ARCHIVÉE - Programme d’accélération des technologies des isotopes

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Document d'information

Le Canada a entrepris en 2009 de créer de nouvelles sources d’approvisionnement en isotopes. Le Groupe d’experts sur la production d’isotopes médicaux, créé par le gouvernement du Canada, avait recommandé la diversification de la chaîne d’approvisionnement et avait mis en lumière le potentiel offert par les cyclotrons et les accélérateurs linéaires.

En réponse, le gouvernement du Canada avait annoncé dans le budget de 2010 un investissement de 35 millions de dollars pour diversifier les sources de production d’un isotope clé, le technétium-99m (Tc-99m), le plus communément employé en imagerie médicale, soit dans environ 80 % des procédures de diagnostic médical.

Le Programme de contribution financière à la production d’isotopes ne nécessitant pas de réacteur a permis de fournir un financement sur deux ans pour quatre projets multipartenaires axés sur la recherche, le développement et la démonstration de la production du Tc-99M par cyclotron et accélérateurs linéaires. Ces projets ont donné des résultats prometteurs, y compris la démonstration de la production de Tc-99m à petite échelle.

Néanmoins, la production à l’échelle commerciale exige d’autres travaux, y compris les mesures à prendre aux fins de la réglementation. Afin de pousser plus loin le développement des nouvelles technologies de production d’isotopes et d’aider à assurer l’approvisionnement de la population canadienne en isotopes médicaux, le budget de 2012 prévoit une somme supplémentaire de 25 millions de dollars sur quatre ans qui servira à Ressources naturelles Canada à réaliser le Programme d’accélération des technologies des isotopes (PATI) comme suite au Programme de contribution financière à la production d’isotopes ne nécessitant pas de réacteur.

Le PATI investira dans les travaux nécessaires pour optimiser les procédés et réunir les faits nécessaires à l’obtention des approbations réglementaires en matière de santé afin de susciter l’intérêt du secteur privé et de réaliser la commercialisation de ces technologies. Il servira à soutenir la collaboration entre partenaires des milieux universitaires, du secteur privé et du secteur public qui s’occuperont de faire progresser les technologies ne
faisant pas appel à un réacteur, en l’occurrence les accélérateurs linéaires et les cyclotrons, afin d’assurer l’approvisionnement à moyen et à long terme de la population canadienne en Tc-99m.

Cet investissement permettra aussi au Canada de conserver son rôle de premier plan dans le domaine des isotopes médicaux et d’encourager les débouchés au Canada et sur les marchés internationaux, tout en soutenant des emplois de qualité chez nous. En outre, il respecte l’attachement du Canada à la sécurité et à la non-prolifération nucléaires en visant à éliminer le besoin d’uranium hautement enrichi dans la production des isotopes médicaux.

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

Patricia Best
Directrice des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

ou aux :


Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447