Six raisons d’investir dans le gaz naturel liquéfié (GNL) au Canada

Voici pourquoi les marchés internationaux devraient choisir le Canada comme fournisseur de GNL propre, le carburant idéal pour amorcer la transition vers une économie sobre en carbone :

Opérateur d’installation de gaz qui enregistre l’activité du traitement de gaz

Le Canada possède…

1. De l’expérience

Le Canada produit du gaz naturel depuis près d’un siècle. Grâce aux progrès industriels, le pays possède aujourd’hui d’importantes infrastructures pour le gaz naturel et peut se vanter de son expertise de calibre mondial en la matière et de ses technologies dignes d’un secteur fiable et résilient. Selon l’Agence internationale de l’énergie, le Canada se classe au quatrième rang en matière d’exportation et au cinquième rang en matière de production de gaz naturel à l’échelle mondiale.

2. D’immenses réserves de gaz naturel

Les gisements de gaz naturel du pays comptent parmi les plus importants et les plus productifs au monde. Selon le rythme de production actuel, ces ressources pourraient durer environ 300 ans. Cette quantité correspond à 1 566 billions de pieds cubes (44 billions de mètres cubes) de ressources en gaz naturel commercialisable, ce qui place le pays dans le peloton de tête à ce chapitre à l’échelle mondiale. Étant donné qu’un puits de gaz naturel pompe en moyenne de 250 000 à 350 000 pieds cubes par jour, on estime qu’un puits mettrait environ 3 millions de jours à pomper l’équivalent de 1 billion de pieds cubes de gaz naturel.
 

3. Un environnement fiscal concurrentiel et des avantages sur le plan de la réglementation

Canada s’engage à conserver la confiance des investisseurs. Ainsi, il offre :

  • le taux d’imposition des sociétés le plus faible parmi les pays du G7;
  • un traitement fiscal favorable aux promoteurs de GNL, dont des déductions pour amortissement accéléré allant jusqu’à 30 %;
  • des échéanciers clairs pour les processus réglementaires.
     

À l’heure actuelle, le Canada révise ses procédures environnementales et réglementaires pour renforcer encore davantage la confiance de la population et pour favoriser une commercialisation responsable de ses ressources. Ces nouvelles procédures seront rigoureuses et fondées sur la science; elles intégreront les connaissances traditionnelles des peuples autochtones et viseront à protéger l’environnement et à favoriser la croissance économique.

Parallèlement, le Canada renouvelle ses relations avec les peuples autochtones et leurs communautés. L’exportation de ressources à l’échelle mondiale commence par un fort engagement communautaire chez soi. « Notre priorité est de faire en sorte que les projets de gaz naturel liquéfié de notre province soient approuvés pour les bonnes raisons. Il est essentiel de veiller à la protection de l’environnement, tout en saisissant des occasions de développement économique durable pour les communautés des Premières Nations et notre province », a affirmé Karen Ogen-Toews, présidente-directrice générale de l’alliance des Premières Nations pour le GNL.

Le Canada a aussi instauré de nouveaux permis d’exportation de GNL d’une durée de 40 ans pour appuyer les promoteurs dont les travaux se fondent sur des analyses de rentabilisation plus longues. L’Office national de l’énergie du Canada a déjà octroyé 10 permis d’exportation de longue durée, pour un total d’environ 155 millions de tonnes de GNL exportées par année.

4. Une proximité avec les marchés de GNL traditionnels et émergents

Les projets de GNL proposés dans l’Est canadien se situent à six à huit jours de livraison de l’Europe et ceux de l’Ouest, à environ dix jours de l’Asie; le Canada jouit donc d’une meilleure position géographique que certains fournisseurs traditionnels du Moyen-Orient et de l’Afrique.

Comme le temps, c’est de l’argent, le Canada peut permettre aux investisseurs d’en économiser de grandes quantités.

Un quai occupé de marchandises à Vancouver, en Colombie-Britannique

Un marché du GNL qui jouit de l’appui total des gouvernements

Persuadé de la viabilité à long terme d’un secteur du GNL développé de manière durable et responsable, le gouvernement du Canada s’engage à faire progresser les projets de mise en valeur des ressources naturelles en collaboration avec les provinces et les communautés autochtones.

Les divers gouvernements du pays unissent leurs efforts pour soutenir les industries du secteur des ressources naturelles. Ils fournissent de l’information à propos des ressources et des marchés nord‑américains, appuient les investissements dans les projets et les industries du Canada, assurent la promotion du commerce international, veillent à la sécurité maritime et des pipelines et soutiennent la consultation et la participation des communautés et des Autochtones.

Voilà les avantages qu’il y a à investir dans un pays doté d’une forte tradition démocratique et d’un respect manifeste pour les droits de propriété et la primauté du droit.

6 Une variété d’occasions d’affaires dans l’industrie du gaz naturel

Les investisseurs du Canada peuvent profiter d’occasions d’affaires dans l’ensemble de la chaîne de valeur du gaz naturel. Les occasions à saisir sont nombreuses : exploration et production en amont, traitement du gaz naturel, liquides de gaz naturel, produits pétrochimiques, pipelines, terminaux d’exportation et livraison de GNL partout dans le monde. « Nous avons la ressource. […] Nous devrions donc essayer de la développer et de la liquéfier ici », a mentionné Byng Giraud, vice-président, Affaires générales, Pacific Oil & Gas – Woodfibre LNG.

Le Canada est un choix idéal tant pour le commerce international que pour les investissements

En bref, le Canada est prêt à faire des affaires. Les ressources sont innombrables, les occasions sont réelles, et le temps est précieux.

Communiquez avec Ressources naturelles Canada pour en savoir davantage sur le gaz naturel liquéfié au Canada.

Produits connexes