Ressources naturelles Canada assiste au congrès de Newfoundland & Labrador Oil & Gas Industries Association (NOIA)

L’honorable Jim Carr, ministre des Ressources naturelles du Canada, a prononcé un discours au congrès 2017 de la NOIA sur le pétrole et le gaz (en anglais seulement) à Terre-Neuve-et-Labrador. Le gouvernement du Canada a profité de l’occasion pour réitérer l’importance de l’industrie du pétrole et du gaz extracôtiers à Terre-Neuve-et-Labrador.

L’image de la réussite :

Une plateforme de forage pétrolier en mer.

Le gouvernement du Canada :

  • Continuera de travailler étroitement avec la province de Terre-Neuve-et-Labrador et l’Office Canada–Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers, l’industrie et les intervenants pour faire progresser l’industrie extracôtière.  
     
  • Travaillera avec les quatre provinces de l’Atlantique dans le cadre de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique afin de bâtir un avenir prospère pour la région en concentrant ses efforts et ses ressources sur des mesures pour stimuler l’économie, soutenir la classe moyenne et tirer parti des avantages régionaux actuels et émergents.

ASPECTS SAILLANTS DU PROJET

Quatre projets de production de pétrole dans la zone extracôtière Canada–Terre-Neuve-et-Labrador :

  1. Hibernia (en anglais seulement), exploité par la Société d’exploitation et de développement d’Hibernia ltée, a commencé à produire du pétrole en 1997. Le 21 décembre 2016, la société a franchi un cap : la production de son milliardième baril de pétrole. Elle devrait produire plus de 1,6 milliard de barils pendant la durée de vie du projet.
  2. Terra Nova, exploité par la société Suncor Energy, utilise l’un des plus grands navires de production, de stockage et de déchargement jamais construits – de la taille d’environ trois terrains de football mis bout à bout. Terra Nova produit du pétrole depuis 2002 et en contiendra 506 millions de barils selon les estimations.
  3. White Rose (en anglais seulement), exploité par Husky Energy, a commencé à produire du pétrole en 2005. La mise en valeur du champ pétrolifère White Rose (y compris l’expansion North Amethyst) consiste à récupérer environ 479 millions de barils de pétrole. Le 29 mai 2017, l’exploitant a sanctionné le projet d’aménagement de White Rose ouest. À son pic de production, il en tirera environ 75 000 barils de pétrole par jour en 2022, année de mise en production.
  4. Hebron (en anglais seulement), exploité par ExxonMobil, a fait remorquer sa plate-forme le 3 juin 2017 et envisage de commencer sa production de pétrole à la fin de 2017. On estime à plus de 700 millions le nombre de barils de ressource récupérable.

Quelques faits

version textuelle

Terre-Neuve-et-Labrador a produit 210 259 barils de pétrole par jour en 2016.

version textuelle

Des paiements de redevance de 20,2 milliards de dollars provenant de la production de pétrole en mer ont été versés à la province entre 1997 et 2015.

version textuelle

À ce jour, 4,4 milliards de barils de pétrole (y compris les liquides de gaz naturel) et 12,5 mille milliards de pieds cubes de gaz naturel ont été découverts dans la région extracôtière du Canada–Terre-Neuve-et- Labrador (Source : Office Canada–Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers).

version textuelle

L’industrie a dépensé 3,7 milliards de dollars dans des activités d’exploration et d’exploitation dans la zone extracôtière de Terre-Neuve-et-Labrador en 2015.