Déclaration commune du Canada et de la République de Pologne sur la coopération énergétique

Le 14 mai 2012

Le Canada et la Pologne confirment leur intérêt commun à améliorer leur sécurité énergétique et leur durabilité environnementale, ainsi qu’à développer davantage leurs économies. Les deux pays cherchent à diversifier leurs sources d’énergie et à accroître leur efficacité énergétique dans le but de régler leurs difficultés en matière de sécurité énergétique et d’environnement.

Afin de s’aider mutuellement à promouvoir leurs intérêts communs, le Canada et la Pologne continueront leur dialogue sur l’énergie de façon bilatérale et dans le contexte des organisations internationales dont ils sont tous deux membres. De plus, ils encouragent la coopération commerciale accrue entre les sociétés intéressées dans le secteur de l’énergie.

En particulier, le Canada et la Pologne estiment que les domaines suivants présentent un grand potentiel pour l’amélioration du dialogue et de la coopération, et saisiront toutes les occasions appropriées en vue de réaliser ce potentiel.

Sources de nouveau pétrole et de nouveaux gaz

Le gaz et le pétrole de schiste émergent actuellement en tant qu’importantes nouvelles sources d’énergie au Canada. La Pologne possède également des ressources considérables de gaz de schiste. Selon des estimations préliminaires, il y aurait également des réserves de nouveau pétrole en Pologne. Les organismes de réglementation canadiens et polonais continuent de se communiquer de l’information sur la sécurité et les cadres de réglementation appropriés relatifs aux ressources non conventionnelles. Le Canada et la Pologne partagent l’opinion selon laquelle le développement du gaz de schiste peut être effectué de façon sécuritaire et sans conséquence grave sur l’environnement, et ce, tout en ayant d’importantes retombées pour l’économie et l’emploi. La Pologne et le Canada continueront leur dialogue en vue d’atteindre cet objectif.

Réglementation juste, non discriminatoire et fondée sur des données scientifiques

Le Canada et la Pologne estiment que les politiques réglementaires devraient être ouvertes et transparentes, être fondées sur des données scientifiques et respecter les autorités juridictionnelles et les accords internationaux. Les deux pays appuient l’objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre et ne s’opposent pas au principe d’appliquer aux carburants de transport une norme de teneur faible en carbone. Ils travailleront de concert pour veiller à ce que toute mesure réglementaire soit juste, non discriminatoire et fondée sur des données scientifiques fiables.

Technologies peu polluantes

Le Canada et la Pologne appuient tous deux les technologies peu polluantes, comme des projets de démonstration de capture et stockage du CO2 (CSC) de grande envergure ayant pour but de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Ils continueront de collaborer dans ce domaine dans le contexte de partenariats multilatéraux, comme le Forum sur le leadership en matière de séquestration du carbone. Ils veilleront à ce que les connaissances acquises et les leçons tirées de ces projets de démonstration soient partagées et qu’elles contribuent à l’accélération de la mise en œuvre des mesures de CSC à l’échelle mondiale.

Énergie nucléaire

Le Canada et la Pologne croient que l’énergie nucléaire peut apporter une contribution à la sécurité énergétique et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre lorsqu’elle est gérée et réglementée de façon rigoureuse et efficace, de manière à veiller à la sécurité et à la fiabilité de cette source d’énergie ainsi qu’à la protection du public et de l’environnement.

Le Canada possède une expertise de calibre mondial en matière d’énergie nucléaire, et sa propre technologie nucléaire, CANDU, est utilisée de façon sûre et sécuritaire depuis de nombreuses années au Canada et dans plusieurs autres pays. Les ressources d’uranium de grande qualité et à moindre coût du Canada se classent au troisième rang mondial en importance et constituent une source sûre et fiable d’uranium pour la production d’énergie nucléaire.

La Pologne souhaite ouvrir sa première centrale nucléaire d’ici 2023, puis augmenter davantage sa capacité nucléaire pour 2030.

Le Canada et la Pologne poursuivront leur dialogue dans ce domaine de façon bilatérale et multilatérale, et encourageront les échanges scientifiques, techniques et commerciaux afin de promouvoir le développement sécuritaire et durable de l’énergie nucléaire.

Efficacité énergétique, compteurs intelligents et réseaux intelligents

Le Canada et la Pologne reconnaissent l’importance de l’efficacité énergétique pour aborder les nombreux enjeux liés au développement économique, à la sécurité énergétique et à l’atténuation du changement climatique. Ils réaffirment leurs engagements actuels visant à améliorer l’intensité énergétique de leurs économies respectives.

La conception et le déploiement de compteurs et de réseaux intelligents progressent au Canada; ces deux innovations font également partie de la politique de la Pologne. Les compteurs et les réseaux intelligents jouent un rôle important dans la gestion prédictive axée sur la demande et facilitent l’intégration de la production décentralisée, augmentant ainsi la souplesse générale du système électrique. Le Canada et la Pologne continueront d’apprendre de l’expérience de l’autre et d’encourager la coopération technique accrue, lorsqu’approprié.

Énergie renouvelable

Le Canada et la Pologne réalisent tous deux leur potentiel en matière d’énergie renouvelable, particulièrement en ce qui concerne la bioénergie. Toutefois, ils reconnaissent qu’ils peuvent en faire plus à cet égard, notamment en développant d’autres sources d’énergie renouvelable, comme l’énergie éolienne ou solaire. Le Canada et la Pologne ont appuyé l’importante croissance de l’énergie éolienne dans leur pays au cours des dix dernières années. Le Canada se classe maintenant au 9e rang des plus importants producteurs d’énergie éolienne du monde, et la Pologne continue d’émerger en tant que marché prometteur dans ce domaine en Europe centrale. Le Canada et la Pologne continueront à partager leurs expériences et à bénéficier de l’expertise de l’autre en matière d’énergie renouvelable.