ARCHIVÉE - Miser sur le Canada comme fournisseur stable et sûr de gaz naturel liquéfié

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Le 19 septembre 2013
CALGARY — Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Joe Oliver, a prononcé aujourd’hui une allocution d’ouverture au Forum canadien sur l’exportation de GNL. Devant un auditoire international, M. Oliver a parlé du potentiel du Canada comme producteur sûr et responsable de gaz naturel liquéfié (GNL) et souligné combien il était important pour le Canada de diversifier ses marchés de l’énergie. « Le plan canadien de Développement responsable des ressources contribue à rehausser la réputation du Canada en tant que producteur d’énergie sûr, stable et écoresponsable, a dit le ministre. Le Canada, cinquième producteur mondial de gaz naturel, est en position éminemment favorable pour tirer parti de la possibilité d’alimenter les marchés de l’énergie internationaux. Le plan canadien de Développement responsable des ressources institue un échéancier fixe pour l’examen des projets et mobilise la population canadienne en faveur de nouvelles mesures de protection de l’environnement afin de préserver et de rehausser la réputation du Canada. En outre, notre pays représente un fournisseur stable et sûr pour les pays qui sentent le besoin de diversifier leurs sources d’approvisionnement. Ce mois-ci, le Forum économique mondial, pour la sixième année consécutive, a présenté le système financier canadien comme le plus sûr et le plus solide dans le monde. De son côté, l’Organisation de coopération et de développement économiques a révisé ses prévisions de croissance économique et estime que le Canada viendra en tête du G7 à ce chapitre en 2013. De son côté, l’Agence internationale de l’énergie prévoit que d’ici 2035 la demande en énergie augmentera de plus de 35 % dans le monde. Or, il y a grande complémentarité entre la nécessité pour le Canada de diversifier ses exportations énergétiques et les besoins en ressources énergétiques des pays de l’Asie-Pacifique. « La totalité de nos exportations de gaz naturel vont aux États-Unis, un pays dont la demande de gaz naturel canadien va diminuer à l’avenir », a souligné M. Oliver. Il nous faut donc gagner de nouveaux marchés dans des pays qui ont grand besoin d’énergie et générer ainsi des recettes essentielles à nos programmes sociaux tels que les soins de santé et l’éducation. » Le Conference board du Canada estime que la production de gaz naturel au pays fera en sorte que 576 millions de dollars seront injectés dans notre économie pendant la période 2012-2035. Le Forum canadien sur l’exportation de GNL réunit les grands partenaires du domaine de l’énergie – chefs de l’industrie transnationale, responsables gouvernementaux, représentants des communautés autochtones, acheteurs d’Asie et d’Europe, exportateurs et investisseurs. En mettant en commun des pratiques exemplaires, les participants se proposent d’adopter des stratégies de promotion des projets liés au GNL au Canada afin de créer des emplois et de générer la croissance économique et la prospérité à long terme.
Les journalistes peuvent s’adresser à : 

David Provencher
Press Secretary
Office of Canada's Minister of Natural Resources
613-996-2007

Or:

Media Relations
Natural Resources Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public : 

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter : @RNCan (https://twitter.com/rncan)

Les communiqués de presse et les documents d’information de RNCan sont diffusés à l’adresse www.rncan.gc.ca/media.