ARCHIVÉE - Projets – 14,7 millions de dollars en financement

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Document d’information


Le gouvernement du Canada démontre son engagement à soutenir l’innovation, l’environnement et la création d’emplois en investissant 14,7 millions $ pour aider 4 entreprises à commercialiser leurs nouvelles technologies.

  1. Organisme principal : Switchable Solutions

    Projet : Projet pilote sur le terrain de SSI
    Avantages pour l’environnement : Changements climatiques / Propreté de l’eau / Salubrité de sols
    Secteur : Energy exploration and production
    Investissement de TDDC : 5,2 millions $

    Membres du consortium :
    Switchable Solutions
    Total E&P
    CNRL

    Description :
    L’extraction de minerai bitumineux demande beaucoup d’eau et d’énergie et dépend d’une technologie qui date des années 1920. Switchable Solutions a mis au point un procédé d’extraction du minerai bitumineux au solvant qui devrait pouvoir traiter le bitume et l’extraire du minerai de façon économique, et ce, en utilisant la moitié de l’énergie et 15 % de l’eau que demande le procédé actuel. Le procédé de séparation industriel des solvants appelé Switchable Hydrophilicity Solvent (SHS) utilise l’injection de CO2 par barbotage pour changer les propriétés de solubilité du solvant – qui « change » son affinité aux hydrocarbures pour une affinité à l’eau –, ce qui permet de l'extraire et de le réutiliser de façon efficace. Ce procédé concurrentiel au chapitre des coûts permettra l’augmentation de l’efficacité de récupération du bitume qui passera à plus de 95 % pour le minerai de plus faible qualité et à plus de 98 % pour le minerai de qualité supérieure. Dans les sables bitumineux d’Athabasca seulement, le minerai de faible qualité constitue environ 20 % du total des réserves exploitables. Cela signifie que 26 milliards de barils de réserves de bitume de faible qualité peuvent maintenant être traités, représentant des revenus inexploités de 1,5 billion $, et ce, sans accroître l'empreinte écologique de la mine.

  2. Organisme principal : Macrotek

    Projet : Projet de technologie novatrice pour le nettoyage des gaz acides au moyen du MVI
    Avantages pour l’environnement : Changements climatiques / Pureté de l’air / Propreté de l’eau / Salubrité de sols
    Secteur : Gestion des déchets
    Investissement de TDDC : 2 millions $

    Membres du consortium :
    Macrotek
    Vive Crop Protection
    Plasco Energy Group

    Description :
    Pour éviter d’injecter des contaminants dans l’atmosphère, les industries utilisent des réactions chimiques pour « nettoyer » les gaz d’échappement avant qu’ils ne soient relâchés par les cheminées. Toutefois, les techniques actuelles utilisent des produits caustiques et des réactifs oxydants (produits utilisés pour causer une réaction chimique). Macrotek a mis au point un ensemble de technologies d’avant-garde qui nettoient les gaz d'une manière novatrice, économique et efficace. La technologie a d’abord été mise au point pour éliminer le sulfure d’hydrogène (H2S), un composant important des pluies acides, provenant des flux gazeux émis par les industries. La technologie utilise un réactif régénérateur, ce qui réduit considérablement la quantité de réactif nécessaire. Elle convertit également le sulfure d’hydrogène en sa forme élémentaire, le sulfure, éliminant l’obligation de traiter le sulfate présent dans les eaux usées. En ce qui concerne les coûts pour l’ensemble de son cycle de vie, cette technologie pourrait entraîner une baisse de 50 % des coûts d’exploitation par rapport aux technologies de nettoyage traditionnelles, tout en maintenant ou en améliorant l’efficacité de l’élimination des contaminants. Cette technologie pourrait permettre de traiter simultanément une multitude d’autres polluants, comme les oxydes d’azote.

  3. Organisme principal : Vive Crop Protection

    Projet : Épandage ciblé pour protéger les cultures
    Avantages pour l’environnement : Qualité de l’eau / Salubrité des sols
    Secteur : Agriculture
    Investissement de TDDC : 3,7 millions $

    Membres du consortium :
    Vive Crop Protection
    Dow AgroSciences LLC
    Loveland Products Inc. (a division of crop production services)
    Makhteshim Agan of North America Inc.
    Halltech Inc.
    University of Alberta – Office of Environmental NanoSafety
    University of Toronto – Institute for Optical Sciences
    McGill University

    Description :
    Les cultures sont mieux protégées quand l’usage des pesticides est ciblé, par exemple sur les feuilles ou les racines. Vive a mis au point AllosperseMD, une minuscule particule qui possède des propriétés uniques : elle est hydrophile à l’extérieur (absorbe l’eau) et oléophile à l’intérieur (absorbe les corps gras). Les pesticides, qui sont oléophiles, sont insérés dans la particule avant l’application. La prochaine génération de particules Allosperse aura une adhérence accrue aux feuilles afin d’éviter les écoulements quand il pleut et pourra mieux pénétrer les feuilles et les graines, offrant une protection systémique des végétaux. Enfin, ces particules spécialement conçues auront un mouvement contrôlé à travers les sols pour mieux attaquer les parasites qui se trouvent au niveau des racines. Comme une moins grande quantité du produit sera requise pour atteindre un rendement au moins équivalent, les producteurs pourront obtenir une meilleure protection à moindre coût, avec une contamination accidentelle de l’eau de surface et des sols.

  4. Organisme principal : Solantro Semiconductor

    Projet : Nanoréseaux d’énergie renouvelable autoformés et dynamiquement extensibles
    Avantages pour l’environnement : Changement climatique / Pureté de l’air
    Secteur : Power generation
    Investissement de TDDC : 3,8 millions $

    Membres du consortium :
    Solantro Semiconductor Corp.
    Celestica International Inc.
    Outback Power Technologies
    Infinite Island Power

    Description :

    L'agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit une hausse de 70 pourcent de la demande mondiale en électricité d’ici 2035, qui nécessitera un investissement de 6,8 billions de dollars pour mettre à niveau et étendre le réseau de distribution d’électricité à l’échelle planétaire. C’est ici que l’énergie renouvelable entre en jeu; toutefois, il peut être difficile et coûteux de l’intégrer au réseau traditionnel, en raison notamment de la gestion des divers niveaux de puissance de sortie. Solantro Semiconductor a résolu ce problème au moyen d’un logiciel de contrôle fonctionnant sur des circuits intégrés, conçus sur mesure et distribués dans l’ensemble d’un réseau électrique local. Le logiciel détermine comment équilibrer l’offre et la demande et quand puiser dans les réserves d’énergie ou les réapprovisionner, le tout en temps réel et de manière autonome, éliminant la nécessité d’un contrôle centralisé. Ce projet pourrait être un nouveau modèle pour le déploiement d’énergie renouvelable destinée aux consommateurs, accélérant le déplacement des combustibles fossiles dans et hors du réseau.