ARCHIVÉE - Représentant spécial fédéral concernant l’infrastructure énergétique de la côte Ouest

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

La participation et le concours des peuples et des communautés autochtones sont essentiels à la concrétisation de bon nombre des possibilités de mise en valeur des ressources énergétiques du Canada sur la côte Ouest. 

Le gouvernement du Canada a un rôle à jouer pour rallier les parties concernées aux projets d’aménagement d’oléoducs et de gazoducs, de terminaux portuaires et d’autres infrastructures d’exportation d’énergie sur la côte Ouest. Le gouvernement du Canada a aussi un rôle à jouer pour que les impacts éventuels de l’exploitation soient abordés adéquatement et que les communautés autochtones profitent des retombées économiques du développement responsable des ressources naturelles du Canada. 

Le gouvernement a donc nommé Douglas Eyford en tant que représentant fédéral spécial concernant l’infrastructure énergétique de la côte Ouest, afin de mobiliser les communautés autochtones de la Colombie-Britannique et de l’Alberta qui sont le plus susceptibles d’avoir un intérêt dans cette infrastructure.

Le représentant spécial du gouvernement fédéral aura pout tâche de promouvoir la mobilisation accrue des Autochtones à l’égard des possibilités qu’offre l’infrastructure énergétique de la côte Ouest, notamment en cernant les facteurs qui favoriseront le soutien, la mobilisation et la participation des Autochtones en fonction des intérêts communs.

Le représentant spécial du gouvernement fédéral devra :

  1. communiquer directement avec les communautés autochtones, les intervenants de l’industrie ainsi que les autorités gouvernementales provinciales et locales afin de mieux comprendre les enjeux et les possibilités liés au développement de l’infrastructure énergétique de la côte Ouest, notamment les facteurs qui pourraient toucher les intérêts des Autochtones à l’égard de ce développement,
  2. transmettre aux communautés autochtones l’information sur les initiatives fédérales concernant la sécurité des pipelines et la sécurité maritime, notamment l’examen du Comité d’experts sur la sécurité des navires-citernes, cerner les facteurs et proposer des options pour faciliter la participation des Autochtones aux nouvelles initiatives proposées pour assurer des mesures de sécurité de calibre mondial en matière d’activités maritimes et de pipelines,
  3. cerner les facteurs ayant une incidence sur la participation des Autochtones à l’égard des possibilités d’emplois et des activités commerciales qui découlent du développement de l’infrastructure énergétique de la côte Ouest et proposer des options afin de traiter et de promouvoir les intérêts des Autochtones et d’aider leurs communautés à créer des emplois et des possibilités commerciales,
  4. cerner les facteurs ayant une incidence sur la participation des Autochtones afin de traiter les questions environnementales et socioéconomiques liées au développement de l’infrastructure énergétique de la côte Ouest, et proposer des options pour accroître cette participation.

Le représentant spécial du gouvernement fédéralrelève directement du premier ministre. Il déposera un rapport préliminaire d’ici le 28 juin 2013 et un rapport final d’ici le 29 novembre 2013.

Ressources naturelles Canada lui offrira soutien et conseils dans l’exécution de son mandat.

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

David Provencher
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles du Canada
613-996-2007

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447