Warning message

Cette page Web a été archivée dans le Web. Information archivée dans le Web.

ARCHIVÉE - Initiative de la région de Port Hope

Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d'autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous ».

L’Initiative de la région de Port Hope (IRPH) a pour objectif général de nettoyer 1,7 million de mètres cubes de déchets radioactifs hérités de faible activité à Port Hope et à Clarington, deux municipalités ontariennes voisines, et d’en assurer la gestion sécuritaire à long terme. Les déchets de Port Hope se trouvent aux installations de gestion des déchets de Welcome et dans d’autres sites; ceux de Clarington se trouvent aux installations de gestion des déchets de Port Granby.

Les déchets proviennent des activités de raffinage du radium et de l’uranium réalisées par une ancienne société d’État (Eldorado Nucléaire) et ses prédécesseurs du secteur privé entre 1933 et 1988.

L’IRPH est fondée sur un accord juridique négocié en 2001 entre le gouvernement du Canada et les municipalités locales de Port Hope et de Clarington en vue de l’assainissement des sites.

L’IRPH comprend deux volets : le projet de Port Hope, qui concerne les déchets de Port Hope, et le projet de Port Granby, qui concerne les déchets de la partie sud-est de Clarington. Le projet de Port Hope prévoit la construction de nouvelles installations de gestion à long terme des déchets sur les lieux des actuelles installations de gestion des déchets de Welcome, l’assainissement des déchets hérités sur tout le territoire de la municipalité et l’acheminement de ces déchets aux nouvelles installations où ils pourront être gardés en toute sécurité. Le projet de Port Granby prévoit la construction de nouvelles installations de gestion des déchets à Clarington et le transfert d’environ 450 000 mètres cubes de déchets radioactifs des actuelles installations de gestion des déchets de Port Granby vers les nouvelles installations aux fins de leur gestion à long terme.

L’IRPH comprend trois phases : la planification, la mise en œuvre et la surveillance et l’entretien à long terme. La planification des deux projets est terminée. Des évaluations environnementales et des plans de conception détaillés ont été réalisés. Les deux projets ont aussi été autorisés par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN).

La phase de mise en œuvre du projet de Port Granby a été approuvée dans son entier. À 28,8 millions de dollars (toutes taxes comprises), le projet des installations de traitement des eaux usées est le plus gros à ce jour dans la phase de mise en œuvre du projet de Port Granby. La construction de cette station d’épuration prendra environ deux ans.

Le projet de Port Hope se réalisera par étape. La première, déjà en cours, comprend de nouvelles analyses de l’étendue de la contamination sur les 4 800 propriétés ainsi que la construction des ouvrages d’appui, dont une station d’épuration des eaux usées. La deuxième verra la construction des installations de gestion à long terme des déchets et l’assainissement des principaux sites. À la troisième et dernière étape, ce seront les sites de petites dimensions qui seront assainis.

En janvier 2012, le ministre des Ressources naturelles a annoncé un investissement du gouvernement du Canada de 1,28 milliard de dollars sur 10 ans pour la mise en œuvre de l’IRPH.

Ressources naturelles Canada a la responsabilité globale de l’IRPH. Il en assure le financement et est responsable de l’orientation stratégique et de la surveillance. La mise en œuvre des projets relève du bureau de gestion de l’Initiative de la région de Port Hope. L’IRPH est une initiative conjointe de Ressources naturelles Canada, Énergie atomique du Canada limitée et Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

David Provencher
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles du Canada
613-996-2007

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447