Language selection

Recherche

Plates-formes et capteurs

Sur Terre, dans l'air et dans l'espace

Enregistrement de cette énergie par un capteur

Au chapitre 1, nous avons pris connaissance de quelques concepts de base nécessaires à la compréhension des processus entourant la télédétection. Nous avons défini les trois principales composantes du processus de la télédétection : la source d'énergie, l'interaction entre l'énergie et l'atmosphère et l'interaction entre l'énergie et la surface. Lorsque nous avons discuté de la différence entre les capteurs passifs et les capteurs actifs ainsi que des caractéristiques des images, nous avons introduit brièvement une quatrième composante de la télédétection : l'enregistrement de cette énergie par un capteur. Dans le présent chapitre, nous allons regarder de plus près cette dernière composante en examinant plus en détail les caractéristiques de la plate-forme de télédétection, des capteurs et des informations qui y sont enregistrées. Nous aborderons aussi rapidement la question du traitement des données.

Pour enregistrer adéquatement l'énergie réfléchie ou émise par une surface ou une cible donnée, on doit installer un capteur sur une plate-forme distante de la surface ou de la cible observée. Ces plates-formes peuvent être situées près de la surface terrestre, comme par exemple au sol, dans un avion ou un ballon ; ou à l'extérieur de l'atmosphère terrestre, comme par exemple sur un véhicule spatial ou un satellite.

Capteurs terrestres

Les capteurs au sol sont souvent utilisés pour enregistrer des informations détaillées sur la surface. Ces informations sont, par la suite, comparées aux informations recueillies par avion ou à partir d'un satellite. Dans certains cas, on utilise les capteurs au sol pour mieux caractériser les cibles observées par d'autres capteurs, de manière à améliorer la compréhension de l'information de l'image. Les capteurs au sol sont souvent placés sur des échelles, des échafaudages, des édifices élevés, des grues, etc. Les plates-formes aéroportées sont principalement situées sur des avions à ailes fixes, quoique des hélicoptères soient parfois utilisés. L'utilisation des avions est fréquente car cela facilite la cueillette de données ou d'images détaillées de la surface de la Terre, exactement à l'endroit et au moment voulus.

Convair

navette spatiale

Dans l'espace, la télédétection est parfois effectuée à partir de la navette spatiale ou plus fréquemment, à partir de satellites. Les satellites sont des objets qui sont en orbite autour d'un autre objet, dans ce cas-ci, la Terre. Par exemple, la Lune est un satellite naturel de la Terre, par opposition aux satellites artificiels de la Terre que sont les plates-formes placées en orbite pour les besoins de la télédétection, des communications et de la télémétrie (positionnement et navigation). Grâce à leur orbite, les plates-formes spatiales permettent une couverture répétitive et continue de la surface de la Terre. Le coût est souvent un facteur déterminant dans le choix des différentes plates-formes.

Satellites

Le saviez-vous?

  • Pour la photographie aérienne à main levée, les avions à ailes hautes sont meilleurs que les appareils à ailes basses.
  • Les appareils de type « Beaver » et « Otter » de DeHavilland sont très utilisés pour la photographie aérienne verticale car ils possèdent une écoutille amovible sous la carlingue qui évite de devoir faire des modifications structurales importantes à l'appareil.
  • Il est préférable d'effectuer des photographies aériennes obliques par la fenêtre ouverte pour éliminer la distorsion causée par le verre de la fenêtre.
  • On prend souvent des photographies aériennes par l'ouverture de la porte d'un avion (la porte est enlevée avant le vol).
  • On utilise parfois des ballons captifs comme moyen économique d'effectuer la surveillance à long terme d'un site particulier.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :