ARCHIVÉE - Conférence annuelle des ministres de l’énergie et des mines du Canada – dossier de l’énergie

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Les ministres de l’énergie et des mines des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont profité de leur conférence annuelle pour parler des défis que doit relever l'industrie de l'énergie et étudier la possibilité de coordonner leurs efforts pour aider le secteur à réaliser son potentiel économique. Voici les thèmes et les priorités qui ont été au cœur des discussions.

L'énergie, un actif majeur

Le secteur de l'énergie1 constitue pour le Canada l'un des principaux moteurs d'emploi et de croissance. En 2011, ce secteur a procuré au pays 294 000 emplois directs et généré une activité économique de 159 milliards de dollars, ce qui équivaut à 10 % du PIB nominal total du Canada. Les milliards de dollars que rapporte le secteur en recettes fiscales soutiennent d'importants programmes de santé et d'éducation, et, de ce fait, contribuent grandement à notre qualité de vie.

Les ministres ont convenu de poursuivre l'application du plan d'action pluriannuel adopté à la conférence de l'an dernier. Parmi les domaines prioritaires, mentionnons la réforme de la réglementation, l’efficacité énergétique, l’information et la sensibilisation concernant l’énergie, les nouveaux marchés et le commerce international, la fiabilité d’un réseau électrique intelligent et de l’offre d’électricité. Les ministres se sont engagés à accroître les efforts de sensibilisation afin que les Canadiens soient au fait de ces importants enjeux qui touchent l’économie du pays et notre qualité de vie. Ils ont par ailleurs reçu le document Le Canada comme chef de file mondial dans le domaine de l’énergie : vers une collaboration pancanadienne accrue (PDF, 365 Ko), un rapport qui fait état des progrès réalisés dans les domaines prioritaires établis. Les ministres ont demandé à leurs équipes respectives de poursuivre leur collaboration dans les domaines suivants en vue de la conférence des ministres de 2013 : réforme de la réglementation, marchés du travail, efficacité et innovation énergétiques, marchés et échanges commerciaux internationaux.

Réforme de la réglementation

Les ministres ont reçu un rapport sur la mise en œuvre de mesures visant à accroître l'efficacité et la rentabilité du processus d'évaluation des grands projets. Les ministres ont en outre reconnu les progrès importants réalisés dans la réforme de la réglementation et la nécessité de tirer parti des mesures du programme de Développement responsable des ressources du gouvernement du Canada afin de réduire les chevauchements en matière de réglementation et d’en arriver à un seul examen par projet dans un délai clairement défini, le tout en respectant les plus hautes normes de protection de l'environnement et de la population.

Efficacité énergétique et Innovation

Les gouvernements travaillent ensemble à accroître l'efficacité énergétique au profit de tous les Canadiens : propriétaires, conducteurs, industries, commerces et municipalités. Les ministres ont reçu un rapport intitulé Faire progresser l'efficacité énergétique au Canada : Résultats à atteindre d’ici 2020 et au-delà, (PDF, 1.4 Mo) qui décrit le travail de collaboration en cours. L'application de normes et de codes plus rigoureux combinée à des règles d’étiquetage et de certification pourrait faire épargner au Canada plus de deux milliards de dollars en coûts d’énergie en 2020.

Les ministres se sont entendus pour intensifier leur collaboration en matière d'efficacité énergétique, notamment en encourageant la mise en application du code du bâtiment et des normes d'efficacité de 2011 et en mettant sur pied un mécanisme de financement novateur pour aider les propriétaires à améliorer le rendement énergétique de leur maison.

Les ministres se sont engagés à soutenir les efforts de promotion de l’innovation énergétique par la mise en commun des connaissances sur les pratiques exemplaires et des occasions offertes afin d’accroître le succès commercial et l’adoption des technologies innovantes.

Rehaussement de la diversité et de la fiabilité du réseau électrique

Pour maintenir la fiabilité du réseau électrique canadien et assurer l’accès du Canada aux marchés américains, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, de concert avec la Federal Energy Regulatory Commission des États-Unis, ont élaboré et avalisé des principes sur l'échange de données transfrontalier (Principles for Cross-Border Data Sharing) (PDF, 30 Ko). L'adoption de ces principes devrait faciliter l’échange de données entre les deux pays et accélérer ainsi les enquêtes consécutives aux pannes d’électricité majeures. Cette initiative représente une étape importante dans la collaboration entre les diverses instances canadiennes et entre le Canada et les États-Unis en vue d'assurer la fiabilité du réseau de transmission nord-américain.

Diversification des marchés et commerce international

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont comme objectif commun de vendre l'énergie canadienne sur de nouveaux marchés et de prendre de l'expansion sur les marchés existants. Pour atteindre cet objectif, les ministres ont convenu de commander une analyse sur les débouchés possibles pour les ressources énergétiques canadiennes ainsi que pour les technologies et services connexes. L'analyse devra comprendre les mesures à prendre pour profiter de ces débouchés, y compris des mesures de collaboration.

Marchés du travail

Les ministres ont convenu de travailler en collaboration afin d'évaluer les besoins du secteur de l'énergie en matière de main-d'œuvre. On évaluera également les pratiques et les programmes mis en place par le gouvernement, par l'industrie et par diverses organisations pour améliorer la mobilité de la main-d'œuvre, attirer et retenir des travailleurs qualifiés, et accroître la représentation des groupes autochtones.

Définir l’opportunité

L'énorme richesse du Canada en ressources naturelles constitue un élément essentiel de sa prospérité économique actuelle et future. Les ministres ont reçu un rapport intitulé Définir l’opportunité, qui analyse l’incidence économique des secteurs de l'énergie et des mines au Canada. Le rapport, produit par Ressources naturelles Canada en collaboration avec les provinces et les territoires, est publié sur le site Web du Secrétariat des conférences intergouvernementales canadiennes : www.scics.gc.ca.

1 Ne comprend pas le charbon et l'uranium.

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

Carly Wolff
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

ou

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

ou

Jennifer MacDonald-Donovan
Finances, Énergie et Affaires municipales
Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard
902-620-3679

Renseignements pour le grand public :

Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
Téléphone : 613-995-0947
ATS : 613-996-4397
(téléimprimeur pour les malentendants)
Courriel : questions@rncan.gc.ca