ARCHIVÉE - Le ministre Oliver souligne l'avantage énergétique du Canada dans le cadre d’une conférence scientifique internationale

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Ressources naturelles Canada
2011/91
Le 26 septembre 2011


TORONTO L’honorable Joe Oliver, ministre des Ressources naturelles, a parlé de l’avantage énergétique du Canada dans un discours qu’il a adressé aujourd’hui à des universitaires, à des chercheurs et à des décideurs participant à la 14e réunion thématique internationale sur la thermohydraulique des réacteurs nucléaires (NURETH-14).

« Grâce à ses solides fondamentaux économiques, le Canada a pu mieux surmonter la récession mondiale que la plupart des pays et en sortir plus fort que les autres pays du G7 étant donné que 600 000 nouveaux emplois y ont été créés depuis juillet 2009, a déclaré le ministre. Cependant, aucun pays ne peut fermer les yeux sur la fragilité actuelle de l’économie mondiale et il est impératif que nous misions sur nos forces et nos avantages économiques pour assurer notre prospérité. »

« Le secteur des ressources naturelles et l’émergence du Canada à titre de superpuissance énergétique mondiale contribuent fortement à sa vigueur économique, a poursuivi le ministre Oliver. Le Canada a la chance d’avoir des ressources énergétiques abondantes et variées. En fait, l’énergie représente environ 7 % du produit intérieur brut (PIB) et crée des centaines de milliers d’emplois directs et indirects dans tout le pays. Voilà pourquoi le gouvernement appuie fermement la construction de l’oléoduc Keystone XL car celui-ci permettra d’accroître la mise en valeur des sables bitumineux, qui favorisera la création de plus de 140 000 emplois et engendrera une activité économique de 600 milliards de dollars au Canada d’ici à 2035. »

Le ministre Oliver a souligné qu’en plus des vastes réserves de sables bitumineux, l’énergie nucléaire demeure un élément important du bouquet énergétique canadien et que le gouvernement du Canada est déterminé à prendre les mesures requises pour renforcer le secteur nucléaire.

Le ministre a ajouté que le Canada intervenait dans la recherche-développement nucléaire depuis plus de 60 ans et qu’il continuait dans cette voie aujourd’hui à l’occasion du Forum international Génération IV, pour préparer la prochaine génération de systèmes énergétiques nucléaires, qui continueront à produire durablement une énergie sécuritaire, fiable et à prix concurrentiel

« Le gouvernement, l’industrie et le milieu universitaire, a-t-il conclu, doivent continuer à collaborer pour faire avancer la technologie nucléaire tout en améliorant sa sécurité, sa fiabilité et son efficacité et pour réaliser tout le potentiel du nucléaire comme source d’énergie vitale sans émissions. »


POUR LES RADIODIFFUSEURS :

L’honorable Joe Oliver, ministre des Ressources naturelles, a pris la parole aujourd’hui devant un public de spécialistes du nucléaire à Toronto. Il a affirmé que le gouvernement du Canada s’était engagé à veiller à ce que notre industrie nucléaire continue d’apporter une contribution non négligeable à l’économie canadienne. Il a également déclaré que cette industrie connaîtrait une nouvelle période de croissance après la restructuration d’Énergie atomique du Canada limitée.


Les journalistes peuvent s’adresser à :

Julie Di Mambro
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

ou à :

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Les communiqués de presse et les précis d'information de RNCan sont diffusés à l'adresse www.rncan.gc.ca/media/index-fra.php.