Le Canada sera l’hôte de la 10e réunion ministérielle sur l’énergie propre et de la 4e réunion ministérielle de Mission Innovation en 2019

Notre monde opère actuellement une transition historique vers un avenir sobre en carbone, axé sur l’énergie propre. Désireux d’enclencher le mouvement, le Canada s’emploie d’ores et déjà à réaliser les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat. À l’échelle nationale, l’exécution de la Stratégie canadienne de l’énergie et de diverses démarches à l’appui du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques se poursuivent.

Le Canada tient à remercier la Chine de son accueil chaleureux et de son leadership dans la tenue des très fructueuses réunions ministérielles sur l’énergie propre (CEM) et sur Mission Innovation (MI). Nous comptons poursuivre sur la lancée des progrès accomplis ici, à Beijing, aux réunions de l’an prochain, avec nos hôtes de la Commission européenne et des pays nordiques.

Le Canada est fier d’annoncer qu’il sera l’hôte de la 10eréunion ministérielle sur l’énergie propre (site Web en anglais seulement) et de la 4e réunion ministérielle de Mission Innovation (site Web en anglais seulement) en 2019. Les deux rencontres, tenues au même endroit, réuniront les ministres de l’énergie et d’autres délégués de haut niveau des 24 pays membres et de l’Union européenne. Ce sera une excellente occasion d’accélérer l’innovation en matière d’énergie propre et l’adoption de ces énergies.

Le Canada a à cœur le succès de la réunion ministérielle sur l’énergie propre et de Mission Innovation, deux initiatives qui jouent un rôle clé dans la transition mondiale vers un avenir sobre en carbone. En qualité d’hôte de ces réunions ministérielles de 2019, le Canada fera équipe avec ses pays partenaires pour préparer un ordre du jour qui nous rapprochera de cet avenir sobre en carbone.

Le gouvernement du Canada reconnaît que nous sommes tous des moteurs de changement et que l’action concertée est l’une des conditions de la réussite. Le Canada se réjouit à la perspective d’exercer son leadership lors des deux réunions ministérielles, pour mobiliser la volonté politique et l’esprit d’initiative du secteur privé autour de politiques et d’actions ambitieuses, mais concrètes qui nous rapprocheront d’un système énergétique propre.