ARCHIVÉE - Le gouvernement du Canada annonce de nouvelles subventions pour les collectivités forestières du Nouveau-Brunswick

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Ressources naturelles Canada
2011/80
Le 6 septembre 2011


FREDERICTON — Le ministre des Ressources naturelles, l’honorable Joe Oliver, a annoncé aujourd’hui des investissements de 6,1 millions de dollars pour soutenir l’économie régionale et favoriser la transformation de l’industrie forestière au Nouveau-Brunswick.

« L’annonce d’aujourd’hui met en évidence des investissements essentiels dans la transformation de l’industrie forestière et confirme à nouveau que la priorité absolue de notre gouvernement demeure l’économie, a déclaré le ministre Oliver. La reprise économique demeurant fragile, nous continuerons de prendre des mesures afin de protéger les emplois existants au Canada et d’en créer de nouveaux, y compris des emplois importants dans le secteur forestier du Nouveau-Brunswick. »
« Grâce à ces investissements, notre gouvernement continue de mettre en œuvre son plan pour soutenir les changements novateurs dans le secteur forestier du Nouveau-Brunswick, a déclaré l’honorable Keith Ashfield, ministre des Pêches et des Océans et ministre responsable de la région du Nouveau-Brunswick. Nos investissements permettent de réduire l’empreinte écologique et améliorent la compétitivité de notre industrie des produits forestiers en aidant les usines à profiter des nouvelles possibilités liées à l’économie de l’énergie propre. »

Le Programme d’écologisation des pâtes et papiers, un programme d’un milliard de dollars, permettra de subventionner trois projets d’amélioration dans deux usines de pâtes et papiers du Nouveau-Brunswick. La performance accrue de ces usines profitera aux municipalités de Nackawic et d’Edmundston, car ces projets les aideront à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, à améliorer leur rendement énergétique et à produire davantage d’énergies renouvelables.

« Il s’agit du deuxième projet à être approuvé pour la société AV Nackawic dans le cadre du Programme d’écologisation des pâtes et papiers, a ajouté le député de Tobique-Mactaquac, Mike Allen. Je suis heureux de constater que notre gouvernement a répondu favorablement aux besoins de cette industrie en créant un programme qui incite les usines de pâtes et papiers à améliorer la durabilité environnementale de leurs opérations. C’est certainement la meilleure façon d’aider ces installations à consolider leur avenir économique à long terme et à maintenir les emplois qui en résultent. »
« L’usine Twin Rivers à Edmundston joue un rôle de première importance dans la santé économique stable de notre milieu, a déclaré l’honorable Bernard Valcourt, ministre d’État pour l’Agence de promotion économique du Canada atlantique. Je me réjouis de voir que notre gouvernement aidera cette usine à devenir plus efficace, et par conséquent, à franchir une étape de plus dans sa progression vers la viabilité à long terme. Ce sont des annonces comme celles-ci qu’il nous faut pour nous aider à relancer l’économie de nos régions de façon durable et à les faire prospérer. »

Combinés, ces projets devraient générer chaque année suffisamment d’énergies renouvelables pour chauffer plus de 280 résidences, en plus d’économiser assez d’énergie pour chauffer 1 100 résidences additionnelles. Aussi, grâce à ces projets, les usines réduiront de près de 2 800 tonnes leur production annuelle de gaz à effet de serre, ce qui équivaut à la quantité d’émissions produites par quelque 760 véhicules.

Les investissements annoncés aujourd’hui s’inscrivent dans la continuité des programmes fédéraux de soutien au secteur forestier, par exemple le Programme Investissements dans la transformation de l’industrie forestière, qui a récemment lancé son deuxième appel de propositions. Le gouvernement continue par ailleurs d’appuyer la transformation de l’ensemble de l’industrie forestière au moyen de La prochaine phase du plan d’action économique du Canada, laquelle prévoit 60 millions de dollars sur un an pour renouveler les programmes axés sur l’innovation et le développement des marchés dans le secteur forestier, y compris un investissement de 25,5 millions de dollars récemment annoncé pour le Programme des technologies transformatrices.

Pour en savoir plus sur le sujet, veuillez consulter le site foretscanada.rncan.gc.ca.


POUR LES DIFFUSEURS :

De passage à Fredericton, le ministre des Ressources naturelles, Joe Oliver, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement Harper investit 6,1 millions de dollars dans le secteur forestier pour appuyer la création et le maintien des emplois ainsi que l’économie du Nouveau-Brunswick.

Les journalistes peuvent s’adresser à :

Julie Di Mambro
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

Ou aux :

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public :
 
Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca

Vous trouverez plus de renseignements au www.rncan.gc.ca/media/index-fra.php dans le précis d’information suivants :

  1. Secteur forestier : le gouvernement du Canada protège l’emploi en favorisant la modernisation et l’innovation