ARCHIVÉE - Le ministre Oliver, de passage à Vancouver, fait valoir les rigoureux dispositifs de sécurité maritime et pipelinière du Canada

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Le 7 septembre 2012

VANCOUVER — L'honorable Joe Oliver, ministre des Ressources naturelles, dans un discours prononcé aujourd’hui, a vanté les rigoureux dispositifs de sécurité maritime et pipelinière du Canada. Le ministre visitait les installations de l’administration portuaire Port Metro Vancouver, laquelle est respectée dans le monde pour la sécurité de ses opérations et son souci de l’environnement.

« Au cours des cinq dernières années, plus de 1 300 navires citernes sont passés par les installations portuaires de Port Metro Vancouver, générant des milliards de dollars en activité économique, a dit le ministre Oliver. Devant ce trafic maritime élevé, notre fiche de sécurité est exemplaire. Ceci s’explique en grande partie par les pratiques suivies par Port Metro Vancouver. On a là aussi la démonstration de la robustesse du régime de sécurité du transport maritime du Canada. »

Le gouvernement fédéral a institué une réglementation rigoureuse de la sécurité du transport maritime en eaux canadiennes. Dans les zones de pilotage obligatoire, par exemple, le soin d’amener les grands navires commerciaux à destination est confié à des pilotes de haute compétence et connaissant parfaitement les voies navigables locales.

Le même souci rigoureux de sécurité est appliqué aux pipelines terrestres. L’Office national de l’énergie, organisme de réglementation indépendant, examine et vérifie les programmes de sécurité des exploitants de pipelines, inspecte les canalisations et peut ordonner l’adoption de mesures de sécurité supplémentaires.

« Si grande soit la détermination du gouvernement d’accroître la prospérité de notre pays, il reste que la santé et la sécurité de la population et la protection de l’environnement sont des priorités incontournables, a dit le ministre Oliver. Autrement dit, nos ressources ne seront pas mises en valeur à moins que cela puisse se faire de façon sécuritaire et responsable. »

Le plan de Développement responsable des ressources du gouvernement Harper offre de nouveaux éléments de sécurité pour le transport par voie maritime et par pipeline. Des fonds y sont prévus pour renforcer les mesures de sécurité visant les navires citernes en eaux canadiennes, comme des navires à double coque et des instruments de navigation améliorés.

Le plan renforce aussi la sécurité des pipelines en augmentant de moitié le nombre annuel des inspections des oléoducs et en doublant les vérifications annuelles destinées à repérer à temps les défauts éventuels et à prévenir les accidents. De plus, de nouvelles amendes y sont prévues pour les entreprises qui enfreindraient les lois relatives à l’environnement.

Le plan de Développement responsable des ressources du gouvernement Harper permettra au Canada de tirer parti de la demande mondiale de ressources tout en renforçant des régimes de sécurité et de protection de l’environnement.

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

Carly Wolff
Directrice des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

ou aux :

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public : 

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca

Les documents d’information suivant sont fournis à :

  1. La sécurité des pipelines au Canada
  2. La sécurité maritime au Canada