ARCHIVÉE - Salle des médias

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

2010/94 (b)

Précis d'information

Mesures prises par le gouvernement du Canada pour nos collectivités et notre secteur forestier


Le gouvernement du Canada reconnaît qu’un secteur forestier prospère procure de nombreux avantages à la population canadienne. Dans le Plan d’action économique (PAE) du Canada, il accorde un soutien inédit aux travailleurs forestiers et aux collectivités tributaires de la forêt, tout en assurant la survie à long terme d’une industrie forestière durable.

Le secteur forestier du Canada traverse une période de restructuration importante en raison de divers défis concurrentiels. Néanmoins, de nouvelles technologies et de nouveaux marchés lui ouvrent un avenir prometteur.

Depuis deux ans, le Plan d’action économique du Canada a instauré de nombreuses mesures destinées à relever les défis auxquels doivent faire face notre secteur forestier et les travailleurs et collectivités qui en dépendent. Cette année, ces mesures comprennent :

  • L’affectation d’une somme de 100 millions de dollars sur quatre ans dans le programme Investissements dans la transformation de l’industrie forestière pour appuyer le développement, la commercialisation et la mise en œuvre de technologies de pointe dans le secteur forestier;
  • Des mesures importantes pour favoriser des investissements additionnels dans des projets d’énergie renouvelable, y compris l’expansion de la déduction pour amortissement accéléré pour les machines et l’équipement destinés à la production d’énergie propre, l’élimination des tarifs sur les importations de machines et d’équipement, la poursuite du Programme de crédit aux entreprises pour élargir l’accès au financement afin que les entreprises puissent conserver les emplois et trouver des occasions de croissance pendant que l’économie se redresse;
  • L’affectation de 38 millions de dollars, sur deux ans, à la Stratégie nationale sur les espèces exotiques envahissantes pour réduire le risque d’introduction d’espèces animales et végétales envahissantes au Canada;
  • La prolongation des ententes de travail partagé existantes ou terminées de 26 semaines jusqu’à concurrence de 78 semaines.

Bon nombre de ces mesures s’appuient sur la réussite des initiatives introduites au cours de la première année du PAE, entre autres :

  • L’attribution d’une somme d’un milliard de dollars, sur deux ans, pour constituer le Fonds d’adaptation des collectivités afin d’atténuer les répercussions à court terme de la restructuration dans les collectivités tributaires des forêts;
  • L’attribution de 170 millions de dollars, sur deux ans, pour l’innovation dans le secteur forestier et le développement des marchés, soit :
    • Un montant de 120 millions de dollars pour appuyer le développement de technologies de pointe et la mise sur pied de projets pilotes de démonstration de nouveaux produits destinés à des applications commerciales,
    • Une somme de 50 millions de dollars pour élargir les marchés canadiens et étrangers des produits forestiers canadiens et pour soutenir des démonstrations à grande échelle de l’utilisation du bois canadien dans la construction tant au pays qu’à l’étranger;
  • La prolongation, jusqu’en 2011, de la déduction pour amortissement accéléré (DPA) qui incite les entreprises à faire de nouveaux investissements dans les machines et le matériel;
  • Le renforcement de la capacité d’Exportation et développement Canada et de la Banque de développement du Canada pour faciliter l’accès au crédit selon les modalités commerciales. Cela comprend un nouveau financement de 5 milliards de dollars, qui sera offert dans le cadre du tout nouveau Programme de crédit aux entreprises;
    • En 2009, EDC a fourni 16 milliard de dollars en solutions commerciales au secteur forestier canadien, y compris à 538 entreprises forestières.
    • Entre le 1er avril 2009 et le 31 mars 2010, la BDC a fourni 179 millions de dollars en solutions commerciales au secteur forestier canadien.
  • L’exécution de la Stratégie canadienne de transition et d’acquisition de compétences, qui vient en aide aux travailleurs directement touchés par le ralentissement économique grâce à :
    • Dans le cadre du Plan d’action économique du Canada, une bonification du régime d’assurance-emploi (AE), entre autres cinq semaines supplémentaires de prestations régulières d’AE partout au pays, et la prolongation de la durée maximale des prestations, qui passe de 45 à 50 semaines dans les régions à haut taux de chômage;
    • Un soutien du revenu sous forme de prestations d’AE supplémentaires pour les travailleurs de longue date qui suivent une formation à long terme dans le cadre de l’Initiative d’aide à la transition de carrière, et un accès plus rapide aux prestations régulières d’AE pour les travailleurs de longue date qui utilisent une partie ou la totalité de leur indemnité de départ pour investir dans le perfectionnement de leurs compétences ou la formation;
    • Un transfert additionnel d’un milliard de dollars sur deux ans aux provinces et aux territoires pour des cours de perfectionnement des compétences aux travailleurs sans emploi ayant droit aux prestations d’AE qui ont été le plus touchés par le ralentissement économique;
    • Une somme de 500 millions de dollars, sur deux ans, pour le nouveau Fonds de transition et de formation stratégique qui aide tous les travailleurs ayant des besoins de formation ou d’adaptation, qu’ils soient admissibles ou non à l’AE;
    • Dans le cadre du Plan d’action économique du Canada, une augmentation de 60 millions de dollars, répartie sur trois ans, du financement accordé à l’Initiative ciblée pour les travailleurs âgés, pour aider un plus grand nombre de travailleurs âgés à obtenir le soutien spécialisé dont ils ont besoin pendant qu’ils effectuent une transition vers un nouvel emploi et pour élargir l’envergure de l’initiative afin d’aider jusqu’à 250 collectivités de plus au Canada;
    • Une prolongation des accords de travail partagé pour une période ininterrompue de 52 semaines et un accroissement de l’accès au travail partagé par l’assouplissement des critères d’admissibilité. En outre, le budget de 2010 accorde une période additionnelle de 26 semaines aux employeurs dont les accords sont encore en vigueur ou ont récemment pris fin.

Outre les mesures prises dans le cadre du Plan d’action économique, le gouvernement offre temporairement des prestations régulières d’AE supplémentaires aux travailleurs de longue date sans emploi. Les travailleurs de longue date sont des personnes qui ont longtemps travaillé et cotisé au régime d’AE et qui n’ont eu auparavant qu’un recours limité aux prestations régulières d’AE. De cinq à vingt semaines de prestations supplémentaires (en plus des cinq semaines supplémentaires) sont allouées, selon la durée de la période d’emploi et de cotisations de la personne admissible au régime d’AE.

Les prestataires d’AE qui ont soumis leur demande entre le 4 janvier 2009 et le 11 septembre 2010 et qui satisfont aux critères d’admissibilité à cette mesure ont vu leurs droits aux prestations ajustés automatiquement.


Les journalistes peuvent s’adresser à :

Richard Walker
Directeur des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

Ou

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Les communiqués de presse et les précis d'information de RNCan sont diffusés à l'adresse www.rncan.gc.ca/media/index-fra.php.