ARCHIVÉE - Le ministre Oliver fait la promotion de l’emploi, de la croissance et de la prospérité en Colombie-Britannique

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Ressources naturelles Canada

Le 21 mars 2012

VANCOUVER — L’honorable Joe Oliver, ministre des Ressources naturelles, était aujourd’hui à la Chambre de commerce de Vancouver afin de discuter des avantages de l’exploitation responsable des ressources naturelles du Canada sur les plans de l’emploi et de la croissance économique.

Le ministre Oliver a souligné l’importance d’exploiter nos ressources de façon responsable afin de continuer d’attirer dans ce secteur les investissements qui permettront de déployer tout le potentiel des vastes ressources naturelles du pays pour stimuler la création d’emplois et la croissance.

« Une foule de nouvelles possibilités s’offrent au Canada dans le monde pour tirer parti du potentiel que lui offrent ses ressources naturelles, a-t-il déclaré. L’exploitation responsable et à point nommé de nos ressources naturelles en Colombie-Britannique et dans toutes les régions du Canada profitera aux Canadiens, car elle assurera la création d’emplois, la croissance et les revenus nécessaires pour soutenir des programmes importants comme la santé, l’éducation et les régimes de retraite. »
« D’une valeur de plus de 41 milliards de dollars en 2010, la production minérale canadienne a contribué pour 18 milliards de dollars à notre excédent commercial, a dit le ministre Oliver. Pour le Canada, la Colombie-Britannique et Vancouver – l’une des capitales du monde minier –, voilà une formidable possibilité à exploiter tant sur le plan de l’exportation que pour le fait de participer à la mise en valeur des ressources minérales dans les marchés asiatiques en plein essor. »

En 2010, les ressources naturelles représentaient environ 10 % du produit intérieur brut de la Colombie-Britannique et, l’an dernier, plus de 5 % des emplois.

M. Oliver a souligné le travail important qu’accomplit le gouvernement du Canada pour réformer la réglementation et favoriser la prospérité et la sécurité énergétiques.

« La modernisation de la réglementation est une grande priorité pour notre gouvernement, a affirmé le ministre. Il nous faut un système de réglementation fonctionnel, qui nous assure un avantage concurrentiel. « Nous devons reconnaître que le rapport des forces économiques dans le monde est en train de changer et nous devons absolument nous adapter à ces changements. De nouvelles économies émergent rapidement et veulent se procurer notre énergie, nos minéraux et nos produits forestiers. Mais la concurrence est très vive dans le monde. Notre pays demeure certes attrayant pour les investisseurs, mais nous pouvons faire mieux, a-t-il ajouté. Notre gouvernement est déterminé à faire en sorte que le Canada puisse attirer les nouveaux investissements dont il a besoin pour exploiter ses ressources naturelles et bâtir les infrastructures qui lui permettront d’acheminer ces ressources aux nouveaux marchés, lesquels contribueront à assurer la prospérité future des Canadiens partout au pays. »

Lors de son passage à Vancouver, le ministre Oliver a rencontré le chef de la Première nation Westbank, Robert Louie, pour discuter des enjeux et des possibilités liés à la mise en valeur des ressources naturelles. Il a aussi visité le terminal Neptune, dernier point d’embarquement au Canada pour la potasse, le charbon sidérurgique et l'huile de canola de l’Ouest canadien destinés aux marchés mondiaux. Le ministre a en outre visité les installations de Westport Innovations inc., un leader mondial en carburants de remplacement et en technologies à faibles taux d’émission qui permettent aux moteurs de fonctionner au moyen de carburants à combustion propre comme le gaz naturel comprimé ou liquéfié, l’hydrogène et les biocarburants tels les gaz d’enfouissement.

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

Patricia Best
Directrice des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

ou aux :

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public : 
Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE Téléphone : 613-995-0947 Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397 Courriel : questions@rncan.gc.ca