ARCHIVÉE - Visite réussie du ministre Oliver à Kitimat

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Le 23 juillet 2013

KITIMAT (C.-B.) — Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Joe Oliver, a conclu aujourd’hui une visite réussie à Kitimat, en Colombie-Britannique, où il a été l’hôte de la Première Nation Haisla. Il y a discuté des possibilités d’accroître la participation des Premières Nations à l’exploitation des ressources et, sous la conduite du conseiller en chef Ellis Ross, a visité le chenal marin de Douglas.

« C’est un privilège d’avoir été invité par la Nation Haisla à découvrir ses perspectives et ses appréhensions et à discuter de nos projets et initiatives en vue du Développement responsable des ressources et de la protection de l’environnement, a dit M. Oliver. La mise en valeur des ressources ouvre de formidables perspectives pour une Première Nation comme les Haisla. De son côté, notre gouvernement a été très clair : les ressources ne seront exploitées que là où cela pourra se faire sans nuire à l’environnement. »

Les ressources naturelles emploient 31 000 Autochtones au Canada et des milliers d’autres trouveront à s’y employer. Elles représentent près de 100 000 emplois en Colombie-Britannique et 13 % de son économie, et génèrent des milliards de dollars pour le financement de programmes sociaux essentiels comme les soins de santé, le logement et l’éducation.

Parmi les mesures introduites par le gouvernement Harper pour améliorer la sécurité du transport des ressources naturelles on compte la création d’un groupe d’experts chargé d’examiner le régime de sécurité des pétroliers et de proposer les moyens de le rendre encore plus sûr. Ceci s’ajoute aux exigences actuelles, dont la double coque pour les navires, et le remorquage et le pilotage dans les eaux difficiles par des capitaines et des pilotes d’expérience et connaissant bien le secteur.

Le ministre a aussi rappelé l’annonce, le 19 mars à Terrace, en Colombie-Britannique, de la nomination de M. Douglas Eyford au poste de représentant fédéral spécial pour l’infrastructure énergétique de la côte Ouest. M. Eyford, qui rend compte directement au premier ministre, travaille avec les collectivités autochtones pour qu’elles puissent s’associer à la mise en valeur des ressources énergétiques et à la protection de l’environnement.

« L’exploitation responsable des ressources peut offrir d’importantes perspective aux peuples autochtones, a souligné M. Oliver. Le gouvernement mettra tout en œuvre pour que les Autochtones puissent eux aussi bénéficier de la mise en valeur des ressources énergétiques dans les années qui viennent, et il veillera en même temps à ce que les projets se réalisent dans le plus grand souci de la sécurité et de la protection de l’environnement. »

« La diversification de nos marchés de l’énergie par des voies sûres et responsables constitue une priorité du gouvernement du Canada, a encore dit le ministre. Notre industrie de l’énergie doit demeurer concurrentielle afin que les collectivités canadiennes continuent à bénéficier des vastes ressources naturelles de notre pays. »

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

David Provencher
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles du Canada
613-996-2007

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public : 

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter : @RNCan  (http://twitter.com/rncan)