Le leadership du gouvernement du Canada mis en lumière au Congrès géospatial international

Ressources naturelles Canada

Le 14 mai 2012

QUÉBEC — L’honorable Joe Oliver, ministre des Ressources naturelles, a souligné aujourd’hui le leadership du Canada dans le domaine de la géomatique lors d’une conférence qu’il a donnée au Congrès géospatial international à Québec. L’influence de la science géomatique se fait sentir au Canada et partout dans le monde car on l’applique de plus en plus dans tous les secteurs de notre économie.

« L’importance de la géomatique dans le quotidien des Canadiens va croissant, a dit le ministre Oliver. Qu’il s’agisse du GPS dans nos voitures ou de l’utilisation de l’imagerie satellite pour mieux se prémunir contre les risques naturels, la technologie géomatique est partout présente, et le Canada est reconnu pour en être à l’avant-garde. »

Les systèmes d’information géographique (SIG), qui sont par exemple à la base des systèmes de localisation GPS, ont été inventés au Canada dans les années 60. Ce sont des scientifiques canadiens qui ont créé le mot « géomatique ». En 2011, le gouvernement du Canada a mis de côté 30 millions de dollars sur cinq ans pour renouveler le prestigieux programme de géomatique de Ressources naturelles Canada, GéoConnexions. Au cours des dix dernières années, cette initiative de financement nationale a mené à la création de l’Infrastructure canadienne de données géospatiales (ICDG), qui a permis de mettre sur le Web l’information et les données géospatiales du Canada et qui a été saluée dans le monde.

Le ministre Oliver a profité de l’occasion pour annoncer la dernière série d’accords de contribution passés dans le cadre de GéoConnexions, des investissements totalisant 1,6 million de dollars sur trois ans. Ce financement permettra au Canada de demeurer en tête dans les domaines en plein essor de la géomatique et de l’observation du globe terrestre.

« L’information géospatiale aide les gouvernements à optimiser la prise de décision au sujet de l’emplacement, des avantages et des aspects environnementaux de grands projets comme les pipelines, les centrales hydroélectriques et les parcs nationaux, elle aide à en dégager un tableau précis pour le bénéfice de tous les intéressés, a souligné le ministre. À l’heure actuelle, le secteur de l’énergie et le secteur des ressources naturelles sont les moteurs de la croissance économique d’un bout à l’autre du pays, et le gouvernement du Canada applique la géomatique aux grands projets de développement économique. »

Le Canada fait aussi figure de leader dans le monde au chapitre de l’information ouverte. Les données du gouvernement du Canada, qui font l’objet de téléchargements par plus de 11 millions d’utilisateurs chaque année, sont mises gratuitement à la disposition du public et sont accessibles de partout à l’adresse www.donnees.gc.ca.

Le Congrès géospatial international, l’un des plus grands forums des sciences géospatiales, attire plus de 700 spécialistes du domaine, canadiens et étrangers.

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

Patricia Best
Directrice des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

ou aux :

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public : 

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HNE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca

Les communiqués et les précis d’information de RNCan sont diffusés à l’adresse

  1. La géomatique à l'oeuvre