ARCHIVÉE - Le gouvernement Harper a à cœur l’exploitation responsable des ressources

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Ressources naturelles Canada

Le 5 avril 2012

THUNDER BAY – Aujourd’hui dans un discours à la Chambre de commerce de Thunder Bay, l’honorable Joe Oliver, ministre des Ressources naturelles, a souligné la volonté du gouvernement Harper de soutenir l’emploi et la croissance économique en simplifiant le processus d’examen des grands projets économiques.

« Le gouvernement Harper se concentre sur les emplois, la croissance et la prospérité à long terme, a affirmé M. Oliver. Actuellement, les grands projets économiques au Canada sont retardés longuement, de manière imprévisible et parfois indéfiniment, à cause d’un processus d’approbation inutilement complexe et redondant. La rationalisation du processus dans le cas de ces grands projets se traduira par la création de bons emplois, spécialisés et bien rémunérés. »

Le Plan d’action économique de 2012 établira des échéances fixes pour l’examen des projets et leur évaluation :

  • Commissions d’examen – 24 mois
  • Audiences de l’Office national de l’énergie – 18 mois
  • Évaluations environnementales standards – 12 mois.

« Notre gouvernement reconnaît que le système actuel a besoin d’être entièrement remanié, a dit le ministre. Nous adopterons des mesures législatives qui apporteront des améliorations à l’ensemble du système pour atteindre notre objectif de faire un seul examen par projet, avec une échéance clairement définie. »

Les marchés émergents du monde entier ont donné au Canada une extraordinaire occasion d’exploiter ses abondantes ressources naturelles de manière responsable, dans l’intérêt de tous les Canadiens. En 2010, le secteur des ressources naturelles employait plus de 760 000 travailleurs dans toutes les régions du pays. Pour les 10 prochaines années, plus de 500 grands projets économiques, qui représentent 500 milliards de dollars en nouveaux investissements, sont prévus au Canada.

Selon Robert Blakely, directeur des Affaires canadiennes des Syndicats des métiers de la construction du Canada :

« Ce budget met en valeur plusieurs initiatives de développement de la main-d’œuvre que nous appuyons. Les gens de métier spécialisés qui vont travailler tous les jours sur de grands projets d’énergie devraient bénéficier de la rationalisation du processus de réglementation. Pour la planification des effectifs et la formation des apprentis, une feuille de route comme celle-là est inestimable. Nous appuyons un système juste et strict pour l’environnement — nous appuyons aussi un système qui a du bon sens au point de vue économique pour les travailleurs et l’industrie. »

(Communiqué du 29 mars 2012)

Le Plan d’action économique de 2012 propose de rationaliser le processus d’examen des grands projets économiques, de soutenir la consultation des Autochtones et de renforcer la sécurité des pipelines et des voies maritimes pour le transport des ressources. Il propose aussi des investissements qui totalisent 165 millions de dollars sur deux ans pour l’exploitation responsable des ressources, de manière à créer des emplois tout en protégeant l’environnement.

Pierre Gratton, président-directeur général de l’Association minière du Canada (AMC), a également donné son aval au Plan d’action économique en déclarant que

« les réformes législatives annoncées […] promettent de moderniser les processus d’évaluation environnementale et de délivrance de permis, ce qui aura pour effet d’accélérer l’accroissement des investissements et des emplois et de renforcer la compétitivité et la position du Canada sur le marché mondial comme superpuissance minière. »

(Communiqué du 29 mars 2012)

Le ministre Oliver a profité de son passage à Thunder Bay pour visiter les installations d’Actlabs, laboratoire de grande qualité qui offre ses services à l’industrie minérale. Actlabs analyse des échantillons d’origines diverses, y compris de la chromite provenant de la région appelée Cercle de feu et de l’or découvert dans des travaux de prospection en cours dans le nord-ouest de l’Ontario.

Le ministre rencontrera des dirigeants d’entreprises locaux et tiendra une table ronde avec des représentants de l’industrie minière pour discuter des questions concernant l’industrie minière locale. Il rencontrera également des représentants de la firme Bending Lake Iron Group Limited, qui a son siège à Thunder Bay, et des représentants de la firme AIWAN Investment Corporation, qui sont en visite de la Chine.

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

Patricia Best
Directrice des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public : 

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca