Bulletin L’Enjeu PEEIC – Volume 22, numéro 4

Table des matières

Cascades adopte une approche intégrée de réduction de sa consommation d’énergie

« Etant une entreprise de recyclage de papier et de carton, Cascades Inc. fait partie, par définition, de l’économie circulaire et s’efforce avec le plus d’efficacité possible de réduire et de réutiliser ses ressources », dit Fabien Demougeot, Directeur de l’énergie de la compagnie. Les efforts en matière d’efficacité énergétique de Cascades ont été récompensés au Sommet de l’énergie 2018 par le Prix de la stratégie d’efficacité énergétique intégrée.

Il a également noté que : « Les nouveaux clients demandent de plus en plus des produits à emprunte environnementale la plus faible que possible et nous nous efforçons désormais de trouver de nouveaux fournisseurs d’énergie verte pour répondre à ces attentes en plus de chercher des possibilités et des technologies permettant de remplacer les combustibles fossiles ».

M. Demougeot dirige l’équipe d’énergie novatrice de Cascades, appelée CS+, qui a relevé et mis en œuvre des projets et des stratégies d’efficacité énergétique au cours des 20 dernières années. CS+ a pour mandat de réduire les coûts de l’énergie de l’entreprise et d’améliorer l’efficacité énergétique de ses installations à l’aide d’une approche intégrée 3R (réduction, récupération et remplacement). Par ailleurs, l’entreprise a en place un Fonds d’investissement en énergie qui a permis de promouvoir et de financer des projets d’efficacité énergétique depuis 2004.

M. Demougeot signale qu’en 2018, le Fonds a financé 31 projets dans différentes usines de Cascades à travers l’Amérique du Nord et ont contribué à des réductions de la consommation d’énergie de plus de 200 000 GJ. Une initiative consistant à optimiser le réseau de vapeur a eu une grande incidence en menant à des économies annuelles de 300 000 $. En outre, plusieurs projets d’entraînement à vitesse variable ont été mis en œuvre dans différentes installations de Cascades. Certaines améliorations ont été apportées aux chaudières, notamment aux systèmes de contrôle. En outre, plusieurs installations ont remplacé leurs appareils d’éclairage par des lampes DEL. Trois des usines du Québec ont recours à des murs solaires pour préchauffer l’air intérieur, réduisant ainsi les coûts de gaz naturel.

Les prochaines améliorations écoénergétiques incluent le remplacement des hottes des machines à papier dans une des installations de Cascades, ce qui devrait permettre à l’entreprise de réaliser des économies annuelles importantes en énergie. En outre, en 2019, une des usines québécoises dotera sa tour d’eau d’un système de récupération de la chaleur.

« Cette année, nous nous efforcerons de regrouper nos programmes de gestion de l’énergie et de les intégrer entièrement aux activités et aux procédés de toutes nos installations », signale M. Demougeot. Plutôt que de miser sur des projets particuliers, Cascades cherche à mieux comprendre les processus à chaque usine. « Nous souhaitons maîtriser nos processus et, du coup, améliorer leur efficacité énergétique. »

L’équipe verte de Creemore Springs Brewery continue de réduire son empreinte

La Creemore Springs Brewery, une division de Molson Coors Brewing Company, a adopté une approche intégrée pour économiser de l’énergie et des ressources qui, en 2017, a permis de réduire sa consommation de gaz naturel, d’eau et d’électricité de 12,1 p. 100, 9,5 p. 100 et 9,2 p. 100, respectivement. Les efforts de l’entreprise ont été récompensés au Sommet de l’énergie 2018 par le Prix de la stratégie d’efficacité énergétique intégrée.

Selon Paul Swindall, directeur général de Creemore Springs, cette réussite est attribuable à l’équipe verte de la brasserie. Cette dernière a été formée au début de 2016 après qu’un sondage auprès des brasseries nord-américaines ait montré que Creemore pouvait faire mieux encore au chapitre de l’économie des ressources. « Nous étions dans le quart supérieur des brasseries les plus écoénergétiques, mais nous avons constaté qu’il y avait encore bon nombre de possibilités d’amélioration. »

L’équipe verte, qui est composée de membres de tous les services, a pour mandat de réduire l’empreinte de la brasserie en mettant en œuvre des projets dans les domaines de la participation des employés, de l’économie et des améliorations technologiques. Elle a déjà lancé un grand nombre d’idées en matière d’économie d’énergie et d’eau en plus de mettre en œuvre en 2017 un programme de suggestions des employés incluant des prix, notamment des certificats cadeaux de 100 $ et une place de stationnement « verte », juste à côté de l’entrée des employés.

Au cours du premier trimestre suivant le lancement du programme de suggestions, 32 idées ont été soumises de tous les secteurs de la brasserie. L’équipe verte trie les suggestions en fonction des économies d’eau et d’énergie et de leur faisabilité financière.

M. Swindall signale que certains des projets mis en œuvre depuis la création de l’équipe verte ont eu une grande incidence sur de multiples secteurs de la brasserie. Par exemple, la consommation d’eau a été réduite en optimisant le rinçage des bouteilles et des canettes et en diminuant le nombre de rinçage des récipients de la brasserie.

Les recettes de bière ont été optimisées pour réduire les besoins en eau, ce qui a également diminué le nombre de déplacements des camions jusqu’à la source d’eau de la brasserie. Au nombre des autres améliorations, mentionnons les modifications au filtrage de la bière, l’isolation du système de vapeur de la brasserie et l’automatisation de la purge de la chaudière.

En 2017, l’équipe verte a remplacé les lampes fluorescentes T8 et T5 (32 et 52 watts) par des DEL et, grâce aux incitatifs offerts par le service public local, la période de récupération a été d’un an. Des détecteurs de mouvement ont aussi été installés ainsi que des capteurs de luminosité pour tirer parti de la lumière naturelle.

En 2019, chaque membre de l’équipe verte mettra en œuvre une initiative. Par exemple, après une vérification du système d’air comprimé en 2018, l’électricien de la brasserie y apportera des améliorations. Le chef d’’équipe de la brasserie cherche déjà des voies et moyens pour optimiser la chaudière à bière et la façon de nettoyer le réservoir afin de réduire la consommation de gaz naturel et d’eau.

L’équipe verte utilise l’analyse comparative interne de Molson Coors, qui évalue la consommation d’eau et de combustible par hectolitre de bière produite, comme paramètre pour comparer Creemore Springs à des brasseries similaires. M. Swindall signale que cet utile outil permet à l’entreprise de continuellement améliorer son empreinte, ce qui signifie qu’elle réduit davantage sa consommation d’eau et d’énergie ainsi que la quantité de déchets acheminés à la décharge en plus d’être un bon partenaire communautaire.

Lake Shore Gold place la barre haute en matière d’initiatives de mobilisation des employés

« Notre objectif est de réduire notre consommation d’énergie annuelle de 2 000 MWh », signale Bruce Armitage, gestionnaire de l’énergie de Lake Shore Gold. L’Entreprise a de loin dépassé son objectif en réalisant des économies de 8 500 MWh, soit environ 12 millions de dollars.

Une des premières campagnes que M. Armitage a lancé après avoir été embauché en avril 2017, visait à mobiliser les employés à l’égard de l’efficacité énergétique. Il a créé le slogan « Digging Energy ». La promotion du slogan se fait à l’aide d’autocollants et de programmes de reconnaissance des idées des employés en matière d’économie d’énergie. Les idées soumises qui sont pertinentes sont admissibles au tirage de certificats cadeaux à chaque mois et d’un grand prix annuel. En outre, les services réalisant les plus grandes économies d’énergie annuelles sont récompensés avec un repas de pizza.

M. Armitage, chaque employé proposant une mesure de réduction de la consommation d’énergie reçoit une réponse en mains propres sur l’état de sa suggestion. De cette façon, les employés se sentent reconnus et sont très satisfaits du programme.

« Nous avons reçu plus de 150 idées d’économie d’énergie ainsi que de bonnes suggestions sur la façon de mener les affaires », signale M. Armitage. Le projet le plus réussi – le dégagement des grilles à l’usine de concentration de l’entreprise – a permis de réduire la consommation d’électricité de 7 000 MW et d’accroître la capacité de l’usine. Les exploitants ont constaté qu’en simplement nettoyant les grilles et en optimisant davantage le broyage interne, ils pouvaient éliminer l’obstruction des grilles et accroître la quantité de broyage par attrition.

Une autre suggestion d’un employé visant à optimiser le système de ventilation sera mise en œuvre cette année. En outre, un système de bord en matière d’énergie a été mis en place pour suivre la production et l’incidence des mesures d’économie d’énergie, et l’information est ensuite communiquée aux employés.

Les plans futurs incluent l’achèvement de l’expansion du puits de Bell Creek, ce qui améliorera l’efficacité énergétique en hissant le minerai plutôt qu’en le transportant, réduisant ainsi le nombre de véhicules souterrains. D’autres stratégies d’économie d’énergie et de réduction des charges d’ajustement globales au cours des heures de pointe sont en cours. En outre, M. Armitage souhaite améliorer le programme d’entretien et de fiabilité de l’entreprise afin d’accroître davantage le rendement.

M. Armitage explique que les employés sont fiers des résultats obtenus jusqu’à présent, grâce auxquels l’entreprise a remporté en 2018 le Prix de gestionnaire de l’énergie de l’année du Programme d’accélération pour le secteur industriel-Partenariat en économie d’énergie dans l’industrie canadienne (PEEIC), le prix des plus grandes économies d’énergie sans mesures incitatives, et le Prix de leadership du PEEIC pour la sensibilisation et la formation des employés.

« Nos employés sont très heureux des prix et ont un sentiment de réussite. » Afin de faire connaître cette histoire de réussite de l’entreprise, M. Armitage a donné une allocution en 2018 au Sommet de l’énergie ainsi qu’au Energy and Mines World Congress. « L’exploitation minière est une très petite communauté; nous faisons fond sur les réussites et nous nous aidons mutuellement », dit-il. « Dans le contexte de cette sensibilisation, nous ne faisons pas seulement la promotion de l’efficacité énergétique à nos sites ici à Timmins, mais nous le faisons aussi pour l’industrie. »

La mine New Afton de New Gold continue de chercher des économies d’énergie

« À la mine New Afton, l’amélioration de l’efficacité énergétique fait partie des activités quotidiennes », explique Andrew Cooper, spécialiste en énergie de la mine, ajoutant que les employés tiennent compte de l’efficacité énergétique dans tout ce qu’ils font.

Propriété de New Gold Inc. située près de Kamloops, en Colombie-Britannique, New Afton était la première mine de l’Amérique du Nord à obtenir la certification ISO 50001 en 2014. Depuis, la mine réalise annuellement des économies d’énergie d’environ 34 GWh. M. Cooper explique que l’entreprise établit de nouveaux objectifs d’efficacité énergétique à tous les ans en fonction du rendement énergétique des deux années précédentes. Pour 2019, l’objectif est fixé à 1,62 GWh.

À mesure que la mine devient de plus en plus écoénergétique, les objectifs de rendement énergétique sont réduits mais, selon M. Cooper, les économies d’énergie sont sans fin puisqu’il existe toujours des possibilités découlant d’études ciblées de la consommation d’énergie, de l’amélioration des procédés et des suggestions des employés.

Une étude ciblée de la consommation d’énergie a permis de relever une possibilité de remplacer les pompes à résidus par des pompes à palettes à haut rendement. Le remplacement a été effectué en mars 2018 et devrait permettre de réduire la consommation d’énergie annuelle de 385 MWh. Une étude du système d’air comprimé souterrain de la mine a également relevé que d’importantes économies pouvaient être réalisées. Après plusieurs améliorations au système, la mesure et la vérification finales effectuées en décembre 2018 ont montré des économies de 1 480 MWh.

M. Cooper explique que l’amélioration des processus a également mené à de grandes économies. Par exemple, l’eau du circuit de flottation a été recirculée au lieu d’être pompée avec les déchets, réduisant ainsi la consommation d’énergie annuelle du pompage de 700 MWh.

Au cours des deux dernières années, la mine a également mis en œuvre à l’aide d’incitatifs de BC Hydro quatre projets d’envergure de remplacement des appareils d’éclairage (passant des lampes aux halogénures aux DEL dotées de détecteurs de mouvement), qui ont permis de réduire la consommation d’énergie annuelle de 355 MWh.

Les plans pour le proche avenir de l’usine de New Afton incluent le remplacement d’un système d’air comprimé pour accroître la capacité de stockage d’air comprimé. M. Cooper prévoit des économies annuelles de 300 à 500 MWh. En outre, dans le cadre d’une étude financée par BC Hydro pour un éventuel projet d’expansion de la mine, l’entreprise envisage la possibilité d’alimenter ses véhicules souterrains à l’électricité ou avec des piles à hydrogène.

Selon M. Cooper, New Gold attribue ses impressionnants résultats en matière d’énergie en partie à la participation des employés. Afin d’aller plus loin, la plus grande initiative à venir de New Afton consistera à atteindre la moitié de ses buts annuels de rendement énergétique en mettant en œuvre les suggestions des employés et des entrepreneurs.

Dans le cadre de cette initiative, le processus de suggestions des employés sera amélioré et élargi. En outre, on prévoit recourir à la technologie, comme des applications, pour permettre aux employés de visualiser et de suivre les économies d’énergie.

Le projet prévu de sensibilisation des employés fera fond sur les programmes antérieurs de la mine, lesquels reposaient sur le thème des agents en matière d’économies d’énergie. New Afton a réparti l’achat de systèmes de surveillance de la consommation d’énergie à la maison pour ses employés en plus d’acheter des caméras thermiques pouvant être branchées à un téléphone intelligent que les employés peuvent emprunter pour relever les possibilités d’économie d’énergie à la maison. « Il ne s’agit que de l’un des moyens par lesquels l’entreprise a fait de la sensibilisation à la consommation et à l’économie d’énergie une partie de la vie quotidienne de tous les employés », conclut M. Cooper.

Nouveaux Leaders du PEEIC

Consultez une liste d’entreprises et d’installations ayant récemment rejoint ce partenariat, à la fine pointe de l’industrie.

Évènements et ressources de l’industrie

Consultez le calendrier des évènements et d’autres ressources, telles que des outils et des renseignements techniques.

Suivez le PEEIC sur Twitter.

Joignez-vous à notre groupe LinkedIn.

Appel d’idées d’articles

Votre entreprise a-t-elle adopté, avec succès, des mesures d’efficacité énergétique que vous aimeriez faire connaître aux lecteurs de L’Enjeu PEEIC? Proposez-nous vos idées d’article par courriel.

Si vous avez besoin de plus amples renseignements sur un article ou un programme, veuillez également communiquer avec nous.

Pour modifier vos coordonnées ou vous abonner à notre publication pour les bâtiments commerciaux, institutionnels et du gouvernement fédéral L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique, allez à la page Abonnez-vous.

Désabonnez-vous ici.


Le nom et le symbole ENERGY STAR sont des marques de commerce déposées au Canada par l’Environmental Protection Agency des États-Unis et administrées par Ressources naturelles Canada qui en fait également la promotion.