ARCHIVÉE - Lancement de l’Initiative écoÉNERGIE sur l’innovation

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

2011/74

Notes pour une allocution donnée par

l’honorable Joe Oliver, C.P., député,
ministre des Ressources naturelles,

à l’occasion du

Lancement de l’Initiative écoÉNERGIE sur l’innovation

Toronto (Ontario)
le 2 août 2011
Ryerson Centre of Urban Energy
(Centre de l’énergie urbaine de l’université Ryerson)

Le discours prononcé fait foi


Introduction

Bonjour, Mesdames et Messieurs.

Je suis heureux d’être ici aujourd’hui parmi vous, au nom de notre premier ministre, Stephen Harper, et en tant que ministre venant de la région de Toronto.

J’ai aussi le plaisir d’être accompagné de Mme Julia Hanigsbeig [présidente intérimaire du Conseil d’administration du Centre de l’énergie urbaine de l’université Ryerson et vice-présidente des Finances et de l’Administration], pour cette importante annonce sur les emplois et l’énergie propre au Canada.

Le 2 mai, les Canadiens ont donné à notre gouvernement un mandat fort pour qu’il concentre son attention sur la création d’emplois et l’économie. En outre, nous avons comme priorité absolue de faire en sorte que notre économie demeure dynamique tandis que nous poursuivons notre objectif de retourner à l’équilibre budgétaire.

Depuis juillet 2009, ont été créés 590 000 emplois au Canada. Nous ne sommes toutefois pas à l’abri des problèmes économiques auxquels d’autres pays sont aux prises. La reprise économique mondiale demeure fragile, et il y a encore trop de Canadiens qui n’ont pas encore trouvé d’emploi.

C’est la raison pour laquelle nous nous concentrons sans ambages sur la mise en œuvre de la prochaine phase du Plan d’action économique du Canada, qui est notre plan pour créer des emplois et favoriser la croissance économique tout en gardant les taxes peu élevées. Et si je suis ici aujourd’hui, c’est pour vous faire part de l’une des mesures prévues dans ce plan.

Nous sommes conscients que l’investissement dans les technologies d’énergie propre pourrait permettre de créer des emplois intéressants pour la population du pays et aider les entreprises canadiennes à innover – tous nos citoyens y gagnent.

Nous savons tous que le Canada est un leader en matière d’énergie propre et que la technologie nous offre d’immenses possibilités pour transmettre aux futures générations de Canadiens un environnement sain et une économie prospère.

Ici, au Centre de l’énergie urbaine de l’université Ryerson, il y a 14 projets courants qui fonctionnent en collaboration avec l’industrie et différents ordres de gouvernement pour mettre au point et commercialiser des solutions novatrices aux questions d’énergie urbaine.

Annonce

Et ce type de collaboration est exactement celui que nous voulons poursuivre.

Aujourd’hui, je suis heureux de lancer notre nouvelle Initiative écoÉNERGIE sur l’innovation.

Ces investissements de 97 millions de dollars dans la création d’emplois et les technologies d’énergie propre appuieront un large éventail de projets d’énergie propre dans tout le Canada pour promouvoir la collaboration entre l’industrie, nos universités et nos collèges et le gouvernement.

Les projets financés porteront principalement sur la recherche, le développement et la démonstration, dans cinq domaines essentiels.

  • l’efficacité énergétique des bâtiments, des collectivités, de l’industrie et des transports;
  • l’électricité propre et les énergies renouvelables;
  • la bioénergie;
  • la recherche-développement des véhicules électriques;
  • les hydrocarbures non classiques.

Nous diffusons dès aujourd’hui un appel de lettres d’intérêt pour les projets de démonstration, et nous en publierons un autre la semaine prochaine pour les projets de recherche et développement.

Investissements et réalisations antérieurs

Les investissements de notre gouvernement ont facilité la mise sur pied de certains projets véritablement innovateurs. Je pense par exemple au Fundy Ocean Research Centre for Energy, qui cherchera des moyens d’exploiter l’énergie des formidables marées de la baie de Fundy.

Le projet de technologie de réseau intelligent de BC Hydro installe de grosses piles dans deux collectivités éloignées. Ces piles fourniront de l’énergie propre à toute la collectivité en cas de panne et elles contribueront à gérer les crêtes de demande en électricité avec moins d’effet sur l’environnement que les technologies classiques comme les génératrices à moteur diesel.

Ces deux projets sont les premiers du genre au Canada, et notre gouvernement est fier d’y participer par l’entremise des investissements du Fonds pour l’énergie propre.

Nous avons adopté une approche dynamique en matière d’investissement dans l’énergie propre pour concilier la satisfaction de nos besoins en énergie avec la nécessité de protéger l’environnement.

Nous continuerons d’adopter des mesures qui accroissent la création d’emploi, la compétitivité, la productivité et la capacité d’innovation du Canada.

Depuis 2006, le gouvernement du Canada a investi plus de 10 milliards de dollars dans les infrastructures vertes, l’efficacité énergétique, les technologies d’énergie propre et la production d’énergie et de carburants plus propres, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de favoriser la durabilité écologique.

Nous continuerons d’appuyer ces programmes dans les années à venir.

Il est temps d’entamer la prochaine phase des programmes d’énergie propre et de lancer, entre autres, notre Initiative écoÉNERGIE sur l’innovation pour protéger l’environnement, créer des emplois et tirer le meilleur parti possible de l’argent des contribuables canadiens.

Prochaine phase du Plan d’action économique du Canada

Comme je l’ai mentionné plus tôt, l’initiative que j’ai annoncée aujourd’hui fait partie de la Prochaine phase du Plan d’action économique du Canada, qui a lancé un certain nombre d’investissements stratégiques dans le domaine de l’énergie propre.

Par exemple, nous avons renouvelé le populaire programme écoÉNERGIE Rénovation – Maisons, qui aide les Canadiens à effectuer leurs propres rénovations résidentielles éconergétiques.

Nous avons investi 40 millions de dollars dans Technologies du développement durable Canada pour la commercialisation des technologies propres.

Et ce n’est pas tout.

Nous injectons également 86 millions de dollars sur deux ans pour instaurer des mesures de réglementation favorisant l’énergie propre et pour améliorer l’efficacité énergétique.

Notre gouvernement accordera plus d’importance à la réglementation comme pierre angulaire de l’approche canadienne en matière de changements climatiques et d’air pur. Cette approche nous permettra d’obtenir de véritables réductions des émissions tout en préservant l’avantage économique du Canada.

Ces investissements sont un élément clé de notre engagement à préparer un avenir d’énergie propre pour le Canada tout en appuyant la création d’emplois et sa croissance.

Conclusion

Mesdames et Messieurs, en donnant aujourd’hui le coup d’envoi à notre Initiative écoÉNERGIE sur l’innovation, nous célébrons un important investissement qui contribuera à créer des emplois et à assurer un avenir énergétique propre pour tous les Canadiens.

Cet investissement ouvrira de nouvelles perspectives aux entreprises d’énergie propre et au milieu de la recherche au Canada.

Nous avons l’objectif ambitieux de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 17 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2020. Nous adoptons les mesures essentielles et nous effectuons les investissements ciblés qui donneront des résultats sur les plans de l’environnement et de l’économie.

À nous seuls, nous ne pourrions pas produire ces résultats. La condition de notre réussite est la collaboration — nous mettrons en commun nos ressources financières et humaines et nous nous concentrerons sur les secteurs clés où nous pouvons réaliser des progrès réels.

Permettez-moi de remercier encore une fois tous les partenaires qui partagent notre vision d’un Canada plus propre et plus prospère.

Merci.