L’honorable Joe Oliver, ministre des Ressources naturelles, répond aux groupes écologistes

Ressources naturelles Canada

Le 7 mai 2012

OTTAWA — L’honorable Joe Oliver, ministre des Ressources naturelles, a fait la déclaration suivante aujourd’hui en réponse à une campagne de désinformation menée par des groupes écologistes :

« Aujourd’hui, encore une fois, l’opposition officielle et certains organismes environnementaux se sont prononcés contre l’emploi, la croissance économique et la prospérité.

Néanmoins, notre gouvernement demeure déterminé à faire adopter le projet de loi sur l’exécution du budget et en particulier le plan pour un Développement responsable des ressources. Il s’agit d’un projet de loi important pour l’avenir de notre pays. La mise en valeur responsable et efficiente des ressources naturelles produira des retombées économiques colossales pour les Canadiens. Plus de 500 grands projets d’exploitation des ressources, d’une valeur de 500 milliards de dollars, devraient être lancés au cours des dix prochaines années. Ces projets créeront des centaines de milliers d’emplois de haute qualité et généreront une forte croissance économique par tout le Canada.

Je tiens à réitérer que le plan du gouvernement pour un Développement responsable des ressources sera examiné dans son intégralité, au cours des prochaines semaines, par un sous-comité parlementaire dans un cadre ouvert et démocratique. L’examen sera public, et des témoins représentant tous les points de vue y participeront. La composition du comité sera déterminée par les whips de tous les partis, de sorte que ces importants changements pourront être étudiés par les porte-parole compétents.

Depuis des mois, j’encourage mes concitoyens à discuter de cette importante question. Leurs voix – et non seulement les voix généreusement financées des groupements organisés – ont été et seront entendues.

Nous avons besoin de cette loi urgemment. L’économie mondiale offre d’immenses possibilités mais elle présente aussi des défis de taille. Nous devons dès aujourd’hui faire des choix judicieux pour assurer la prospérité et la sécurité des Canadiens pour les générations à venir.

La planète ne va pas arrêter de tourner pendant que le Canada débat sans fin les mérites de l’exploitation des ressources et laisse se perdre son héritage. Il existe des possibilités extraordinaires dans toutes les régions du pays : le gaz naturel en Colombie-Britannique, le pétrole et les minéraux dans les Prairies, le cercle de feu en Ontario, le Plan Nord au Québec, l’hydroélectricité et le pétrole et le Gaz au Canada atlantique, et l’exploitation minière dans le Nord canadien.

Le secteur des ressources naturelles du Canada procure des emplois à plus de 750 000 Canadiens. Les mines et l’énergie représentent plus de 10 % d’une économie canadienne qui s’élève à 1,5 billion de dollars et elles comptent pour plus de 40 % de nos exportations.

À elle seule, la mise en valeur des sables bitumineux représente près de 400 000 emplois directs et indirects, dans les métiers spécialisés, le secteur manufacturier, les emplois de bureau, le secteur financier, partout au pays.

Selon le Canadian Energy Research Institute, les projets de construction de pipelines et les augmentations prévues de la production pétrolière soutiendront en moyenne 700 000 emplois par année au Canada au cours des 25 prochaines années, injecteront jusqu’à 3,3 billions de dollars dans l’économie canadienne et rapporteront des centaines de milliards de dollars à l’État pour financer des programmes sociaux essentiels.

Les marchés émergents, reconnus pour leur dynamisme, démontrent un incroyable appétit pour nos ressources, ressources que nous avons en abondance. Notre gouvernement est déterminé à avoir accès à ces marchés. Le développement responsable des ressources assurera la réalisation en temps utile d’examens de projets efficients et efficaces, établira un climat de confiance et encouragera l’investissement, tout en renforçant l’application de nos normes environnementales de classe mondiale.

Le plan pour un Développement responsable des ressources va moderniser les examens réglementaires des grands projets d’exploitation des ressources naturelles et éliminer les chevauchements inutiles avec les provinces tout en favorisant des consultations significatives auprès des Autochtones. Ce plan prévoit aussi l’investissement de 165 millions de dollars pour renforcer les mesures de protection de l’environnement, entre autres la sécurité des pétroliers et des pipelines, et pour la première fois l’application des conditions liées aux évaluations environnementales en vertu de la Loi sur l’évaluation environnementale, en plus de durcir l’application des conditions imposées par l’Office national de l’énergie pour les nouveaux projets de pipelines, ce qui comprend des sanctions pécuniaires pouvant atteindre 400 000 $ pour les infractions. Voilà les faits.

Le Canada est réputé pour la rigueur de ses normes environnementales, et celles-ci seront encore améliorées. Nous devons toutefois saisir les occasions qui se présentent sur le marché mondial afin d’assurer la prospérité de nos générations futures. »

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

Patricia Best
Directrice des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

ou aux :

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public : 

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca