ARCHIVÉE - Salle des médias

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

2010/60 (a)

Précis d'information

Initiative du gouvernement du Canada en faveur de l’application de technologies de pointe dans le secteur forestier


Soucieux d’appuyer le renouvellement actuel du secteur forestier du pays, le gouvernement du Canada a annoncé le lancement du programme Investissements dans la transformation de l’industrie forestière (ITIF), dont l’introduction avait été annoncée initialement dans le cadre du Budget de 2010, sous le nom d’Initiative sur les énergies renouvelables de prochaine génération. Le programme ITIF aidera à bâtir un secteur forestier plus économiquement viable et plus écologiquement durable, grâce à des investissements dans des plateformes de technologies innovatrices afin de produire un éventail plus diversifié de produits forestiers de haute valeur. Les produits forestiers traditionnels continueront de jouer un rôle important dans l’avenir, mais les investissements dans les nouvelles technologies de transformation devront permettre d’ouvrir de nouveaux marchés pour l’industrie forestière du Canada et ses collectivités.

Investissements dans la transformation de l’industrie forestière

Le programme ITIF est la continuation des mesures antérieures d’investissement du gouvernement fédéral dans la recherche, le développement et la mise en œuvre de technologies innovatrices dans le secteur forestier. Le programme constitue également une suite à une analyse récente, réalisée par Biopathways au nom de l’industrie et du gouvernement et intitulée « Transformer l’industrie canadienne des produits forestiers », qui illustre la nécessité d’une transformation pour augmenter les recettes de l’industrie et créer des profits durables et réguliers à long terme.

Un élément critique d’une telle transformation est le concept essentiel du « bioraffinage » qui combine la production de produits forestiers classiques avec un traitement beaucoup plus efficace des résidus des récoltes et des usines, afin de créer des coproduits de plus grande valeur tels que la bioénergie, les produits biochimiques et les biomatériaux. Le programme ITIF apporte des fonds pour financer la réalisation d’une telle vision et élargir le programme d’innovations du gouvernement fédéral dans le secteur forestier, destiné à appuyer les technologies prometteuses dont la commercialisation est imminente – étape critique souvent omise dans la poursuite des progrès dans la recherche et le développement.

Le programme ITIF a un plafond de 100 millions de dollars et les paiements à l’industrie canadienne ne dépasseront pas ce total. Les fonds seront versés sur une période de quatre ans, aux fins de dépenses d’immobilisations destinées à des projets où les nouvelles technologies et leurs applications seront appliquées ou développées à une échelle supérieure à ce qui avait été mis en œuvre jusqu’ici dans le secteur forestier du Canada. Par ailleurs, compte tenu de l’objectif de transformation du secteur forestier visé par le programme, les technologies retenues devront être fondées sur l’utilisation de fibres ligneuses, ressources abondantes qui sont à la base de l’énergie renouvelable et d’autres bioproduits.

Les connaissances et l’expérience acquises dans le cadre des projets financés au titre du programme bénéficieront à l’industrie toute entière, dont elles renforceront les capacités techniques et réduiront les lacunes. Ces résultats escomptés permettront aux entreprises forestières de trouver de nouvelles sources de capitaux auprès de leurs partenaires dans les secteurs de l’énergie et des produits chimiques, aussi bien qu’auprès des provinces qui ont manifesté un intérêt marqué pour les bioindustries.

Toujours afin d’appuyer l’industrie forestière du Canada, le gouvernement du Canada s’apprête également à investir 170 millions de dollars sur deux ans, au titre du Plan d’action économique du Canada, pour aider les entreprises forestières à mettre au point de nouveaux produits et de nouveaux procédés et à tirer parti des nouveaux marchés qui s’ouvrent à eux à l’échelle internationale. Le Fonds d’adaptation des collectivités d’une valeur d’un milliard de dollars et la Fiducie pour le développement communautaire, également d’un milliard de dollars, contribuent à atténuer les répercussions immédiates de la restructuration économique sur les collectivités durement touchées par la récession. De plus, le milliard de dollars investi dans le Programme d’écologisation des pâtes et papiers aide les entreprises de pâtes et papiers qui y sont admissibles à améliorer leur performance environnementale. Ces entreprises deviendront des chefs de file dans le domaine de l’efficacité énergétique ou de la production d’énergie renouvelable en créant et maintenant des emplois dans l’industrie.

Pour en savoir plus sur le programme ITIF, veuillez consulter le site www.transformation-foresterie.rncan.gc.ca.


Les journalistes peuvent s’adresser à :

Richard Walker
Directeur des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

Ou

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Les communiqués de presse et les précis d'information de RNCan sont diffusés à l'adresse www.rncan.gc.ca/media/index-fra.php.