ARCHIVÉE - Le Canada est un partenaire de renommée mondiale en matière d’énergie, d’emploi et d’environnement

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Ressources naturelles Canada

Le 5 mars 2013

CHICAGO – Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Joe Oliver, a prononcé aujourd’hui un discours devant le Chicago Council on Global Affairs au sujet des étroites relations qui existent entre le Canada et les États Unis dans le domaine de l’énergie. Le ministre a parlé du leadership du Canada qui favorise nos intérêts communs en accroissant la protection environnementale et la sécurité énergétique pour stimuler l’emploi, la croissance économique et notre prospérité à long terme.

« Le Canada, de par son importance, sa sécurité, sa fiabilité et sa compétitivité, continuera d’être le plus grand fournisseur des États-Unis, a affirmé M. Oliver. Nos deux pays sont en harmonie dans leurs objectifs liés aux émissions de gaz à effet de serre et dans la priorité donnée à la création d’emploi et à la croissance économique des deux côtés de la frontière. »

Premier fournisseur de pétrole des États-Unis, le Canada y exporte chaque jour, à des prix concurrentiels, 2,7 millions de barils de pétrole brut et de produits pétroliers aux consommateurs et aux raffineries – dont 1 million de barils de pétrole par jour provenant des sables bitumineux canadiens. Ce partenariat stimule les emplois, la prospérité durable et la gérance de l’environnement des deux côtés de nos frontières communes, notamment dans l’État de l’Illinois.

Le Canada envoie actuellement 820 100 barils par jour aux raffineries en Illinois, ce qui signifie que 83 % en moyenne du pétrole produit en Illinois provient du pétrole brut du Canada. Le Canadian Energy Research Institute estime que le lancement de nouveaux projets de sables bitumineux créera plus d’emplois en Illinois que dans tout autre État, soit 570 000 années personnes employées dans cet État au cours des 25 prochaines années et ce, dans divers secteurs, dont la construction et la fabrication.

De 2005 à 2010, l’économie du Canada a pris un essor et pourtant les émissions de GES ont diminué. En 2010, les sables bitumineux produisaient 0,1 % des émissions de GES de la planète – soit un millième seulement – ce qui représente moins de la moitié des émissions provenant des centrales au charbon en Illinois. Le secteur a réduit les émissions de GES par unité de 26 % au cours des deux dernières décennies, et ce travail se poursuit.

« Le plan du Canada sur l’exploitation responsable de nos abondantes ressources naturelles comprend l’intention que nous avons annoncée d’être l’un des premiers grands fournisseurs des États-Unis à imposer des règlements sur les émissions de GES dans notre secteur pétrolier et gazier, a déclaré M. Oliver. L’approbation du projet Keystone XL remplacerait le pétrole importé du Venezuela et du Moyen Orient par un approvisionnement stable et améliorerait la sécurité énergétique de l’Amérique du Nord.

Le Canada a déjà instauré de nouveaux règlements sur les GES, qui réduisent sensiblement les émissions des centrales au charbon, des voitures et camions légers et des véhicules lourds. Le Canada est devenu le premier pays au monde qui interdise l’exploitation de nouvelles usines au charbon utilisant des technologies classiques et qui mette en place des règlements sur les GES en sorte que les véhicules construits en 2025 produisent presque 50 % moins d’émissions de GES et consomment jusqu’à 50 % moins de carburant que les modèles sortis en 2008.

« Le Canada continuera d’exploiter ses ressources naturelles pour l’exportation aux États-Unis et aux régions en essor dans le monde, tout en veillant à ce que l’environnement soit protégé », a ajouté M. Oliver.

Au début de la journée, le ministre a également visité le centre de formation du syndicat des tuyauteurs à Mokena, en Illinois, où il a rencontré des travailleurs qui profitent directement de l’exploitation des sables bitumineux du Canada.

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

David Provencher
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles du Canada
613-996-2007

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public : 

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HNE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca