ARCHIVÉE - Réponse des gouvernements du Canada et de Terre-Neuve-Labrador au rapport de la Commission d’examen conjoint sur le Projet d’aménagement hydroélectrique du Bas-Churchill

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Le 15 mars 2012

Ottawa — Les gouvernements du Canada et de Terre-Neuve-Labrador ont rendu publiques aujourd’hui leurs réponses au rapport de la Commission d’examen conjoint sur le Projet d’aménagement hydroélectrique du Bas-Churchill près de Happy Valley-Goose Bay, au Labrador.

« Cette décision marque un pas important vers la réalisation du plein potentiel de l’un des projets d’énergie propre les plus ambitieux en Amérique du Nord, a déclaré le ministre régional de Terre-Neuve-et-Labrador et ministre des Affaires intergouvernementales, l’honorable Peter Penashue. Ce projet apportera d’innombrables avantages économiques à notre province déjà florissante, à la Nouvelle-Écosse et à l’ensemble du Canada. »

« Le rapport issu du processus d’évaluation environnementale représente une autre étape importante et un grand pas en avant vers la sanction finale à donner au projet de Muskrat Falls, a déclaré l’honorable Jerome Kennedy, ministre des Ressources naturelles au sein du gouvernement de Terre-Neuve-Labrador. La réalisation du projet hydroélectrique de Muskrat Falls apportera d’innombrables bénéfices à notre province, dont le plus important sera une alimentation en électricité fiable et à plus bas prix pour satisfaire à la demande croissante. Nous serons heureux de poursuivre le travail avec le gouvernement fédéral en vue de conclure les détails d’une garantie d’emprunt, laquelle représente un très solide vote de confiance à l’égard de ce projet d’énergie renouvelable. »

« Notre gouvernement appuie pleinement le développement du Bas-Churchill, a déclaré l’honorable Joe Oliver, ministre fédéral des Ressources naturelles. Ce projet contribuera à la création d’emplois, à la prospérité à long terme du Canada atlantique et à une réduction importante des émissions de gaz à effet de serre. » 

La Commission d’examen conjoint a été mandatée en 2009 pour diriger un examen des impacts environnementaux et des retombées économiques du Projet et pour entendre les commentaires du public. Elle a conclu que le Projet contribuerait à la sécurité énergétique et à l’emploi et qu’il comporte des avantages économiques et écologiques. Par contre, elle a aussi conclu qu’il aurait plusieurs répercussions néfastes importantes sur l’environnement.

Après avoir soupesé les avantages, effets, risques et incertitudes signalés, les gouvernements ont conclu que le Projet était justifié sur les plans économique et environnemental. Dans leurs réponses respectives aux recommandations de la Commission d’examen conjoint, ils se sont engagés à veiller à ce que des mesures d’atténuation soient prises pour réduire les impacts environnementaux signalés par la Commission.

Le gouvernement du Canada enclenchera maintenant les procédures requises pour la délivrance des autorisations  que doivent fournir Pêches et Océans Canada et Transports Canada. Le gouvernement du Canada poursuit par ailleurs la mise en œuvre du Protocole d’entente visant une garantie d’emprunt pour le projet qui comprend la centrale de Muskrat Falls, la ligne de transport reliant Muskrat Falls à la centrale existante de Churchill Falls, le lien entre le Labrador et l’île de Terre-Neuve et le lien vers les Maritimes.

La réponse du gouvernement du Canada au rapport de la Commission d’examen conjoint se trouve dans le site Web de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale, à l’adresse suivante :  http://www.ceaa-acee.gc.ca/050/document-fra.cfm?document=54772

Les réponses du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador aux recommandations du rapport de la Commission d’examen conjoint se trouve à l’adresse : http://www.gov.nl.ca/env

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

Patricia Best
Directrice des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Gouvernement du Canada
Ottawa
613-996-2007 

ou aux :

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

ou aux :

Heather Maclean
Directrice des communications
Ministère des Ressources naturelles
Gouvernement de Terre-Neuve- Labrador
St. John’s
709-729-5282, 697-4137
heathermaclean@gov.nl.ca

Renseignements pour le grand public : 

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
Téléphone : 613-995-0947
TTY: 613-996-4397
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca