Language selection

Recherche

Investir dans le gaz naturel liquéfié

Le gouvernement du Canada a octroyé un permis d’exportation d’une durée de 40 ans à la société Woodfibre LNG. L’entreprise compte exporter du gaz naturel liquéfié (GNL) depuis le terminal qu’elle prévoit de construire à Squamish, en Colombie-Britannique.

 

L’image de la réussite :

Ce projet de Woodfibre LNG permettra de 

  • Créer des centaines d’emplois dans la région de Squamish, dont 100 postes à temps plein pour assurer l’exploitation des installations et environ 650 autres par année pendant la période de construction desdites installations, laquelle est estimée à deux ans.
     
  • Souligner l’importance de la collaboration avec les communautés des Premières Nations, en offrant des débouchés économiques responsables aux populations de la région tout en protégeant les terres ancestrales, les plans d’eau et les ressources patrimoniales.
 

ASPECTS SAILLANTS DU PROJET

Le projet de Woodfibre LNG permettra :

  • D’exporter jusqu’à 2,1 millions de tonnes de GNL par année, limite qui peut être dépassée de 15 % par année, sur une période de 40 ans. Cette quantité équivaut à 2 % des 14,4 milliards de pieds cubes de gaz naturel produits quotidiennement au Canada en 2015.
     
  • De susciter un sentiment de certitude à long terme en présentant ce projet comme le 1er terminal d’exportation de GNL au Canada à obtenir l’engagement financier nécessaire à sa réalisation.
     
  • D’appuyer nos initiatives en matière d’énergie propre, dans la mesure où l’établissement sera alimenté en électricité par BC Hydro, ce qui aidera à en faire l’un des terminaux méthaniers les plus propres du monde.

Key Facts

Text version

Si l’industrie du GNL devait produire 30 millions de tonne to GNL par année, l’économie canadienne connaîtrait une croissance de 7,4 G$ par année durant les 30 prochaines années. Source : Rapport du Conference Board du Canada, 2016

Text version

Le Canada est le 4e exportateur et le 5e producteur de gaz naturel au monde. Nous avons suffisamment de ressources en gaz naturel commercialisable pour maintenir notre taux de production actuel pendant plus de 300 ans. Source : Agence internationale de l’énergie – Natural Gas Information Book, 2016

Text version

D’ici à 2040, la production de gaz naturel au Canada augmentera de 37 %, avec l’exportation de GNL canadien. Source : Agence internationale de l’énergie – World Energy Outlook, 2016

Text version

L’exportation de 30 millions de tonnes de GNL par année par l’industrie du GNL de la Colombie-Britannique ferait augmenter le taux d’emploi national de 65 000 emplois en moyenne, dont 46 800 pourraient être situés en Colombie-Britannique. Source : Rapport du Conference Board du Canada, 2016

Pour en savoir plus
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :