Origine des toponymes du Canada et de ses provinces et territoires

Canada

Le nom « Canada » vient probablement du mot huron-iroquois « kanata », désignant un « village » ou « bourgade ». En 1535, lorsque deux jeunes autochtones indiquent à l’explorateur français Jacques Cartier le chemin de kanata, ils font en fait allusion au village de Stadacona, l’emplacement actuel de la ville de Québec. Faute d’une autre appellation, Cartier baptise du nom « Canada » non seulement le village, mais aussi tout le territoire gouverné par son chef, Donnacona.

Le nom en vient bientôt à s’appliquer à une région beaucoup plus étendue; en effet, sur les cartes de 1547, tout le territoire au nord du fleuve Saint-Laurent est appelé « Canada ». Cartier a également appelé le fleuve Saint-Laurent la « rivière du Canada », nom utilisé jusqu’au début des années 1600. En 1616, bien que toute la région soit connue sous le nom de Nouvelle-France, le territoire bordant la grande rivière du Canada et le golfe du Saint-Laurent est encore appelé Canada.

Très bientôt les explorateurs et les commerçants de fourrures s’aventurent à l’ouest et au sud, et le territoire connu sous le nom de « Canada » s’agrandit. Au début des années 1700, ce nom désignait toutes les terres françaises qui constituent l’actuel Midwest américain et s’étendent, au sud, jusqu’à la Louisiane.

Le nom « Canada » est officiellement utilisé pour la première fois en 1791, lorsque la province de Québec est divisée en deux colonies : le Haut-Canada et le Bas-Canada. En 1841, les deux colonies sont réunifiées sous le nom de province du Canada.

(Source : Gouvernement du Canada)

Terre-Neuve-et-Labrador

Le roi Henri VII d’Angleterre appelait la terre découverte par John Cabot en 1497 la « New Found Launde » (qui signifie « terre nouvellement découverte »). Le nom Labrador doit probablement son origine à un certain João Fernandes, originaire des Açores surnommé « El lavrador », explorateur ayant fait partie à l’expédition de Corte Real en 1500. Le territoire du Labrador comprend les îles du nord du territoire. La province est officiellement devenue Terre-Neuve-et-Labrador en décembre 2001 lorsqu’une modification a été apportée à la Constitution du Canada. (Sources : Gouvernement du Canada, Base de données toponymiques du Canada)

Pour en savoir plus

Nouvelle-Écosse

Nova Scotia est un nom latin qui signifie « Nouvelle-Écosse ». La province a été baptisée ainsi par Sir William Alexander à qui le roi Jacques VI d’Écosse donna en 1621. Avant d’obtenir son appellation officielle, les Premières Nations la connaissaient sous le nom « Mi’kma’ki », les Français l’appelaient « l’Acadie » et les Britanniques avaient déjà baptisé le territoire « New Scotland » qui signifie Nouvelle-Écosse.

(Sources : Tourism Nova Scotia, Gouvernement du Canada)

Pour en savoir plus

Nouveau-Brunswick

Cette province faisait partie à l’origine du territoire constitué par la Nouvelle-Écosse. Elle a par la suite été séparée pour former une province en 1784. Le « Nouveau-Brunswick » a alors été nommé en l’honneur du monarque britannique qui régnait à l’époque, le roi George III, qui était aussi duc de Brunswick, une région d’Allemagne.

(Sources : Gouvernement du Canada, Gouvernement du Nouveau-Brunswick)

Pour en savoir plus

Île-du-Prince-Édouard

Le premier nom documenté de la province donné au territoire par les Mi’kmak était « Abeqweit », qui signifie « bercé par les vagues ». Les premiers colons français, les Acadiens, l’ont ensuite baptisée « île Saint-Jean ». Lorsqu’elle fut cédée aux Britanniques en vertu du Traité de Paris en 1763, elle a été renommée « St. John’s Island ». En 1799, les Anglais l’ont officiellement nommée « Prince Edward Island » (Île-du-Prince-Édouard) en l’honneur du prince Édouard, duc de Kent et de Strathearn. (Sources : Gouvernement du Canada, Gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard)

Pour en savoir plus

Québec

Le nom de « Québec », qui vient du mot algonquin signifiant « passage étroit » ou « détroit »,  désigne à l’origine le rétrécissement du fleuve Saint-Laurent en face de l’actuelle ville de Québec. La province de Québec a été rebaptisée plusieurs fois au cours de son histoire, portant tour à tour les noms de Canada, Nouvelle-France, Bas-Canada et Canada-Est.

(Source : Gouvernement du Canada)

Pour en savoir plus

Ontario

Le nom Ontario vient du mot iroquois kanadario qui signifie eau « miroitante ». En 1641, le mot Ontario désignait le territoire le plus à l’est sur la rive nord des Grands Lacs. Les colons britanniques avaient à l’origine baptisé le territoire formé du Québec, de l’Ontario et d’une partie des États-Unis le « Québec ». Ce n’est qu’à la promulgation de l’Acte constitutionnel de 1791 que l’Ontario devient le Haut-Canada, territoire situé en amont du fleuve Saint-Laurent, tandis que le Québec occupe le territoire situé en aval du fleuve Saint-Laurent, appelé le Bas-Canada. En 1867, l’Ontario et le Québec sont devenus officiellement deux provinces distinctes.

(Sources : Gouvernement du Canada, Gouvernement de l’Ontario)

Pour en savoir plus

Manitoba

Le nom « Manitoba » provient vraisemblablement du mot cri « man-into-wah-paow » qui signifie « le passage du Grand Esprit », et décrit le lac Manitoba, qui se rétrécit en son centre jusqu’en un étroit goulot en son centre. En 1870, la province entre dans la Confédération en vertu de la Loi sur le Manitoba. Sir John A. Macdonald a déclaré que le nom de la province, suggéré par le chef métis Louis Riel, avait été adopté pour sa consonance agréable et ses liens avec les premiers habitants de la région.

(Sources : Gouvernement du Canada, Gouvernement du Manitoba)

Pour en savoir plus

Saskatchewan

Le nom de la province vient du nom de la rivière Saskatchewan en langue cri qui était « kisiskatchewanisipi », ce qui signifie « rivière aux flots rapides ». Le nom actuel a été adopté en 1882 lorsqu’il est devenu le nom de l’un des districts des Territoires du Nord-Ouest (qui deviendra ensuite une province en 1905).

(Source : Base de données toponymiques du Canada)

Pour en savoir plus

Alberta

L’Alberta a ainsi été baptisée en l’honneur de la quatrième fille de la reine Victoria, la princesse Louise Caroline Alberta. Son origine remonte à la création du district de l’Alberta en 1882, comme division des Territoires du Nord-Ouest. En 1905, le nom est demeuré lorsque l’Alberta est devenue officiellement une province.

(Source : Gouvernement du Canada)

Pour en savoir plus

Colombie-Britannique

La région sud du territoire qui porte aujourd’hui le nom de Colombie-Britannique s’appelait autrefois Columbia, en raison du fleuve qui porte le même nom. La région centrale avait été baptisée Nouvelle-Calédonie par l’explorateur Simon Fraser. Pour éviter toute confusion avec la Colombie de l’Amérique du Sud et la Nouvelle-Calédonie du Pacifique, la reine Victoria rebaptisa Colombie-Britannique l’ensemble du territoire lorsqu’il devint une colonie en 1858.

(Source : Gouvernement du Canada)

Pour en savoir plus

Nunavut

En langue inuktitut, Nunavut signifie « notre pays ». En 1999, le Nunavut est devenu le troisième territoire du Canada lorsqu’il a été officiellement séparé des Territoires du Nord-Ouest.

(Sources : Gouvernement du Canada, Base de données toponymiques du Canada)

Pour en savoir plus

Territoires du Nord-Ouest

Jusqu’en 1870, ce territoire s’est appelé « le Territoire du Nord-Ouest ». Le nom s’est toujours voulu principalement une description géographique de l’endroit.

(Source : Gouvernement du Canada)

Pour en savoir plus

Yukon

Le nom « Yukon » vient probablement de « yu-kun-ah », qui signifie « grande rivière ». En 1846, descendant en canot la rivière Porcupine jusqu’au confluent du fleuve Yukon, John Bell, agent principal de la Compagnie de la Baie d’Hudson,  y rencontre des Autochtones qui appellent celui-ci « youcon ». En 1898, le Yukon devient un territoire distinct. En 2003, le « territoire du Yukon » devient le « Yukon », avec l’adoption de la Loi sur le Yukon.

(Source : Gouvernement du Canada, Base de données toponymiques du Canada)

Pour en savoir plus

Résultats de recherche de toponymes : Yukon