Cartes topo : Foire aux questions

1. Qu’est-ce qu’une carte topographique?

Réponse : Une carte topographique est une représentation détaillée et exacte des éléments rapportés et naturels du terrain.

2. Quelle information peut-on trouver sur une carte topographique?

Réponse : La carte topographique représente un grand nombre d'éléments rapportés et naturels qui peuvent être regroupés suivant les catégories ci-après.

  • ÉLÉMENTS RAPPORTÉS : routes, bâtiments, développement urbain, frontières et limites, voies ferrées, lignes de transport d'énergie électrique;
  • HYDROGRAPHIE : lacs, rivières, cours d'eau (ruisseaux), marécages, rapides;
  • RELIEF : montagnes, vallées, pentes, dépressions;
  • VÉGÉTATION : espaces boisés et déboisés, vignobles et vergers;
  • TOPONYMIE : noms de lieux, noms d'éléments hydrographiques, noms de routes.

La légende imprimée au verso de chaque carte du SNRC fournit une liste complète de tous les éléments représentés avec les symboles correspondants. L'information présentée dans l'habillage de la carte et au verso fournit des détails précieux qui aident à comprendre et à utiliser la carte topographique. On y trouvera par exemple l'échelle de la carte et l'échelle de la carte et l'échelle de conversion, la légende et l'année de la dernière mise à jour de l'information figurant sur la carte.

Pour en savoir plus!

 

3. Que représentent les différentes couleurs?

Réponse : Sur les cartes sept couleurs différentes peuvent être utilisées, chacune pour différents types d'éléments. Les régions septentrionales du Canada sont cartographiées en noir et blanc (monochrome).

  • Le NOIR sert à représenter les éléments rapportés comme les bâtiments, les voies ferrées et les lignes de transport d'énergie électrique. Il est également utilisé pour indiquer les noms géographiques (toponymie), pour certains symboles, pour les coordonnées géographiques, pour les altitudes précises, et pour l'information du cadre et de l'habillage.
  • Le ROUGE est utilisé pour les routes revêtues, pour les numéros de routes, pour les numéros d'échangeurs, pour certains symboles ainsi que pour les noms des principales voies de transport. Une teinte rouge est également utilisée pour représenter le développement urbain.
  • L'ORANGE sert à représenter les routes non revêtues et les routes et les rues non classées.
  • On montre en BRUN les courbes de niveau et les cotes d'altitude des courbes de niveau, les points cotés, le sable et les eskers.
  • On représente en BLEU les éléments hydrographiques comme les lacs, les cours d'eau (ruisseaux), les chutes, les rapides, les marécages et les marais. On indique également en bleu les noms des plans d'eau et des cours d'eau, la au quadrillage UTM (universel transverse de Mercator).
  • Le VERT est utilisé pour les espaces boisés, les vergers et les vignobles.
  • Le GRIS est utilisé au verso de la carte où figurent les divers symboles et un glossaire des termes et des abréviations.

Remarque : on peut utiliser le POURPRE pour montrer de l'information ajoutée en surimpression sur les détails cartographiques d'origine (mises à jour).

4. Une carte topo est-elle similaire à une carte routière?

Réponse : Elles montrent toutes les deux les routes, les éléments hydrographiques, les villes et les parcs provinciaux, mais là s'arrête la similitude. Sur les cartes topographiques on montre en plus le relief, le couvert forestier, les marécages, les pipelines, les lignes de transport d'énergie électrique, les bâtiments, divers types de limites et un grand nombre d'autres éléments. Les cartes topographiques portent un quadrillage géographique (latitude/longitude) et un quadrillage UTM (kilomètres), qui permettent à l'utilisateur de déterminer des positions précises.

5. Qu’est-ce que l’échelle?

Réponse : L'échelle est la relation entre la distance sur une carte et la distance correspondante sur le terrain. À une échelle de 1/50 000 par exemple, une unité de mesure sur la carte représente 50 000 unités équivalentes sur le terrain. Les cartes à moyenne échelle (p. ex. 1/50 000) couvrent de plus petites étendues de manière plus détaillée alors que les cartes à de plus petites échelles (p. ex. 1/250 000) couvrent de plus grandes étendues de manière moins détaillée.

Pour en savoir plus!

6. Quelle est l’échelle dont j’ai besoin?

Réponse : Une carte à une échelle de 1/250 000 fournit un aperçu général d'une grande région et convient parfaitement pour la planification avant une sortie. Elle couvre une étendue d'une superficie approximative de 8 000 kilomètres carrés ou mesurant 160 km sur 110 km et représente de nombreux aspects du terrain. Se référer aux détails cartographiques et aux repères naturels pour se guider dans des régions non familières.

Une carte à une échelle de 1/50 000 est très détaillée et couvre une étendue d'une superficie approximative de 1 100 kilomètres carrés ou mesurant 40 km sur 28 km. On y représente de manière très détaillée la végétation, les éléments rapportés, les noms approuvés (toponymie), les élévations de terrain (relief) et les plans d'eau.

Remarque : Une carte à une échelle de 1/250 000 couvre la même superficie que seize cartes à une échelle de 1/50 000.

7. Qu’est-ce qu’un quadrillage?

Réponse : Un quadrillage est un réseau de lignes parallèles se coupant à angles droits pour former des carrés ou des rectangles; il sert à identifier des positions précises. Pour aider à déterminer avec exactitude votre position à la surface de la Terre (ou sur la feuille de carte), les cartes topographiques portent deux types de systèmes de référence :

  • géographique : degrés, minutes et secondes (latitude/longitude)
  • universel transverse de Mercator (UTM)

8. Peut-on utiliser le GPS avec les cartes topographiques?

Réponse : Oui. Un récepteur du Système de positionnement global (GPS) permet d'obtenir très rapidement une position. Ce système de réception d'information de satellites affiche les positions en termes de latitude, de longitude et d'altitude pour ainsi fournir des coordonnées exactes permettant la référence à une carte. (Certains récepteurs permettent également une conversion directe des positions en termes de référence à un quadrillage choisi figurant sur des cartes comme le UTM.)

9. Que sont les courbes de niveau?

Réponse : Les courbes de niveau sont des lignes reliant des successions de points d'égale altitude qui sont utilisées pour la représentation du relief sur une carte. Ainsi, de nombreuses courbes de niveau rapprochées les unes des autres indiquent un terrain accidenté ou montagneux; à l'opposé, lorsqu'elles sont éloignées les unes des autres, elles indiquent des pentes plus douces.

Pour en savoir plus!

10. Comment puis-je déterminer où je me situe sur une carte?

Réponse : Identifier autant d'éléments, rapportés ou naturels, que possible autour de soi et localiser ces mêmes éléments sur la carte. Orienter ensuite la carte afin de la faire correspondre avec les éléments identifiés sur le terrain. Si on dispose d'une position GPS, on peut utiliser les systèmes de quadrillage de référence géographique ou UTM sur la carte pour déterminer où on se trouve.

11. Comment puis-je m’y retrouver avec une boussole et une carte?

Réponse : La boussole (ou compas magnétique) fournit des directions sous forme de relèvements (en degrés). Il faut cependant tenir compte de la déclinaison magnétique (indiquée dans la marge de droite de la carte topographique) pour obtenir des relèvements exacts. La déclinaison magnétique est calculée pour le centre de la carte et subit une variation annuelle (croissante ou décroissante) qui est indiquée sur la carte. Par exemple :

  • si la déclinaison dans une région est de 10° ouest, on ajoute 10° au réglage. Si la direction indiquée par le cadran était de 30°, la boussole devrait après correction indiquer une direction de 40°.
  • si la déclinaison est de 10° est, on soustrait 10° de sorte qu'une direction de 30° deviendra de 20° en tenant compte de la déclinaison.

12. Comment s’effectue le découpage des cartes?

Réponse : Les cartes topographiques produites par Ressources naturelles Canada sont conformes au Système national de référence cartographique (SNRC). Elles sont fournies à deux échelles normalisées, 1/50 000 et 1/250 000. La région couverte par une feuille de carte donnée est déterminée par sa latitude et sa longitude. Les cartes à l'échelle de 1/250 000 sont identifiées par une combinaison de nombres et de lettres de « A » à « P » (p. ex. 12A). Les blocs à l'échelle de 1/250 000 sont subdivisés en seize segments (numérotés 1 à 16), utilisés pour la cartographie à l'échelle de 1/50 000.

13. Comment savoir quelle carte il me faut?

Réponse : Pour commander une carte topographique il faut connaître soit la position (latitude/longitude), soit le nom de la région d'intérêt (p. ex. principales villes, grands plans d'eau). On peut également commander d'après le numéro de la feuille de carte. Des cartes-index sont en outre disponibles au Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre, chez les concessionnaires de cartes locaux et dans les cartothèques d'un bout à l'autre du pays. De plus, une version numérique en format PDF est disponible sur le site Web GéoGratis.

Pour en savoir plus!

14. Où puis-je acheter des cartes topographiques?

Réponse : Nous recommandons l'achat des cartes du SNRC chez l'un ou l'autre des 900 concessionnaires de cartes autorisés au Canada et aux États-Unis. Pour trouver un concessionnaire près de chez vous, consultez les Pages Jaunes à la rubrique «CARTES». Si aucun ne se trouve dans votre région, ou si le concessionnaire ne tient pas les cartes dont vous avez besoin, veuillez communiquer avec l'un de nos concessionnaires de cartes en ligne ou tout Centre régional de distribution.

Pour en savoir plus!