Réseau des stations au sol de Ressources naturelles Canada – Présentation de la station-relais pour satellites d’Inuvik

Transcript

La science et la technologie de l’observation de la Terre ont acquis une importance capitale.

Nous valorisons la capacité de prendre des décisions fondées sur des faits et touchant une foule de sujets,

allant du changement climatique au transport et au développement économique.

Les normes sont essentielles pour plusieurs aspects des données : leur qualité, leur production,

leur analyse et leur diffusion, de nouvelles stratégies de recherche,

ainsi qu’une nouvelle architecture de l’information.

Le Canada relève les défis.

Au cours des 50 dernières années, nous avons développé une capacité mondiale en télédétection,

tant sur le terrain que dans l’espace.

Le Canada joue un rôle clé en science géomatique et dans l’utilisation des satellites

et des données satellites dans notre vie quotidienne.

Faisant partie de Ressources naturelles Canada,

le Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre (CCCOT) est notre centre d’expertise en géomatique.

Il gère l’infrastructure, les données, les politiques, les normes,

la technologie et la gouvernance de l’Infrastructure canadienne de données géospatiales.

Le réseau de stations satellites de RNCan est un élément essentiel de cette infrastructure.

En 2012, le gouvernement du Canada a entrepris un programme ambitieux visant à revitaliser nos stations satellites :

la station de Gatineau à Cantley (Québec), celle de Prince Albert (Saskatchewan)…

… et construire une toute nouvelle station satellite à Inuvik,

une station appartenant à Ressources naturelles Canada.

Nous avons choisi Inuvik, au-dessus du cercle arctique, car cet endroit offre une visibilité

exceptionnellement élevée pour la réception et le contrôle des données transmises par les satellites.

La station d’Inuvik est connectée par fibre optique avec le réseau mondial

des technologies de l’information et des communications,

ce qui assure un transfert de données extraordinairement rapide et fiable.

La connectivité Internet à haute vitesse sera désormais disponible à partir d’un océan aux deux autres,

un facteur clé pour le développement dans le Nord canadien.

Notre station dispose d’une antenne haute performance de 13 mètres de diamètre,

utilisable pour la réception des données, la télémétrie, le suivi, le contrôle…

… un bâtiment opérationnel servant à l’entretien et au contrôle de l’antenne,

avec de l’espace disponible pour recevoir des infrastructures supplémentaires …

… et tous les systèmes de la station prennent en charge les besoins actuels et futurs,

y compris une alimentation électrique redondante,

des fonctions de surveillance et la capacité de contrôler entièrement la station à distance.

La station d’Inuvik est en service et est opérationnelle pour les missions satellites actuelles et futures,

y compris la mission canadienne Constellation RADARSAT.

La station d’Inuvik s’ajoute à celles de Prince Albert et de Gatineau.

Les trois disposent de nouveaux équipements, elles ont une durée de vie jusqu’à l’horizon 2035,

et elles sont toutes prêtes pour nous aider à relever les défis d’un avenir plus exigeant.

La station satellite d’Inuvik promet d’être la plaque tournante d’un nouveau type de communauté géospatiale,

car nous continuons à accueillir des antennes de quatre autres nations – la nôtre,

et celles du DLR (le Centre aérospatial allemand), de la SSC (la Société spatiale suédoise)

et une quatrième dans le cadre d’un partenariat entre SSC et le Centre national d’études spatiales (CNES) de la France.

Et il y a encore plus d’espace pour d’autres antennes.

RNCan s’engage à développer la station d’Inuvik de manière à respecter les cultures vibrantes du Nord

et à obtenir l’aval des collectivités locales, tout en leur faisant bénéficier largement du projet.

La nouvelle station a créé des occasions d’affaires et d’emplois à l’échelle locale

et constitue un fer de lance crucial pour la croissance de l’économie numérique dans le Nord.

Mais…ne nous croyez pas sur parole : le Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre

vous invite à venir visiter la station satellite d’Inuvik.

Venez découvrir cette installation novatrice qui s’appuie sur une technologie de pointe –

une nouvelle avancée audacieuse dans le domaine géospatial et l’exploitation des données géospatiales!