Language selection

Recherche

La mine Musselwhite - Ontario

Ententes de partenariat

Le Secteur des terres et des minéraux de Ressources naturelles Canada favorise la participation des communautés autochtones aux activités de l'industrie minière partout au Canada en partageant l'information sur les meilleures pratiques pour les Autochtones et l'industrie.

Projet

La mine d’or Musselwhite, dont l’accès est assuré par une navette aérienne, est située sur la rive sud du lac Opapimiskan, à environ 480 kilomètres au nord de Thunder Bay, dans le Nord-Ouest de l’Ontario. Une route praticable à l’année relie la mine à la collectivité de Pickle Lake, située à environ 200 kilomètres au sud. Le terrain minier de Musselwhite s’étend sur 17 548 hectares, qui font entièrement partie des terres traditionelles des Premières Nations. Depuis la première production commerciale en avril 1997, la mine a produit plus de quatre millions d’onces d’or.

Photographie montrant une vue aérienne de la mine Musselwhite

Photographie montrant une vue aérienne de la mine Musselwhite

Ententes signées

Musselwhite a été l’une des premières mines de l’Ontario à signer un accord global avec les communautés des Premières Nations, qu’on appelle l’accord Musselwhite. En septembre 2001, la mine Musselwhite et les communautés des Premières Nations de North Caribou Lake, Cat Lake, Kingfisher Lake et Wunnumin Lake, ainsi que le Conseil des Premières Nations de Shibogama et le Conseil des Premières Nations Windigo ont renouvelé l’accord Musselwhite signé en 1996. L’accord fixe des objectifs pour les Premières Nations relativement à l’emploi, aux possibilités de développement commercial et à la protection de l’environnement. En vertu d’une entente distincte, les trappeurs des environs reçoivent une compensation pour la perte de leurs droits de récolte dans une zone délimitée autour de la mine. Les signataires de l’accord se partagent des revenus en fonction de la production mensuelle. Les communautés prennent elles-mêmes les décisions sur la gestion de ces fonds.

L’accord prévoit en outre un Comité de travail sur l’environnement et un Comité de travail sur Musselwhite en vue de surveiller l’évolution des questions socioéconomiques. Des représentants des communautés autochtones siègent à chacun des comités. Les chefs et les dirigeants de la mine se réunissent régulièrement pour suivre la mise en œuvre de l’accord et régler les différends au besoin. En 2014, en vertu de l’accord, les communautés signataires ont reçu plus de 7 millions de dollars répartis entre un partage des revenus, du financement pour la mise en œuvre et un financement relatif à l’environnement

Emploi et formation

Photgraphie montrant des employés dans la cafeteria de la mine Musselwhite

Photgraphie montrant des employés dans la cafeteria de la mine Musselwhite

Des 680 travailleurs et entrepreneurs de Goldcorp à la mine Musselwhite, environ 19 p. 100 sont des Autochtones. La mine visent à ce que 30 p. 100 des emplois soient occupés par des Autochtones des communautés signataires de l’accord et des communautés affiliées qui relèvent du Conseil de la Première Nation Shibogama et du Conseil de la Première Nation de Windigo. À l’heure actuelle, 11 p. 100 de la main-d’œuvre autochtone provient des communautés signataires, et un autre 8 p. 100 sont des travailleurs autochtones provenant d’autres communautés. Les employés de production travaillent en rotation, selon un cycle de deux semaines, y compris les travailleurs de mine souterraine, les opérateurs de concentrateur, les préposés à l’entretien, les mécaniciens de moteurs diesel, les électriciens, les mécaniciens de chantier, les préposés au laboratoire d’assayerie, le personnel d’entrepôt et les technologues en environnement. Les postes varient de premier échelon à des postes de niveau supérieur au sein des opérations. L’entreprise appuie aussi un programme de formation préalable aux métiers et d’apprentissage afin de favoriser la participation des Premières Nations.

Photographie montrant une femme autochtone travaillant à l’intérieur de la mine Musselwhite

Photographie montrant une femme autochtone travaillant à l’intérieur de la mine Musselwhite

Développement économique et commercial

En 2014, la mine a acheté pour près de 16 millions de dollars de biens et de services auprès d’entreprises autochtones. Parmi les contrats les plus importants figurent des services d’affrètement aérien avec Wasaya Airways LP, ainsi que de ravitaillement des camps et d’entretien ménager conclus avec Windigo Catering Limited Partnership. En 2012, Windigo Catering a remporté le prix prestigieux Skookum Jim décerné par l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs, soulignant les réalisations exceptionnelles d’une entreprise de services autochtone au sein de l’industrie minière. L’Autorité sanitaire Shibogama fournit les soins infirmiers au site de la mine, et le Big Beaver House Limited Partnership s’occupe des services de manœuvre, de la gestion du site d’enfouissement et de l’équipement en surface.

Appui à la vie sociale, culturelle et communautaire

Le Programme d’aide aux employés de la mine Musselwhite vise à fournir un appui social supplémentaire aux employés qui vivent dans des collectivités éloignées. L’appui comprend entre autres la présence d’un travailleur social à la mine environ quatre jours par mois. En 2006, et par la suite entre 2011 et 2014, la mine Musselwhite a financé une série d’ateliers sur l’intervention d’urgence qui ont été offerts dans la communauté d’une Première Nation locale affligée par des décès tragiques attribuables au suicide et à des incendies. Selon les besoins, l’accent est mis sur l’intervention en cas de crise, la résolution de conflits, la gestion du stress, la gestion au deuil, la toxicomanie, le rôle parental, la nutrition et la cuisine santé. Les employés dirigent en outre un comité des loisirs et bénéficient, sur le site de la mine, d’un gymnase pour le hockey en salle, le volley-ball, le badminton, le basket-ball, d’une salle de musculation, de saunas, d’une aire de loisirs et d’un accès à Internet. Les soirées de bingo sont très populaires. En été, des vélos, des bateaux de pêche et des kayaks sont mis à la disposition des employés au lac Opapimiskan, situé tout près. Depuis 2001, la mine a fait des dons notamment de 100 000 $ à l’unité de traumatologie, de 100 000 $ à la Campagne de financement pour les patients atteints de cancer exceptionnel du Centre des sciences de la santé de la région de Thunder Bay et de 150 000 $ pour la construction du centre de soins de santé Meno Ya Win à Sioux Lookout.

Protection de l'environnement

Le Comité de travail sur l’environnement est formé de représentants de la mine et des communautés signataires de l’accord. Il se réunit jusqu’à quatre fois par an pour examiner des questions comme la gestion de la faune, la protection de l’environnement et les résultats du programme de surveillance des effets sur l’environnement. Le Secrétariat Pipestone de la surveillance environnementale des terres et des ressources supervise la surveillance de l’environnement à la mine. Des représentants autochtones participent aux activités de surveillance de l’exploitation minière, notamment aux études sur les oiseaux et les poissons et à l’examen des évaluations faites sur le terrain, de même qu’aux mesures d’atténuation environnementale comme la récupération d’une chargeuse qui s’était enfoncée sous la glace. Les sites culturels et patrimoniaux des Premières Nations locales sont, eux aussi, surveillés afin d’empêcher qu’ils soient profanés et endommagés. Comme Musselwhite rejette de façon saisonnière des effluents dans l’environnement, il s’y tient une cérémonie d’ouverture et une cérémonie de clôture de la saison de déversement, au cours desquelles des représentants des Premières Nations bénissent les effluents, prient et expriment leur gratitude pour la saison fructueuse. Par ailleurs, des entrepreneurs autochtones ont travaillé à la création d’un habitat du poisson, afin de compenser la perte d’habitat causée par la construction d’un bassin de retenue des résidus en 1996.

Photographie montrant les bâtiments de la mine Musselwhite

Photographie montrant les bâtiments de la mine Musselwhite

Perspectives

La mine Musselwhite continuera de travailler avec les communautés autochtones afin de combler les écarts en éducation et en formation de base, en vue d’améliorer la disponibilité d’une main d’œuvre locale. En janvier 2014, la mine Musselwhite de Goldcorp a signé un accord de coopération avec la communauté de la Première Nation de Mishkeegogamang, établie à environ 220 kilomètres au sud de la mine. L’accord de coopération reconnaît les revendications territoriales de la communauté traversées par près de 80 p. 100 des lignes de transport d’énergie privées de Goldcorp. Toutes les fournitures transportées par camion routier passent par la route publique qui traverse la réserve de Mishkeegogamang. L’accord de coopération énonce les principes qui guident l’approche à adopter concernant la protection de l’environnement et des intérêts de la communauté relativement à l’emploi et au développement économique tout en reconnaissant les engagements convenus en vertu de l’accord Musselwhite.

Pour obtenir plus d’information sur la mine Musselwhite, veuillez visiter le site du web Goldcorp Inc ou communiquez avec la société par téléphone au 807-928-2200.

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre des Ressources naturelles, 2015
N° de cat. M34-27/2015F-PDF (En ligne)
ISBN 978-0-660-03217-7

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :