1 435 16

Perspectives d’avenir

Des chercheurs du Service canadien des forêts ont créé des modèles visant à prédire les coûts futurs de la protection contre les feux de forêt à l’échelle du Canada. Comme le changement climatique entraîne des conditions météorologiques plus propices aux feux de forêt, les dépenses devraient augmenter rapidement, surtout dans l’Ouest canadien.

Une meilleure connaissance des zones forestières vulnérables actuelles et futures permettra aux organismes responsables de la gestion des feux de forêt de se préparer et d’intervenir en cas de feux de forêt. Cela permettra aussi de mieux orienter les investissements en matière de prévention et d’atténuation de façon à réduire le risque que constituent les feux de forêt aux communautés et aux infrastructures essentielles.

Définition des indicateurs de coût de la protection contre les feux de feux

L’information sur le coût de la protection contre les feux de forêt est compilée par des organismes gouvernementaux provinciaux et territoriaux et par Parcs Canada concernant les forêts-parcs au Canada. Cette information est ensuite synthétisée par le Centre interservices des feux de forêt du Canada.

Le coût de la protection contre les feux de forêt se mesure en examinant les dépenses en gestion des feux de forêt, qui peuvent inclure les coûts de préparation, d’atténuation et d’intervention. En plus du coût de la protection contre les feux de forêt, il y a le coût des dommages causés par les feux, y compris les pertes de biens assurés et non assurés, ainsi que le coût des interruptions d’activités, du rétablissement et de la reconstruction.

Les coûts de protection contre les feux de forêt sont estimés en fonction des superficies éventuellement brûlées, modélisées en fonction de l’indice d’humidité climatique (IHC). Les estimations de ces superficies sont obtenues à partir des projections de l’IHC selon deux scénarios de changement climatique et de quatre modèles climatiques différents (appelés modèles de circulation générale).

Les données sur les dépenses en gestion des feux ont été compilées par chaque organisme de gestion des feux au Canada pendant près de 50 ans. Les dépenses sont calculées à l’aide de l’indice canadien des prix à la consommation, telles qu’elles sont compilées par Statistiques Canada. Les statistiques annuelles sur ces mesures proviennent de la Base de données nationale sur les forêts.

Des chercheurs du Service canadien des forêts ont élaboré des projections des coûts futurs de la protection des feux de forêt au Canada.

  • Gestion des feux de forêt : Les dépenses sont divisées en coûts fixes et variables. Les coûts fixes sont associés au maintien du programme de gestion des feux de forêt et représentent le fardeau d’intervention typique. Les coûts variables correspondent au coût d’embauche de pompiers supplémentaires et de l’utilisation d’aéronefs requis pendant une saison de feu particulièrement difficile.
  • Zonation : Les dépenses varient à l’échelle du pays et à l’intérieur des provinces et des territoires, selon les objectifs de gestion des terres, les ressources forestières et d’autres valeurs à risque. La plupart des provinces et les deux territoires où on retrouve des forêts (Yukon et Territoires du Nord-Ouest) divisent leurs superficies forestières en deux zones : une zone à intervention maximale, où tous les feux font l’objet d’une suppression active (figure 2) et une zone à intervention limitée, où on laisse brûler la plupart des feux naturellement.
Sources et références des coûts de protection contre les feux de forêt et de ses indicateurs

Personnes-ressources du Service canadien des forêts

Mike Wotton, chercheur scientifique, feux de forêt, Centre de foresterie des Grands Lacs
Sylvie Gauthier, chercheuse scientifique, succession forestière, Centre de foresterie des Laurentides
Emily Hope, chercheuse scientifique, Économie des ressources forestières, Centre de foresterie des Grands Lacs
Nirmal Subedi, chercheuse économiste, Feux de friches, Centre de foresterie du Pacifique
Brian Stocks, chercheur scientifique (émérite), Gestion des feux de forêt, Centre de foresterie des Grands Lacs
David Martell, professeur (émérite) en gestion des feux de forêt, Université de Toronto

Outils d'adaptation et ressources disponibles

Fire Smart Canada [en anglais seulement] – sensibilise les gens aux risques que posent les feux de forêt sur les résidences et les communautés; comprend un programme de réduction des risques destiné aux entreprises forestières

Trousse d’outils de Changements forestiers – liste d’outils d'adaptation aux changements climatiques et de ressources disponibles

Pour en savoir davantage
Recherches connexes au Service canadien des forêts