ARCHIVÉE - Nouvelles étiquettes de consommation de carburant

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Document d'information

Le gouvernement du Canada a l’intention d’actualiser l’étiquetage de la consommation de carburant des véhicules pour que l’information fournie soit plus proche de celle qui figure sur les étiquettes adoptées récemment aux États‑Unis pour les véhicules de l’année-modèle 2013. 

Le gouvernement du Canada prévoit que les nouvelles étiquettes seront prêtes en 2014 pour les véhicules de l’année-modèle 2015 vendus au Canada.

Les nouvelles étiquettes de consommation de carburant fourniront aux Canadiens l’information la plus récente sur les véhicules qu’ils songent à acheter. Elles uniformiseront aussi la teneur de l’information et sa présentation, en plus d’établir un cadre certain pour les constructeurs et importateurs de véhicules.

À l’heure actuelle, le Canada et les É.-U. exigent tous deux que les constructeurs suivent la Procédure d’essai fédérale (PEF), une méthode d’essai normalisée qui produit des résultats uniformes et reproductibles pour calculer la consommation de carburant. La PEF consiste en deux cycles de conduite : un essai en ville et un essai sur route.

Or, aux É.-U. les constructeurs de véhicules doivent réaliser trois cycles d’essai supplémentaires, pour mieux simuler les situations de conduite courantes, l’utilisation du climatiseur et la conduite par grand froid. Les nouvelles valeurs de consommation canadiennes seront obtenues au terme d’une procédure plus proche de celle des É.-U., afin de mieux refléter les conditions de conduite réelles.

Par exemple, un véhicule coté à 7 litres au 100 km sur l’ancienne étiquette aurait une cote de 8,2 litres au 100 km sur la nouvelle, fondée sur des conditions de conduite réelles. Les coûts annuels estimatifs en carburant augmenteraient de même et pourraient passer par exemple de 1 470 $ à 1 722 $ – une différence d’environ 15 %. 

Le nouvel étiquetage est l’un des résultats de l’investissement de 28,8 millions de dollars dans le programme écoÉNERGIE sur l’efficacité énergétique pour les véhicules, un volet de la série d’initiatives écoÉNERGIE sur l’efficacité énergétique de Ressources naturelles Canada.

Au total, le gouvernement du Canada investit 195 millions de dollars sur cinq ans dans les initiatives écoÉNERGIE sur l’efficacité énergétique pour améliorer l’efficacité énergétique à la maison, au travail et sur la route.

Cet investissement témoigne de la volonté du gouvernement du Canada de continuer à faire progresser les technologies énergétiques propres. L’amélioration de l’efficacité énergétique nous fait économiser de l’argent, crée de l’emploi et accroît la sécurité énergétique.