Language selection

Recherche

Langage KML

Aperçu

Le langage KML (Keyhole Markup Language) est un langage XML utilisé pour exprimer des annotations géographiques et en permettre la visualisation dans les cartes internet bidimensionnelles et les navigateurs terrestres tridimensionnels. La visualisation géographique, y compris l’annotation des cartes et des images, procure non seulement la présentation des données graphiques sur le globe, mais permet à l’utilisateur de commander sa navigation, c.-à-d., où aller et où chercher.

En ce sens, le langage KML s’ajoute à la plupart des principales normes actuelles, comme le langage de balisage géographique (GML), le service d'entités géographiques Web (WFS) et le service de cartes Web (WMS). La version 2.2 du langage KML comporte certains éléments géométriques tirés de la version 2.1.2 du langage GML, dont le point, la chaîne de lignes, l’anneau linéaire et le polygone.

La communauté KML est vaste et variée. Un utilisateur crée des repères pour désigner sa maison, décrire des itinéraires et planifier des trajets de ski de fond et de cyclisme. Un scientifique utilise le langage KML pour fournir des cartes détaillées des ressources, des modèles et des tendances, comme des éruptions volcaniques, des modèles météorologiques, des activités sismiques et des gisements minéraux. Un agent immobilier, un architecte et un urbaniste utilisent le langage KML pour prévoir la construction et visualiser les plans. Un étudiant et un enseignant utilisent le langage KML pour explorer des peuples, des lieux et des événements historiques ou actuels. De nombreuses organisations (comme les ministères gouvernementaux, les entreprises privées, les universités et les organismes internationaux) ont tous utilisé le langage KML pour afficher leurs propres ensembles de données mondiales.

Information supplémentaire

Norme

OGC® KML

Renseignements connexes

Langage de balisage géographique (GML)

Service d'entités géographiques Web (WFS)

Service de cartes Web (WMS)

Notes

À l’origine, Google avait proposé le langage KML à l’OGC® pour lui permettre d’évoluer au sein du processus consensuel de l’OGC. La version 2.2 du langage KML a été adoptée en 2008 à titre de norme de mise en œuvre de l’OGC®.

Les futures versions de la norme de mise en œuvre du langage KML pourraient être davantage harmonisées avec le langage GML (p. ex., pour utiliser la même représentation géométrique) et avec d’autres normes pertinentes de l’OGC®.

Information supplémentaire -  langage KML

Contexte

Fichiers KML

Contexte

Le langage KML(Keyhole Markup Language) a été développé expressément pour Google Earth, au départ appelé « Keyhole Earth Viewer ». Ce langage créé par Keyhole, Inc. a été acheté par Google en 2004. Le programme Google Earth était le premier à permettre l’affichage et la modification graphique des fichiers KML. Le nom « Keyhole » rend hommage aux satellites de reconnaissance KH, le premier système de reconnaissance militaire américain mis en orbite en 1976 pour effectuer la surveillance aérienne.

Google a proposé le langage KML à l’OGC® pour lui permettre d’évoluer dans le processus consensuel de l’OGC® et en faire une norme ouverte pour tous les géonavigateurs. En novembre 2007, l’OGC® mettait sur pied un nouveau groupe de travail afin d’officialiser la version 2.2 de la norme KML à titre de norme de l’OGC®. Il acceptait des commentaires sur la norme proposée jusqu’en janvier 2008. La norme a été officialisée en avril 2008. Les futures versions pourraient être harmonisées avec les normes pertinentes de l’OGC® pour élargir sa mise en œuvre, améliorer sa compatibilité et partager le contenu et le contexte des navigateurs terrestres. Le groupe de travail sur la grande diffusion des données géographiques de l’OGC® a pour mandat de préparer de telles autres activités d’harmonisation avec le langage de balisage géographique (GML) et possiblement le descripteur de couches stylisées (SLD), entre autres. Cette norme et ce travail d’harmonisation visent quatre objectifs :

  • créer un langage international normalisé pour exprimer les annotations géographiques et en permettre la visualisation dans les actuelles et futures cartes Web (2D) et navigateurs terrestres (3D);
  • harmoniser les pratiques exemplaires et les normes internationales, pour ainsi susciter l’engouement et encourager la compatibilité des navigateurs;
  • engager la communauté des exécutants du langage KML dans le processus par le recours à la collaboration et veiller à ce que la communauté KML demeure informée des progrès et des enjeux;
  • suivre le processus de l’OGC® pour assurer une bonne gestion du cycle de vie de la norme KML, y compris des questions de compatibilité amont.

Fichiers KML

Le langage KML est un langage XML utilisé pour coder et transposer des représentations de données géographiques dans un navigateur terrestre. En gros, le langage KML code les éléments qui doivent apparaître dans un navigateur terrestre et le mode d’affichage de ces éléments. Comme le langage HTML, le langage KML recourt à une structure de balisage avec des éléments, des noms et des attributs imbriqués pour les afficher de manière particulière. Le langage KML peut servir comme suit :

  • annoter la Terre;
  • préciser des icônes et des étiquettes pour identifier des lieux à la surface de la Terre;
  • créer diverses positions de caméra pour permettre des vues particulières des entités KML;
  • définir des superpositions d’image fixées au sol ou à l’écran;
  • définir des styles pour préciser l’apparence des entités KML;
  • rédiger en langage HTML des descriptions des entités KML, y compris des hyperliens et des images imbriquées;
  • hiérarchiser les entités KML;
  • localiser et mettre à jour des documents KML récupérés d’emplacements du réseau local ou d’un réseau distant;
  • définir l’emplacement et l’orientation des objets 3D tramés.

Un fichier KML précise un jeu d’entités (repères, images, polygones, modèles 3D, descriptions textuelles, etc.) en vue de leur affichage dans tout navigateur terrestre 3D (géonavigateur) qui reconnaît le codage KML. Chaque lieu peut toujours être désigné d’une longitude et d’une latitude. D’autres données peuvent préciser l’affichage, comme l’inclinaison, le cap, l’altitude, pour créer une image « vue de la caméra ». Le langage KML partage certaines structures grammaticales du langage de balisage géographique (GML).

En ce qui a trait à son système de référence, le langage KML utilise des coordonnées géographiques 3D : longitude, latitude et altitude, dans cet ordre. La longitude et la latitude sont définies par le Système géodésique mondial de 1984 (WGS-84). L’altitude est mesurée au moyen des données du canevas altimétrique du géoïde WGS84 EGM96. Si l’altitude est omise de la chaîne de coordonnées, p. ex., « -122.917, 49.2623 », la valeur implicite est alors de 0 (environ le niveau de la mer), p. ex., « -122.917, 49.2623, 0 ». Une définition officielle du système de coordonnées de référence utilisé par le langage KML (codé en langage de balisage géographique (GML) fait partie de la spécification de la version 2.2 du langage KML de l’OGC®.

Les fichiers KML sont très souvent diffusés sous forme de fichiers KMZ, c.-à-d., des fichiers compressés portant l’extension « .kmz ». Ces fichiers doivent être compatibles avec l’ancien algorithme de compression ZIP 2.0; autrement, le fichier KMZ risque de ne pas être décompressé par tous les géonavigateurs. Le contenu d’un fichier KMZ est un seul document KML racine (p. ex., « doc.kml ») qui peut comporter optionnellement des superpositions, des images, des icônes et des modèles 3D référencés, y compris des fichiers KML liés par réseau. Le document KML racine s’appelle en général « doc.kml » et se trouve dans le répertoire racine, mais le premier fichier .kml nommé dans le fichier KMZ est le véritable fichier choisi, peu importe son nom. Par convention, le document KML racine se trouve dans le répertoire racine et les fichiers référencés sont stockés dans des sous-répertoires (p. ex., images pour les superpositions).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :