Cartes thématiques sélectionnées

Liste de sélection de thèmes cartographiés :

Énergie

Le Canada dispose de différentes sources fiables d’énergie : pétrole, gaz naturel, hydroélectricité, charbon, nucléaire (uranium), solaire, éolienne, marémotrice et biomasse. Le Canada est le cinquième plus gros producteur d’énergie du monde après la Russie, la Chine, les États-Unis et l’Arabie saoudite et le huitième plus grand consommateur d’énergie. La consommation d’énergie soutient la croissance économique et notre niveau de vie. Les Canadiens sont les quatrièmes plus grands consommateurs d’énergie par personne au monde. Le secteur de l’énergie en 2007 a contribué à 5,6 % du produit intérieur brut (PIB) et à 90 billions de dollars en exportation.

Les vastes ressources énergétiques du Canada se répartissent en sources d’énergie renouvelables et non renouvelables. L’énergie renouvelable est produite à partir de ressources naturelles renouvelables (qui se reconstituent naturellement), par exemple, l’hydroélectricité. L’énergie non renouvelable est produite à partir de ressources limitées qui finiront par s’appauvrir ou qui deviendront trop coûteuses ou trop difficiles à extraire et néfastes pour l’environnement, par exemple, le pétrole brut.

 

Forêts

Les forêts canadiennes jouent un rôle primordial au point de vue écologique, culturel et économique. On compte une grande variété d'écosystèmes forestiers et la superficie de toutes ces terres forestières couvre près de la moitié du Canada. Les forêts canadiennes abritent une grande diversité de plantes, d'animaux et de microorganismes qui dépendent de l'habitat forestier. De plus, elles jouent un rôle essentiel dans les cycles de l'eau et du carbone. L'identité canadienne, de même que son économie, sont intimement reliées aux forêts. D'abord, les forêts sont une source de subsistance pour les Canadiens, les peuples autochtones; ensuite elles sont une source directe de matériaux et d'emploi pour l'industrie des produits forestiers et autres activités commerciales, telles que la chasse, la pêche et le tourisme.

 

Géologie et Géosciences

La géologie est l’étude de la croûte terrestre, de sa structure ainsi que de la composition chimique et des propriétés physiques de ses composantes. Les géologues décryptent la formation des roches dans la croûte et analysent les forces qui soulèvent et sculptent les montagnes, façonnent les bassins, causent les failles, les volcans et les tremblements de terre. La géologie s’intéresse également aux processus d’érosion et de sédimentation. Elle reconstitue également l’histoire physique de la Terre.

 

Mines et minéraux

Les roches sont composées de minéraux. Chacun des milliers de minéraux présents au sein de l’écorce terrestre contient une combinaison précise d’éléments ayant des proportions particulières. Malgré que certains éléments se retrouvent sous une forme quasi pure (par exemple l’or ou le cuivre), la plupart sont chimiquement liés entre eux à l’intérieur même des minéraux. Avec le temps, les sociétés humaines ont valorisé certains éléments et minéraux spécifiques, afin entre autres de les utiliser comme carburant, de produire des outils et des produits chimiques ou simplement, dans le but de les porter comme bijoux. Nous avons également appris à reconnaître ces éléments ainsi que les minéraux contenus dans les roches, qui à leur tour, composent l’écorce terrestre. La prospection, l’extraction et le traitement des minéraux constituent des procédés complexes et dispendieux à entreprendre. Bien que les retours sur un investissement minier puissent être importants, ceux-ci demeurent toutefois souvent incertains.

 

Population

Selon Statistique Canada, la population du Canada en 2011 était estimée à 33 476 688. Ceci représente une augmentation de 5,9 % depuis le relevé de 2006 où la population était estimée à 31 612 897.

 

Histoire

La géographie historique est l’étude de la répartition géographique de phénomènes du passé et de leur évolution.

 

Le Nord

Le nord du Canada constitue une vaste région. Les trois territoires, Nunavut, Yukon et Territoires du Nord-Ouest, comptent à eux seuls pour environ 40 % de la superficie totale du Canada. Les provinces dont les parties septentrionales se situent au nord de la limite de limite de pergélisol discontinu sont au nombre de sept, soit la Colombie-Britannique, l'Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, l'Ontario, le Québec et Terre-Neuve–et–Labrador. Ensemble, les trois territoires et les parties septentrionales des sept provinces comptent pour un peu moins des deux tiers de la masse continentale du Canada. La présence de pergélisol ne constitue qu'un des critères permettant de délimiter la région du nord du Canada, puisqu'elle permet de tracer une limite naturelle entre le nord et le sud du Canada.

C'est une région de contrastes, où aux forêts boréales de la zone subarctique succèdent la toundra et, enfin, les paysages dénudés, en permanence gelés et couverts de neige et de glace, de l'Arctique. La plus grande partie de la population vit dans des collectivités isolées, réparties dans toute la région, mais la majorité est concentrée dans les capitales territoriales. Selon le recensement de la population de 2006, 50 % de la population se réclament d'origine autochtone.

 

Eau

On peut considérer le Canada comme un pays riche en eau douce : en moyenne, les cours d'eau canadiens déversent près de 9 % des ressources en eau renouvelables de la planète, alors que le pays abrite moins d'un pourcent de la population mondiale. L'eau est également très présente au Canada : elle occupe une grande partie du territoire, plus que dans tout autre pays. Les Grands Lacs sont dignes de mention : cet ensemble de lacs, partagé avec les États-Unis, représente la plus grande superficie d'eau douce à l'échelle mondiale. L’eau est utilisée dans les ressources ainsi que dans l’industrie de l’énergie.