Language selection

Recherche

Conditions météorologiques propices aux feux de forêt

Une augmentation de la durée de la saison des feux aura des incidences sur les écosystèmes forestiers ainsi que sur la santé et la sécurité de la population.

Les conditions météorologiques propices aux feux de forêt font référence aux variables météorologiques qui influencent la fréquence des incendies et leur comportement subséquent. Elles déterminent la saison des feux – la période de l’année pendant laquelle les feux de forêt sont plus susceptibles de se déclarer, de se propager et de causer des dégâts. Les changements dans les conditions météorologiques propices aux feux de forêt ont des incidences sur les écosystèmes forestiers, la santé et la sécurité de la population ainsi que sur l’accessibilité aux forêts.

Les analyses préliminaires montrent que la saison des feux s’est allongée dans certaines régions de l’Est du Canada et a raccourci dans la plupart des régions du Sud-Ouest du Canada. Les projections laissent supposer que la saison des feux va s’allonger dans presque toutes les régions du pays. En 2100, la saison des feux dans certaines régions forestières pourrait durer un mois de plus.

Voir la définition des conditions météorologiques propices aux feux de forêt et de ses indicateurs

Pourquoi se préoccuper des conditions météorologiques propices aux feux de forêt?

Les écosystèmes forestiers et la population, de même que la ressource ligneuse sont exposés à des risques de feu pendant la saison des feux.

Les feux de forêt sont des perturbations naturelles qui se produisent dans des écosystèmes forestiers. Ils affectent la santé humaine, tant à cause des émissions de fumée qu’en ce qui concerne leur sécurité, et réduisent la capacité d’accès aux forêts, tant pour la pratique d'activités récréatives que les activités rattachées à l'économie. Les feux de forêts peuvent aussi affecter de vastes étendues de forêts et la production de la fibre ligneuse.

La connaissance des changements dans les conditions météorologiques propices aux feux de forêt favorise une meilleure gestion des ressources forestières, étant donné que l’on prend en considération les changements spatiotemporels dans l’évaluation des risques de feu. Cette connaissance permet aussi aux communautés forestières de mieux planifier les mesures d’évacuation lors des feux de forêt.

Qu’est-ce qui a changé?

La durée de la saison des feux a augmenté dans certaines régions de l’Est du Canada et a raccourci dans la plupart des régions du Sud-Ouest du Canada.

Des analyses préliminaires montrent que la durée de la saison des feux a augmenté dans certaines régions de l'Est du Canada, et elle est plus courte dans la majorité du Sud-Ouest canadien. De nouvelles analyses et cartographies en cours permettront de déterminer si ces changements résultent d'un début hâtif de la saison des feux ou d'une fin plus tardive.

Perspectives d’avenir

On s’attend à ce que la saison des feux s’allonge dans presque toutes les régions.

L'augmentation des températures prévues au printemps et en automne exercera une influence décisive sur les dates de début de la saison des feux (figure 1), les dates de fin de la saison (figure 2) et la durée de la saison (figure 3), surtout dans les régions qui reçoivent moins de précipitations hivernales et qui connaissent un dégel plus hâtif.

Surtout en raison des dates de début de saison plus hâtives projetées, la durée de la saison des feux (figure 3) devrait augmenter dans presque toutes les régions d’ici 2100 et compter un mois de plus dans certaines régions (p. ex., centre et est du Québec, nord de la Colombie-Britannique). On prévoit que même les régions qui ont récemment eu des saisons de feux plus courtes, telle que la région côtière méridionale de la Colombie-Britannique, connaîtront des saisons des feux plus longues (figure 3).

Ensemble de cinq cartes du Canada montrant les dates projetées de début de la saison des feux à court terme (2011-2040), à moyen terme (2041-2070) et à long terme (2071-2100) comparativement aux dates au cours de la période de référence (1981-2010), selon le scénario de l'évolution du climat RCP 2.6, puis à long terme, selon le scénario RCP 8.5.

Figure 1 – Changement dans les dates de début de la saison des feux projetées par rapport à la période de référence (1981-2010) à court terme (2011-2040), moyen terme (2041-2070) et à long terme (2071-2100), selon le scénario des profils représentatifs d'évolution de concentration (RCP)Note de bas de page * 2.6 (réduction rapide des émissions) et, pour le long terme (2071-2100), selon le RCP 8.5 (augmentation continue des émissions) au Canada

Image agrandie [151 Ko]

Ensemble de cinq cartes du Canada montrant les dates projetées de fin de la saison des feux à court terme (2011-2040), à moyen terme (2041-2070) et à long terme (2071-2100) comparativement aux dates au cours de la période de référence (1981-2010), selon le scénario de l'évolution du climat RCP 2.6, puis à long terme, selon le  scénario RCP 8.5.

Figure 2 – Changement dans les dates de fin de la saison des feux projetées par rapport à la période de référence (1981-2010) à court terme (2011-2040), moyen terme (2041-2070) et à long terme (2071-2100), selon le scénario des profils représentatifs d'évolution de concentration (RCP)Note de bas de page * 2.6 (réduction rapide des émissions) et, pour le long terme (2071-2100), selon le RCP 8.5 (augmentation continue des émissions) au Canada

Image agrandie [145 Ko]

Ensemble de cinq cartes du Canada montrant la durée moyenne de la saison des feux projetée à court terme (2011-2040), à moyen terme (2041-2070) et à long terme (2071-2100) comparativement aux dates au cours de la période de référence (1981-2010), selon le scénario de l'évolution du climat RCP 2.6, puis à long terme, selon le scénario RCP 8.5

Figure 3 – Changement dans la durée de la saison des feux projetée par rapport à la période de référence (1981-2010) à court terme (2011-2040), moyen terme (2041-2070) et à long terme (2071-2100), selon le scénario des profils représentatifs d'évolution de concentration (RCP)Note de bas de page * 2.6 (réduction rapide des émissions) et, pour le long terme (2071-2100), selon le RCP 8.5 (augmentation continue des émissions) au Canada

Image agrandie [145 Ko]

 

La définition des conditions météorologiques propices aux feux de forêt et de ses indicateurs

Les conditions météorologiques propices aux feux de forêt font référence aux variables météorologiques qui influencent la fréquence des incendies. Elles déterminent la saison des feux, qui est définie comme une ou plus d'une période de l’année où les feux de forêt sont plus susceptibles de se déclarer, de se propager et de causer suffisamment de dégâts pour entraîner la suppression organisée des feux de forêt. À titre de comparaison, l’indicateur saisonnalité des feux permet de connaître le moment où les feux se produisent réellement.

En ce qui concerne le programme Changements forestiers, les indicateurs relatifs aux conditions météorologiques propices aux feux de forêt incluent le début, la fin et la durée de la saison des feux. Les indicateurs sont très sensibles aux changements climatiques et très liés au risque de feu. Ces indicateurs ont été déterminés à l’aide de dates de début et de fin de saison des feux de l'Indice Forêt-Météo (IFM).

  • Début de la saison des feux – Dans le cas des stations qui enregistrent une couverture de neige importante pendant l’hiver (soit plus de 10 cm de neige pendant au moins 75 % des mois de janvier et février), la saison commence quand il n’y a plus de neige autour de la station pendant trois jours consécutifs et que le thermomètre indique une température d’au moins 12 °C à midi. Dans le cas des stations qui n’enregistrent pas une couverture de neige importante pendant l’hiver, la saison commence quand la température moyenne quotidienne atteint 6 °C ou plus pendant 3 jours consécutifs (une température de 6 °C représente le seuil inférieur approximatif de croissance des plantes).
  • Fin de la saison des feux – La saison des feux prend fin avec l’arrivée de l’hiver, soit habituellement après 7 jours consécutifs de présence de neige. Si l’on ne dispose pas de statistiques sur la neige, la fin de la saison est déterminée après 7 jours consécutifs pendant lesquels le thermomètre a indiqué une température ne dépassant pas 5 °C à midi.
  • Durée de la saison des feux – Les dates du début et de la fin de la saison des feux déterminent la durée de la saison des feux.
Sources et références des conditions météorologiques propices aux feux de forêt et de ses indicateurs

Personnes-ressources du Service canadien des forêts

Yan Boulanger, chercheur scientifique, écologie forestière, Centre de foresterie des Laurentides
Richard Carr, analyste, recherche sur les feux de forêt, Centre de foresterie du Nord

Outils d'adaptation et ressources disponibles

Fire Smart Canada (en anglais seulement) – sensibilise les gens aux risques que posent les feux de forêt aux résidences et aux communautés; comprend un programme de réduction des risques destiné aux entreprises forestières

Trousse d’outils de Changements forestiers – liste d’outils d'adaptation aux changements climatiques et des ressources disponibles

Pour en savoir davantage
Recherches connexes au Service canadien des forêts
 

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :