Language selection

Recherche

Couverture et l'utilisation du sol

Utilisation du sol intensive en Chine

Même si les termes couverture du sol et utilisation du sol se ressemblent, ils ont des définitions très différentes. La couverture du sol fait référence à la couverture de la surface sur le sol, que ce soit de la végétation, des infrastructures, de l'eau, le sol nu ou autres. L'identification, le tracé et la cartographie de la couverture du sol sont importants pour les études de surveillance planétaire, de gestion des ressources et de planification d'activités. L'identification de la couverture du sol établit la ligne de base à partir de laquelle des activités de suivi (et de détection) des changements peuvent être effectuées, et fournir des informations préliminaires pour les cartes thématiques.

L'utilisation du sol fait référence à l'usage qu'on fait du sol, par exemple les loisirs, l'habitat de la faune ou l'agriculture. L'application de l'utilisation du sol comprend la cartographie de base ainsi que la surveillance qui en découle, puisque des informations adéquates sont nécessaires pour connaître quelle superficie de sol correspond à quel type d'utilisation, ainsi que pour identifier les changements d'utilisation au fil des ans. Ces connaissances vont aider au développement de stratégies visant à équilibrer les utilisations conflictuelles et les pressions de l'urbanisation. La disparition et les perturbations des terres arables, l'urbanisation et la détérioration des forêts sont des sujets qui stimulent le développement d'études sur de l'utilisation du sol.

Il est donc important de faire la distinction entre la couverture du sol et l'utilisation du sol, ainsi que les informations que nous pouvons en retirer. Les propriétés mesurées par la télédétection se rapportent à la couverture du sol, à partir de laquelle l'utilisation du sol peut être déduite à l'aide de données auxiliaires ou de connaissances préalables.

L'étude de la couverture et de l'utilisation du sol est multidisciplinaire. Les participants impliqués dans ce genre d'études sont nombreux et très variés, mentionnons entre autres : les organismes internationaux de préservation de la faune et de conservation les centres de recherche gouvernementaux et l'industrie forestière. Les agences gouvernementales régionales ont besoin d'inventaires des couvertures du sol et de suivi des utilisations du sol pour mener à bien leur mandat de gestionnaire des ressources naturelles de leurs régions respectives. En plus de faciliter la gestion durable des terres, la couverture et l'utilisation du sol peuvent être utilisées pour la planification, la surveillance et l'évaluation de développement, de l'activité industrielle ou des réclamations. La détection de changements des couvertures du sol à long terme peut indiquer une réaction à des modifications des conditions climatiques locales ou régionales qui sont la base même de la surveillance à l'échelle du globe.

Les négociations en cours concernant les réclamations des terres par les aborigènes ont engendré un besoin de connaissances plus précises sur ces territoires, tant au niveau de l'information cartographique que thématique.

Les gestionnaires de ressources qui travaillent avec des compagnies d'exploitation de ressources telles que le pétrole, le bois et les mines, sont soucieux des couvertures et des utilisations du sol tout comme les agences d'inventaires de ressources naturelles locales. Les changements dans la couverture du sol intéressent les scientifiques, et les gestionnaires de la conservation ainsi que les intervenants municipaux qui sont intéressés à établir le niveau des taxes ou la cartographie de la végétation. Les gouvernements sont également soucieux de la protection des ressources naturelles et s'engagent dans des activités de sensibilisation du grand public aux problèmes des sols.

Voici une liste de quelques applications de la télédétection pour l'utilisation du sol :

  • la gestion des ressources naturelles
  • la protection de l'habitat sauvage
  • la cartographie de base pour des données SIG
  • l'expansion et le développement urbains
  • la planification des itinéraires et de la logistique pour les activités d'exploration sismique et d'extraction de ressources
  • la délimitation de l'étendue de dommage (tornades, inondations, volcans, tremblements de terre, feux)
  • la détermination des limites légales pour l'évaluation des taxes et des propriétés
  • la détection de cibles - l'identification de pistes d'atterrissage, de routes, de clairières, de ponts, de l'interface terre-eau.

Le saviez-vous?

« ...C'est pourtant parfaitement clair... »

une image de Calgary

Utilisation du sol à Calgary, Alberta

Voici une image de Calgary, au Canada, site des Olympiques d'hiver de 1988. La ville de Calgary apparaît en bleu ; les champs agricoles à l'est sont en rouge, et les pâturages à l'ouest apparaissent en vert. Au coin sud-ouest de la ville, on voit une longue section rectangulaire qui s'étend vers l'ouest et qui est plus foncée et plus uniforme que le reste des régions environnantes. On reconnaît cette région comme étant la réserve Sarcee (T'suu T'ina) qui appartient aux autochtones et qui est également protégée des développements résidentiels et d'urbanisation. De toute l'image, cette dernière région se rapproche le plus de ce qui était autrefois le paysage de la région de Calgary, avant l'agriculture et l'urbanisation. Cette région ressemble à un oasis au milieu des banlieues et des terres cultivées.

Question éclair

Cercles encore plus étranges

Cercles encore plus étranges
Il y a des cercles encore plus étranges que ceux que nous avons vus auparavant. Les cercles extérieurs mesurent plus de dix kilomètres. Si l'on exclut les extraterrestres, qu'est-ce qui pourrait bien être à l'origine de cette forme de terrain et pour quel type d'utilisation du sol?

La réponse est...

Question éclair - réponse

Cercles encore plus étranges

Si vous avez pensé que ces cercles sont des traces laissées par d'anciennes civilisations, comme les Aztèques; ou qu'ils représentent la base d'un teepee géant, c'est un bel essai, mais ce n'est pas la bonne réponse. Essayez de nouveau.

Ces cercles sont situés sur une base militaire du sud de l'Alberta. Le terrain y est utilisé comme champ de manoeuvre et est "protégé" des activités de pâturage et de culture des environs. Ces cercles marquent la distance radiale du "point zéro" où les militaires ont effectué et simulé des explosions.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :